About

La bande dessinée historique puise plus volontiers ses thèmes dans un lointain passé, peuplé de chevaliers et de princesses, que dans les brûlures de notre histoire contemporaine. Jacques Ferrandez, fils et petit-fils de pieds-noirs, a lui entrepris, en 1987, de brosser une grande fresque de la colonisation en Algérie. Les Carnets d'Orient, premier tome du cycle romanesque, se situaient dans les années 1830, à l'époque de la conquête. Un siècle a passé, et nous sommes à la veille du Centenaire. Paul, un des Fils du Sud (le précédent volume), devenu journaliste en métropole, revient un jour de mars 1930 à Alger, pour couvrir les festivités destinées à célébrer cet anniversaire de la colonisation. Il se laisse d'abord envahir par l'émotion des retrouvailles avec son pays natal, mais découvre peu à peu les ferments de la tragédie algérienne, que très peu, là-bas, voient venir, peut-être parce que, dans ce pays de soleil, la lumière est trop forte. Paul, lui, comprend que le feu couve, qui va bientôt embraser cette terre. Grand prix du huitième festival BD, Montpellier 1995.


Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Histoire


  • Authors

    Jacques Ferrandez

  • Publisher

    Casterman

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Publication date

    01/01/1990

  • Collection

    Univers D'auteurs

  • EAN

    9782203388604

  • Availablity

    Available

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Height

    30.3 cm

  • Width

    22.6 cm

  • Thickness

    1 cm

  • Poids

    615 g

  • Série

    carnets d'Orient

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Jacques Ferrandez

JACQUES FERRANDEZ en 1955 à Alger. Après l'École des arts décoratifs de Nice, il se tourne vers l'illustration et la bande dessinée. En 1987, il débute « Carnets d'Orient », une fresque sur l'histoire de la présence française en Algérie. Spécialiste incontesté de la question algérienne, il adapte la nouvelle de Camus, « L'Hôte », en 2009, avant de transposer de façon magistrale « L'Étranger », en 2013.

empty