Une Rolex à 50 ans ; a-t-on le droit de rater sa vie ?
 / 

Une Rolex à 50 ans ; a-t-on le droit de rater sa vie ?

À propos

« Comment peut-on reprocher à un président d'avoir une Rolex ? Une Rolex, enfin ! Tout le monde a une Rolex ! Si à 50 ans on n'a pas une Rolex on a quand même raté sa vie ! » Grâce à la déclaration de Jacques Séguéla, nous versons notre énième larme phosphatée sur l'authenticité dévoyée, la fin des joies simples et des vraies valeurs, le règne du matérialisme. L'indignation aura été sociale (« Quel mépris pour les smicards ou les chômeurs ! ») ; poéticodomestique (« Qu'est-ce qu'une Rolex, à côté du sourire de ma fille ? ou métaphysique (« Et le désir d'éternité ? »). Une fois dépassée l'émotion, quelles sont les questions que cet impair a eu le mérite de soulever ? Pourquoi la richesse n'est pas la félicité ? Pourquoi culpabiliser le succès ? Prôner la simplicité en oubliant l'ambition ? Pourquoi celui qui a réussi dans la vie, en tant que socialement constituée, aurait raté sa vie, faute de l'avoir vécue ?

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782081262447

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    123 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    12 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Categories : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

empty