Le meurtre de Weimar
 / 

Le meurtre de Weimar

À propos

Quand la République de Weimar est-elle morte ? On retient généralement un événement central : l'appel à la chancellerie, à Berlin, d'Adolf Hitler. On ne prête guère d'attention à un autre fait, provincial, obscur : l'assassinat violent, dans un bourg reculé de Silésie, d'un ouvrier communiste par cinq SA ivres et brutaux. Débordé par une base impatiente et altérée de pouvoir, Hitler fait une entorse à son légalisme proclamé et prend fait et cause pour les assassins. Devant la menace, le gouvernement commue la peine des meurtriers. L'Etat de droit prend fin : les nazis revendiquent une nouvelle légalité, qui fait des meurtriers des soldats et d'un crime, un acte de guerre ou de justice. Ce fait divers invite à une histoire politique et culturelle de la République de Weimar, mais aussi du parti nazi : le contentieux entre la base SA et la hiérarchie du parti devait être réglé plus tard, lors de la Nuit des longs couteaux.

Customer reviews

General opinion

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799)

  • EAN

    9782130653042

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    116 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Johann Chapoutot

Professeur d'Histoire contemporaine à la Sorbonne, où il a été élu à l'âge de 35 ans, Johann Chapoutot est l'auteur d'une dizaine d'ouvrages de référence traduits en une dizaine de langues, parmi lesquels on peut citer La Loi du sang. Penser et agir en nazi (2014) et La Révolution culturelle nazie (2017).

empty