Cuba, père et fils Cuba, père et fils
Cuba, père et fils
Cuba, père et fils
 / 

À propos

La Havane, fin 2007. Luis, vieux révolutionnaire sur le retour, compagnon de route historique du Che, ressurgit au domicile d¹Hortensa, la femme qu¹il a autrefois séduite puis délaissée après lui avoir fait un fils, Reinaldo. Sans vergogne, Luis propose une réconciliation à Hortensa, avec derrière la tête une idée très intéressée : récupérer la Buick 1955 qu¹il a naguère abandonnée, pour toute consolation, à Hortensa. Outrée par tant de cynisme et de désinvolture, Hortensa congédie Luis sans ménagement. Il ne reste à celui-ci, pour parvenir à ses fins, qu¹à prendre la route de Santiago. C¹est dans cette ville en effet que Reinaldo, devenu Ronald, gagne sa vie comme taxi à bord de la fameuse Buick 55, rescapée de toutes les vicissitudes de l¹histoire.Telle est la trame de l¹histoire que racontent en images dans Cuba père et fils Jacques Ferrandez et son fils Pierre. Avant d¹être proposé dans le présent album, ce récit d¹une trentaine de planches a fait l¹objet d¹une prépublication dans la revue d¹actualité XXI.

Il se complète ici, en bonus, d¹un copieux carnet de voyage réalisé par les deux dessinateurs lors des séjours qu¹ils ont effectués à Cuba pour les besoins de cette histoire, et d¹un ensemble de croquis et illustrations inédites.

Categories : Bandes dessinées / Comics / Mangas > Bandes dessinées > Ados / Adultes > Histoire

  • EAN

    9782203014534

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    78 Pages

  • Longueur

    30.4 cm

  • Largeur

    22.8 cm

  • Épaisseur

    1.2 cm

  • Poids

    624 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Jacques Ferrandez

JACQUES FERRANDEZ en 1955 à Alger.
Après l'École des arts décoratifs de
Nice, il se tourne vers l'illustration et
la bande dessinée. En 1987, il débute
« Carnets d'Orient », une fresque sur
l'histoire de la présence française en
Algérie. Spécialiste incontesté de la
question algérienne, il adapte la
nouvelle de Camus, « L'Hôte », en
2009, avant de transposer de façon
magistrale « L'Étranger », en 2013.
Ses livres font l'objet de nombreuses

empty