Que reste-t-il de l'Occident ?
 / 

Que reste-t-il de l'Occident ? (IMPRESSION A LA DEMANDE)

,

Résumé

À la manière des contes philosophiques, cet ouvrage se présente comme un échange épistolaire entre le philosophe Régis Debray et le reporter international Renaud Girard sur le déclin présumé de l'Occident. La diversité des expériences, des angles, des points de convergence et de divergence entre les deux auteurs fait de ce petit livre rapide et brillant la synthèse la plus stimulante qui soit sur l'un des plus grands sujets de notre avenir.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782246851363
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 144 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 12 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 125 g
  • Distributeur Hachette

Série : Non précisée

Rayon(s) : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique dans le monde

Régis Debray

Philosophe, écrivain, médiologue, Régis Debray compte parmi les penseurs les plus éminents d'aujourd'hui. Son œuvre, vaste et féconde, saluée par la critique et le public, exerce une influence déterminante sur le débat intellectuel, politique et culturel.

Renaud Girard

Né en 1955 à New York, normalien, énarque, Renaud Girard est correspondant de guerre au Figaro depuis 1985. Il a couvert tous les conflits de la planète depuis un quart de siècle. Son premier voyage au coeur de l'Afghanistan remonte à 1986 : expédition clandestine d'un mois à cheval et à pied, avec un groupe de moudjahidine, à partir de Peshawar et des zones tribales frontalières.ÿA l'automne 1996, Renaud Girard se rend à Kaboul, juste après la prise de la capitale par les talibans. Ensuite il franchit les lignes pour accompagner au combat, dans sa jeep, le commandant Massoud.ÿA l'automne 2001, il est à Djallalabad, où il assiste au ratage de l'attaque américano-afghane de Tora Bora (d'où Ben Laden parvient à s'échapper).ÿEn février 2007, il va au combat avec les troupes canadiennes dans la région de Kandahar.ÿLes reportages de Renaud Girard ont été successivement couronnés du prix Mumm pour la presse écrite, du prix Thucydide de géopolitique et du prix Bayeux des correspondants de guerre.

empty