Laïcités autoritaires en terres d'Islam
Laïcités autoritaires en terres d'Islam
 / 

Laïcités autoritaires en terres d'Islam (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

C'est tardivement que la laïcité a vu le jour en tant qu'idée dans le monde musulman. Elle a commencé à prendre corps dans le courant du XIXe siècle, dans les pays passés sous la domination ou l'influence de l'Occident. Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la laïcité a fait irruption avec les réformes brutales de Mustafa Kémal, modèles pour tout le monde musulman. C'est encore à l'exemple du kémalisme que l'idée s'est de plus en plus répandue que l'Etat devait dominer la religion, et que l'on a pu assister à cette floraison d'idéologies nationalistes qui allaient chercher dans la race, la langue ou la volonté nationale, des principes d'union. Les pays musulmans n'ont connu alors que des laïcités autoritaires qui ont paru bloquer toute émergence des sociétés civiles. Depuis Bourguiba jusqu'à Saddam Hussein, les professions de foi laïques ou laïcisantes ont été perçues comme le corollaire de régimes dictatoriaux et/ou de la perpétuation de la domination occidentale. Le seul pays où la laïcité a été acceptée et intégrée culturellement est la Turquie. En adoptant les valeurs du vainqueur (l'Etat-nation ethnique et la laïcité), la Turquie kémaliste entendait rompre avec un passé qui semblait avoir conduit le monde musulman à une perte presque généralisée de sa souveraineté. La laïcité venait y renforcer une identité ethnique, turque, et pour ces deux raisons, elle fut finalement acceptée malgré la violence qu'elle signifia pour une société qui se définissait encore majoritairement à partir de critères religieux. Mais ce choix laissait à l'armée le rôle de rempart du système établi par Mustafa Kemal. Ne peut-on donc dire que la Turquie partage aujourd'hui en partie avec les autres pays musulmans certains enjeux post-coloniaux, bien que n'ayant pas été colonisée

Categories : Religion & Esotérisme > Islam > Islam généralités

  • EAN

    9782213635064

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    284 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Poids

    400 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Pierre-Jean Luizard

Pierre-Jean Luizard, historien est chercheur au CNRS, spécialiste de l'Irak, du Proche
Orient et du Moyen-Orient. Il est membre du Groupe de sociologie des religions et
de la laïcité (GSRL) à Paris. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont La Question
irakienne (2004) et Le Piège Daech. L'État islamique ou le retour de l'histoire
(2015).

empty