la cité investie ; la
 / 

la cité investie ; la "science du judaïsme" français et la République

À propos

À travers l'étude d'un groupe confessionnel restreint - la bourgeoisie intellectuelle juive parisienne -, cet ouvrage qui s'inscrit dans le cadre général d'une histoire intellectuelle du XIXe siècle, s'interroge sur les rapports du politique et du religieux. Le concept de tradition - et les mutations qu'elle subit au travers du processus d'immigration et de l'installation en France des philologues juifs allemands - fournit un point de vue privilégié. Émigrés pour des raisons politiques, Salomon Munk, Joseph Derenbourg, Henri Weil ou Louis Benloew jouèrent un rôle central non seulement dans la constitution d'une science philologique et linguistique en France mais également dans la création d'une « science du judaïsme français », éphémère (elle disparaît dans les années 1880) et dont la principale caractéristique réside dans le regard plus politique et positiviste que philosophique qu'elle porte sur sa propre tradition. Les juifs choisissent le discours scientifique pour combattre les préjugés s'opposant à la perpétuation de leur tradition et à son insertion dans le monde moderne. Leur engagement aux côtés des républicains amènera la disparition de la science du judaïsme français et sa dilution dans les valeurs d'universalisme et de justice dont les dreyfusards se feront les hérauts, ce qui explique qu'ils se soient intégrés avec une aussi grande facilité au débat national.

Categories : Religion & Esotérisme > Judaïsme > Judaïsme généralités

  • EAN

    9782204044059

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    350 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    436 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Revue

Infos supplémentaires : Relié  

empty