Sociologie de la propagation : viralité, fake news, réplication

À propos

La pandémie de Covid19 a mis en évidence à quel point les processus de propagation affectent nos vies en profondeur.
Mais elle révèle également l'existence conjointe d'une propagation d'un tout autre ordre : celle des informations, des consignes, des données, des rumeurs et des fake news. Si ce paradigme de la propagation est déjà utilisé dans de nombreuses disciplines (des sciences naturelles ou sociales), il n'a cependant pas obtenu un statut spécifique.
Cet ouvrage, en faisant le tour d'horizon de tous les travaux qui adoptent ce point de vue, a pour ambition de montrer la fécondité d'une approche des sociétés sous l'angle de la propagation, à côté de l'analyse traditionnelle des structures sociales et des préférences individuelles.
En s'appuyant sur les méthodes du Big Data offertes par le numérique et la traçabilité généralisée de nos comportements, il propose une nouvelle façon de quantifier le social, comme processus de propagation, et non plus seulement à partir des recensements et des sondages. Cette première théorie sociale de la propagation, illustrée par de nombreux exemples (coronavirus et réseaux sociaux, affaire Griveaux, ligue du Lol, mème Pepe the frog, MeToo, etc.) propose ainsi aux étudiants mais aussi aux décideurs et au public cultivé une nouvelle grille de lecture de la société directement en prise avec nos expériences.



Sommaire

I. La propagation comme objet scientifique.
1. Epidémiologie, virologie et signaux physiques.
2. Quand les objets se propagent.
3. Quand la culture se propage.
4. Quand la valeur se propage.
5. Quand la rumeur se propage.
6. Quand les foules propagent.

II. La propagation à l'ère numérique.
7. Théorie des réplications : Twitter et mèmes.
8. La propagation virale et mémétique.
9. Les enjeux du réchauffement médiatique : rythmes, alertes et espace public.
10. Internet et traçage numérique : méthodes d'analyse.
11. L'extension de la surveillance des traces de comportements : plateformes et agences.

III. La propagation comme nouveau point de vue sur le social.
12. Une histoire des points de vue sur le social : qui agit ?
13. Le pouvoir d'agir de la structure.
14. Le pouvoir d'agir des préférences individuelles.
15. Les précurseurs de la théorie sociale de la propagation.
16. Pour une théorie générale de la propagation.

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782200629908

  • Disponibilité

    awaiting publication

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty