Les quadratures de la politique économique ; les infortunes de la vertu
 / 

Les quadratures de la politique économique ; les infortunes de la vertu

À propos

D'où vient le malaise de la politique économique ? Impuissante à résorber le chômage, ligotée par les marchés financiers, elle semble souvent frappée d'inefficacité.
Pourquoi ? Il y a d'abord l'effet d'une désinflation compétitive qui, arc-boutée à la monnaie unique, perdure sans souci de ses échecs répétés et impose une " cohérence " résolument étrangère au problème de l'emploi. Mais, au-delà des impasses propres à la désinflation compétitive, il se pourrait plus largement que la politique économique connaisse une mutation qui en altère profondément les pratiques et l'efficacité.
Désormais soumise à l'opinion globale, c'est-à-dire à la convergence de tous les regards, elle est en permanence exposée aux jugements et aux interprétations. Et, seul le spectacle de la communauté tout entière rassemblée derrière la " bonne " politique semble pouvoir tranquilliser les marchés. Quand faire entendre une objection suffit pour alarmer la finance, c'est la possibilité même du dissensus démocratique qui se trouve dès lors mise en cause.
L'Europe permettra-t-elle de dépasser ces limites et de restaurer la souveraineté de la politique économique ? Rien n'est moins sûr, estime Frédéric Lordon, puisqu'il revient désormais aux marchés financiers, ce haut-lieu de l'opinion globale, d'élire la nouvelle monnaie internationale que l'euro voudrait devenir.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences humaines & sociales

  • EAN

    9782226094506

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    22.5 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Poids

    470 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Frédéric Lordon

Directeur de recherche au CNRS, Frédéric Lordon est notamment l'auteur de Jusqu'à quand ? Pour en finir avec les crises financières, (Raison d'agir, 2008), La Crise de trop, (Fayard, 2009), Capitalisme, désir et servitude (La Fabrique, 2010).

empty