Big order t.1

Traduction PATRICK ALFONSI  - Langue d'origine : JAPONAIS

À propos

Un jour en rentrant de l'école, Eiji est attaqué par Rin, une camarade de classe qui semble bien décidée à l'assassiner. Rin sait que le jeune garçon est responsable du Grand Cataclysme et souhaite ardemment venger la mort de ses parents, disparus pendant la catastrophe. Eiji parvient à s'échapper mais la jeune fille est une Order immortelle dotée du pouvoir de régénération et pour la vaincre, il n'a d'autre choix que de faire appel à ses propres pouvoirs. Grâce à la fée Daisy, il invoque une étrange créature et le pouvoir « de dominer le monde » qu'il utilise pour soumettre Rin et la forcer à se ranger à ses côtés. Le pouvoir d'Eiji, « Bind dominator », lui permet d'exercer son emprise sur les personnes et les objets présents dans son aire d'influence mais aussi sur tout le territoire qu'il a parcouru. À peine a-t-il neutralisé Rin qu'il est enlevé par les membres d'une organisation secrète, « l'Organisation du Gouvernement Provisoire Dazaifu », regroupant des Orders aux ambitions politiques démesurées. Après avoir mis notre héros à l'épreuve, le chef de l'Organisation dévoile que grâce à Eiji et au Grand Cataclysme, un ordre nouveau a été créé dans lequel les Orders sont amenés à prendre le pouvoir. Il décrète qu'Eiji est désormais à la tête de la nation indépendante de Kyûshû qui déclare immédiatement une guerre mondiale et dont le principal objectif est l'occupation de la ville de Tokyo. Eiji cède au chantage car il espère ainsi trouver un remède pour soigner sa petite soeur condamnée par la maladie.



Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Manga / Manhwa / Man Hua > Jeunesse > Shonen

  • EAN

    9782203074941

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    13.2 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    260 g

Infos supplémentaires : Broché  

Sakae Esuno

Né le 17 novembre 1973, Sakae Esuno soumet
des projets de manga à divers éditeurs alors qu'il
est étudiant. Après une période passée en tant
qu'assistant d'autres auteurs de manga, il reçoit
en 2001 le 11ème « prix du nouvel auteur » décerné
par le magazine mensuel Shônen Ace des éditions
Kadokawa. En 2003, il est à nouveau le lauréat de
ce prix, cette fois avec le titre Hanako to gûwa no
terror, qui est prépublié à partir de l'année suivante
dans les pages de Shônen Ace, jusqu'en
septembre 2005. Mirai Nikki est prépublié dans le
même magazine depuis janvier 2006.

empty