Nicolas II (édition 2008) Nicolas II (édition 2008)
Nicolas II (édition 2008) Nicolas II (édition 2008)
 / 

Nicolas II (édition 2008)

À propos

D'un naturel flexible et velléitaire, Nicolas II, le dernier tsar, «n'était pas né, selon son propre ministre des Finances, le comte Witte, pour le magistral rôle historique que la destinée lui avait imposé».
Et il est vrai que, dans la Russie tumultueuse du début du XXe siècle, déchirée par les attentats, les guerres, les grèves et l'agitation révolutionnaire, il eût fallu un tout autre souverain que ce personnage de série, bon père, bon époux, attaché à la tradition et soumis à des influences contradictoires.
Par le biais des mémoires contemporaines et de l'étonnant journal intime de Nicolas II, Henri Troyat évoque, avec cette vivacité qu'on lui connaît, les ultimes feux de la cour impériale, les intrigues de palais, les hésitations du tsar face à la montée des périls, la figure exaltée de la tsarine livrée au pouvoir du ténébreux Raspoutine, le quatuor charmant des grandes-duchesses, les souffrances du jeune tsarévitch hémophile et l'horrible tragédie de la fin à Iékaterinbourg. Cette vision du passé, avec sa poussée des nationalités, ses affrontements idéologiques, ses timides essais de parlementarisme, éclaire singulièrement les problèmes de la Russie d'aujourd'hui. Une leçon d'Histoire aux accents d'actualité.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Biographies / Monographies

  • EAN

    9782081211872

  • Disponibilité

    En réimpression

  • Nombre de pages

    458 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    2.9 cm

  • Poids

    480 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Grand format

Henri Troyat

Né en 1911 à Moscou, Henri Troyat s'est éteint, en 2007, en France. où il vivait depuis 1920. Profondément marqué par les récits de ses parents sur la Russie d'avant 1917 et par son enfance de Russe blanc, il a écrit plus d'une centaine de romans (Aliocha, Le Fils du satrape, Namouna ou la Chaleur animale...) et de grandes sagas romanesques (Les Semailles et les Moissons, La Lumière des justes...). En 1938, il obtient le prix Goncourt pour L'Araigne. Il est également le biographe de romanciers russes - Dostoïevski, Pouchkine, Tolstoï... - et français - Baudelaire, Flaubert, Maupassant, Zola. Son dernier roman La Traque est paru en 2006 (Grasset) ; sa dernière biographie est consacrée à Boris Pasternak (Grasset, 2006).

empty