La baronne et le musicien La baronne et le musicien
La baronne et le musicien
La baronne et le musicien
 / 

La baronne et le musicien (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

La baronne von Meck, richissime dame russe, veuve et mère de onze enfants, tomba amoureuse de Tchaïkovski, mais seulement à travers sa musique...
Pour lui permettre de se consacrer entièrement à son art, elle proposa au compositeur de lui verser une rente mensuelle, en posant une seule condition : c'est qu'ils ne se verraient jamais. Pacte conclu. Pendant quatorze ans, la baronne rémunéra Tchaïkovski, sans jamais le rencontrer, tout en échangeant avec lui une volumineuse correspondance, où le compositeur exposait ses vues sur la musique, la littérature, la religion, l'histoire, la politique...
Henri Troyat a réalisé un montage très intelligent et amusant de certaines de ces lettres, en les accompagnant d'un commentaire qui nous fait suivre les différentes péripéties de cette « liaison » hors du commun.
Double intérêt de ce récit : elle nous donne un éclairage direct sur les idées de Tchaïkovski, ces lettres étant la principale source de ce quenous savons sur son univers intérieur et sa personnalité. Mais la baronne était elle-même un personnage fascinant, qui tenait du mécène, de l'amateur éclairé, du bas-bleu, de la folle hystérique. Elle cessa de « subventionner » Tchaïkovski et de correspondre avec lui, le jour où elle s'aperçut, enfin, qu'il ne lui rendait nullement son amour : il avait seulement trouvé commode de l'utiliser, pendant quatorze ans, comme banquière.



Categories : Arts et spectacles > Musique

  • EAN

    9782246661313

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    205 Pages

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Poids

    296 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Henri Troyat

Né en 1911 à Moscou, Henri Troyat s'est éteint, en 2007, en France. où il vivait depuis 1920. Profondément marqué par les récits de ses parents sur la Russie d'avant 1917 et par son enfance de Russe blanc, il a écrit plus d'une centaine de romans (Aliocha, Le Fils du satrape, Namouna ou la Chaleur animale...) et de grandes sagas romanesques (Les Semailles et les Moissons, La Lumière des justes...). En 1938, il obtient le prix Goncourt pour L'Araigne. Il est également le biographe de romanciers russes - Dostoïevski, Pouchkine, Tolstoï... - et français - Baudelaire, Flaubert, Maupassant, Zola. Son dernier roman La Traque est paru en 2006 (Grasset) ; sa dernière biographie est consacrée à Boris Pasternak (Grasset, 2006).

empty