Vie et mort des agencements sociaux ; de l'origine des institutions
 / 

Vie et mort des agencements sociaux ; de l'origine des institutions

À propos

"Pourquoi un assemblage provisoire de solidarités humaines se prolonge-t-il au point parfois de former un collectif stable marqué par une puissance d'expression et de survivre à celui qui en a été l'initiateur ? Bien que l'institution soit aisément descriptible en termes de totalité isolable délimitée par des frontières, cette découpe du social n'est qu'une expérience sensible parmi d'autres et elle varie selon l'échelle d'observation. Les controverses qui entourent sa définition nous rapprochent de celles des naturalistes concernant la notion d'espèce biologique il y a plus de deux siècles. Elles posent la question de leur mode d'existence.
Cet ouvrage envisage de distinguer les agencements sociaux à partir de leurs mouvements. Il traite du mouvement de la matière sociale dont l'institution ne figure que comme une détermination possible parmi d'autres assemblages sociaux. Par analogie avec l'échelle de Jacob, les agencements sociaux montent et descendent les échelles de l'être."

Categories : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Philosophie politique

  • EAN

    9782130579120

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    21.1 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    464 g

  • Lectorat

    Public motivé

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty