À propos

Cet ouvrage retrace les grands modèles de professions qui se sont succédé en Occident et expose les principales théories sociologiques des professions. Les évolutions récentes des groupes professionnels - changements démographiques, transformation du rôle de l'État, managérialisation et internationalisation - sont présentées autour de cas empiriques. L'ouvrage clarifie le vocabulaire qu'utilisent les sociologues pour décrire le travail professionnel, analyser la dynamique des groupes professionnels et des marchés du travail, interpréter l'évolution des systèmes et des identités professionnelles. Cette quatrième édition prend acte des nombreux travaux suscités en France par cette discipline.



Sommaire

- Modèles.
- La profession-corps : le modèle « catholique » des corps d'état.
- La profession-confrérie : le modèle collégial dans le droit germanique et l'éthique puritaine.
- La profession illégitime : le modèle libéral chez Smith et Marx.
- Théories.
- De Durkheim à la théorie fonctionnaliste des professions.
- La sociologie interactionniste des groupes professionnels.
- De Weber aux « nouvelles » théories des professions.
- Une sociologie des professions à la française.
- Profession : fonctionnaire.
- Les corps de la fonction publique.
- Les cadres en France : un groupe professionnel ?
- Les professions dites indépendantes : autonomie et expertise.
- La dynamique des marchés fermés du travail.
- Les dynamiques récentes des groupes professionnels.
- Segmentations et inégalités de carrière.
- L'autonomie en question.
- La crise des identités professionnelles.

Sección : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie

  • EAN

    9782200603021

  • Disponibilité

    Disponible

  • Páginas

    384 Pages

  • Longueur

    24 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Peso

    608 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty