Une Bible peut en cacher une autre : le conflit des récits

,

À propos

Comment les textes de la Torah ont-ils été organisés ? Pourquoi ? Dans quelle intention ? Le grand bibliste Thomas Römer et Frédéric Boyer, traducteur de la Bible et directeur de la nouvelle traduction (Bible des écrivains) s'interrogent et en confrontant leurs analyses et leurs idées, montrent que de cette organisation dépend le sens que l'on veut donner à la promesse, la terre, la conquête. Des thématiques qui résonnent fortement dans les événements du monde contemporain. Cette organisation des textes a aussi été un enjeu pour la constitution des canons juif et chrétiens. Ce texte clair, percutant, étonnant, écrit à quatre mains dévoile des aspects méconnus des grands textes bibliques. Il nous fait entrer dans le contexte de leur rédaction pour nous en faire comprendre les enjeux religieux, politiques et humains.



Categories : Religion & Esotérisme > Christianisme > Théologie > Etudes bibliques

  • EAN

    9782227499454

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    250 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    14.7 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    264 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Thomas Römer

Exégète, philologue et bibliste suisse, Thomas Römer est professeur au Collège de France.

Frédéric Boyer

Écrivain, traducteur et éditeur, Frédéric Boyer (né en 1961 à Cannes) est l'auteur d'une trentaine de livres, romans, essais, poèmes et traductions, tous publiés aux éditions P.O.L. Son ?uvre associe l'écriture personnelle et la relecture et traduction de grands textes anciens. Prix du Livre Inter en 1993 pour son roman Des choses idiotes et douces, prix Jules Janin de l'Académie française pour sa nouvelle traduction des Confessions de Saint Augustin (Les Aveux, 2008), iIl a dirigé le chantier de la nouvelle traduction de la Bible, avec de nombreux écrivains contemporains (Olivier Cadiot, Jean Echenoz, Florence Delay, Jacques Roubaud, Valère Novarina...), parue en 2001 (éditions Bayard).
En 2010, sa nouvelle traduction de Richard II de W. Shakespeare (P.O.L, 2010) est montée par Jean-Baptiste Sastre, avec Denis Podalydès, dans la Cour d'honneur du Palais des papes au festival d'Avignon. Où il fait lui-même ses premiers pas de comédien.
En 2012, création au Théâtre de Lorient et au Centre dramatique de Châteauvallon de sa première pièce : Phèdre les oiseaux (P.O.L, 2012), avec la comédienne Hiam Abbass.

empty