Clio : dialogue de l'histoire et de l'âme païenne

À propos

«Prenez Homère. Faites comme il faut toujours faire. Avec les plus grands. Et surtout peut-être avec les grands. Ne vous dites pas:Il est grand. Non, ne vous dites pas cela. Ne vous dites rien. [...] Prenez le texte. Et qu'il n'y ait rien entre vous et le texte.»Dans un dialogue «à sauts et à gambades» où l'on rencontre aussi bien le théâtre de Beaumarchais que la poésie de Victor Hugo, Clio, muse de l'histoire, médite sur l'acte de création littéraire. Des premiers brouillons jusqu'au livre imprimé, qu'est-ce qu'écrire et qu'est-ce que lire?Oeuvre méconnue, jamais publiée du vivant de Péguy et présentée ici dans une édition qui en revient au plus près du manuscrit original, Clio propose une réflexion d'une grande modernité, selon laquelle la lecture participe de la création d'un texte. L'essentiel, selon Péguy, est de lire, de bien lire, c'est-à-dire «de servir un texte, d'entendre un texte, (et d'entendre à un texte), de l'accueillir comme un hôte auguste et pourtant familier.»

Categories : Littérature générale > Œuvres classiques

  • Authors

    Charles Péguy

  • Publisher

    Flammarion

  • Publication date

    04/01/2023

  • Collection

    Gf

  • EAN

    9782080246349

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    448 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    300 g

  • Distributeur

    Union Distribution

  • Support principal

    Poche

Charles Péguy

Charles Péguy, né en 1873 et mort au front en 1914, créa les Cahiers de la quinzaine en 1900 pour prolonger son engagement dreyfusard à travers une revue socialiste, républicaine et libre. Conscient dès 1905 de la menace allemande,
il devint un patriote inquiet, avant de se convertir au christianisme en 1907 et de mêler tous ces engagements en une oeuvre prolifique. Il sera l'un des modèles de Bernanos ou de Charles de Gaulle, et aujourd'hui encore celui d'intellectuels et d'hommes engagés de tous bords, d'Edwy Plenel à Alain Finkielkraut.

empty