La barbarie interieure (2e édition) La barbarie interieure (2e édition)
La barbarie interieure (2e édition) La barbarie interieure (2e édition)
 / 

La barbarie interieure (2e édition)

Over...

« Nietzsche dénonçait en 1887 les excitants qui ravageaient son temps : erotica, socialistica, pathologica. On y reconnaîtra les trois métamorphoses d'une même tendance à la régression : barbarica.
La barbarie éternelle c'est l'informe, le matériau brut, la désolation qui crie la victoire du désert. Les Anciens avaient rejeté le barbare aux confins de la civilisation, les Modernes ont choisi une stratégie plus subtile : pour la dissoudre, la Raison a intégré la barbarie au fond d'elle-même.
En se coupant de la transcendance du sens, le sujet contemporain a engendré les formes de fragmentation psychologique et sociale les plus aberrantes. Les effets de barbarie se manifestent par la dissolution de l'homme, l'effondrement de l'éducation, la destruction de la culture et l'abolition du politique. Cette barbarie intérieure signe la faillite de l'universel dans l'avènement de «l'im-monde» moderne.
Et s'il n'y a plus de déserts comme le regrettait Camus, c'est que le désert a délaissé les horizons lointains pour assécher la civilisation en ce qu'elle a de plus proche. Le désert est aujourd'hui au coeur de la cité parce que la barbarie est au coeur de la civilisation. »

Genres : Sciences humaines & sociales > Psychologie / Psychanalyse > Psychologie branches et domaines

  • ISBN

    9782130652014

  • Beschikbaarheid

    Manque sans date

  • Aantal pagina's

    346 Pagina's

  • lengte

    19 cm

  • breedte

    12.5 cm

Bijkomende informatie : Ingenaaid  

Jean-François Mattei

Jean-François Mattei est corse, né sur le continent le 15 janvier 1946. Marié et père de famille, il a fait une grande carrière à l'international qui lui valut d'être nommé Chevalier de la Légion d'Honneur. Retraité, il demeure très actif et se consacre à ses passions : les langues vivantes, l'écriture, le bridge de compétition, le piano et le sport.

empty