Le village de la fin du monde ; rendez-vous à Bugarach Le village de la fin du monde ; rendez-vous à Bugarach
Le village de la fin du monde ; rendez-vous à Bugarach Le village de la fin du monde ; rendez-vous à Bugarach
 / 

Le village de la fin du monde ; rendez-vous à Bugarach

( Aucun avis )

À propos

Chacun le sait, notre monde prendra fin le 21 décembre 2012. Cette promesse d'apocalypse nous viendrait de l'antique calendrier maya, censé s'achever à cette date fatidique.
Deux cents personnes suivent la prophétie de très près : les habitants de Bugarach, petit village de la haute vallée de l'Aude, en plein pays cathare. Il serait le seul à survivre au cataclysme.
Bugarach est devenu le lieu de toutes les folies, où se concentrent tous les fantasmes millénaristes, prophétiques, délirants. Et aussi bien les intérêts d'argent. Nicolas d'Estienne d'Orves a passé plusieurs semaines à Bugarach pour tenter de comprendre. A mi-chemin entre enquête ésotérique et journal de bord drôlatique, son récit dresse le portrait d'une France parallèle, où le plus fou est toujours possible. Bienvenue dans le village de la fin du monde.

Categories : Religion & Esotérisme > Esotérisme > Enigmes / OVNI / Phénomènes inexpliqués

  • EAN

    9782246789154

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    280 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    282 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Nicolas d' Estienne D'Orves

Nicolas d'Estienne d'Orves, né en 1974, a collaboré pendant cinq ans au Figaro Littéraire et
à Madame Figaro. Il a également travaillé sur France Musique. Il est aujourd'hui critique
musical au Figaro et à Classica, et chroniqueur au Figaroscope.

Il est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages dont "Le Sourire des enfants morts" (Les Belles
lettres, 2001), "Othon ou l'Aurore impossible" (Les Belles lettres, Prix Roger Nimier 2002),
"Jacques Offenbach" (Actes Sud, 2010), "Fin de Race" (Flammarion - Prix Jacques Bergier
2002), "Les Orphelins du mal" (XO, 2007), ou encore "Je pars à l'entracte" (NiL éditions, 2011).

empty