Martin Eden
 / 

Martin Eden (préface Francis Lacassin ; édition de poche collector avec couverture à rabats)

Traduction CLAUDE CENDREE  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

Résumé

Martin Eden, le chef-d'oeuvre de Jack London, passe pour son autobiographie romancée. Il s'en est défendu. Pourtant, entre l'auteur et le héros, il y a plus d'une ressemblance. Ouvrier devenu écrivain, Martin Eden n'arrive plus à se reconnaître dans le prolétariat dont il est issu mais refuse la bourgeoisie qui lui tend les bras. Bourlingueur et bagarreur issu des bas-fonds, il troque l'aventure pour la littérature, par amour et par génie. Mais sa chute sera à la mesure de son ascension vers le succès : vertigineuse et tragique... Un roman culte à lire ou à relire de toute urgence ! Édition de poche collector avec couverture à rabats.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782264071958
  • Disponibilité Épuisé
  • Nombre de pages 478 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 3 cm
  • Poids 270 g
  • Distributeur Interforum

Série : Non précisée

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles de genre > Roman historique

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty