Descartes, la métaphysique et l'infini Descartes, la métaphysique et l'infini
Descartes, la métaphysique et l'infini Descartes, la métaphysique et l'infini
 / 

Descartes, la métaphysique et l'infini

À propos

Parce que l'infinité divine n'est pas une évidence théologique, Descartes travaille à lui donner un sens particulier : à la fois instauratrice des vérités créées dans les lettres du printemps 1630 et nom divin par excellence selon les exigences de la philosophie première en 1641, elle endosse des déterminations passablement contradictoires, non métaphysiques et pourtant au plus haut point métaphysiques. La détermination de la situation de l'infinité de Dieu chez Descartes au regard d'autres concepts du corpus (immensité, indéfini), de ses rapports au concept aristotélicien d'apeiron et de son histoire médiévale (Thomas d'Aquin, Bonaventure, Henri de Gand, Scot) et moderne (Suarez, Bérulle, Montaigne) doit permettre de faire voir la tension interne dont l'infinité grève la métaphysique cartésienne. Les analyses d'Emmanuel Levinas seront précieuses pour révéler les tensions ici à l'oeuvre.

Sommaire

Le concept en question 1- De l'infinité de distance à l'infinité de substance 2 - L'excellence métaphysique 3 - L'excellence ontologique 4 - Les embarras de l'ontologie 5 - Le renversement de la métaphysique Conclusion L'au-delà de la métaphysique

Categories : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • EAN

    9782130786306

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    256 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    490 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty