La fin de l'intériorité La fin de l'intériorité
La fin de l'intériorité La fin de l'intériorité
 / 

La fin de l'intériorité (IMPRESSION A LA DEMANDE)

À propos

De 1885 à 1935, la littérature et les arts, à travers les avant-gardes symboliste, moderniste et surréaliste, se sont assigné une tâche apparemment plus métaphysique (ou psychologique) qu'esthétique : porter au grand jour la vie intérieure. Ce livre vise à montrer comment l'exaspération de cette " idée " a en fait abouti à imaginer une projection de la pensée dans l'espace du monde. Les métaphores par lesquelles la poésie s'est efforcée de se saisir ont ici joué leur rôle se concevant à l'époque symboliste comme une " musique " verbale, la poésie s'est décrite dans les années précédant la Première Guerre mondiale comme un tableau cubiste, avant de se penser, à l'âge surréaliste, comme une révélation photographique. Entre histoire des idées, étude des métaphores qui informent l'idéologie littéraire et analyse des inventions esthétiques réelles, cet essai se voudrait aussi un questionnement de la méthode de l'histoire littéraire.

Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782130525851

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    2.2 cm

  • Largeur

    15 cm

  • Épaisseur

    0.1 cm

  • Poids

    270 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Laurent Jenny

Professeur au Département de Français moderne de l'Université de Genève, Laurent Jenny a publié de nombreux articles sur la théorie du style. Il est l'auteur, entre autres, de La Parole singulière (Belin, 1990), La Fin de l'intériorité, théories de l'expression et invention esthétique dans les avant-gardes françaises (1885-1935) (PUF, 2002) et Je suis la révolution, Histoire d'une métaphore (1830-1975) (Belin, 2008).

empty