Autoportrait d'un reporter
Autoportrait d'un reporter
 / 

Autoportrait d'un reporter

À propos

Le grand reporter Ryszard Kapuscinski, disparu en janvier 2007, donne ici, en quelque sorte, son testament d'écrivain. Choisies parmi plus de mille pages d'articles et d'interviews, ces quelques dizaines de questions et réponses sont précieuses dans le sens où elles renseignent le lecteur sur la profession exercée par Kapuscinski, mais aussi sur lui-même, sa personnalité, sa passion du voyage, ses reportages exceptionnels, son goût du risque pour défendre des valeurs qui lui sont chères, la solitude et la peur accompagnant son travail quotidien, la difficulté de ce travail d'écriture qu'il compare à un véritable bagne. Ryszard Kapuscinski évoque sans concessions la déontologie de son métier, les manipulations et les pressions des médias que subissent les reporters d'aujourd'hui, et aborde avec une belle sincérité l'art de l'écriture, et la conception philosophique de son travail. L'ouvrage a également le mérite de revenir sur les moments forts de l'oeuvre de l'auteur : Ebène, Imperium, Le Négus, Le Shah... Un petit livre riche, drôle parfois, et qui étonne par la modestie de ses aveux.

Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782259202992

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    169 Pages

  • Longueur

    22.6 cm

  • Largeur

    14.2 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    240 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Ryszard Kapuscinski

Ryszard Kapuscinski est né en 1932 à Pinsk (Pologne). En 1945, sa famille s'installe à Varsovie, où il entame des études d'histoire et de lettres. Dès les années 50, il devient correspondant en Asie et au Moyen Orient, puis en Amérique latine et en Afrique. Auteur de Négus, du Shah ou la démesure du pouvoir, d'Imperium et d'une quinzaine d'autres titres, ses ½uvres se sont vendues à plus d'un million d'exemplaires à travers le monde. Son ouvrage Ebène a été élu Meilleur Livre de l'Année 2000 par la rédaction de Lire et a été couronné par le prix Tropique 2002 (attribué par le Sénat). Il est mort en janvier 2007 à Varsovie.
Il a fait du journalisme un véritable mode de vie, et s'est imposé par un style très personnel, mêlant documentaire et littérature, souci quasi ethnologique du terrain et réflexion politique.

empty