Aurora Floyd Aurora Floyd
Aurora Floyd
Aurora Floyd
 / 

Aurora Floyd

Traduction MADELEINE JODEL  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Aurora Floyd est la fille d'un richissime banquier. Une violente dispute oppose le père à la fille lorsque celle-ci revient d'une longue promenade à cheval avec son palefrenier. Aurora est envoyée à Paris dans un pensionnat pour faire ses études. On la retrouve un an plus tard, à nouveau chez son père. Réconciliée mais distante, marquée à jamais par un drame qui éloignera d'elle l'homme qu'elle aime...
Comme dans tous les romans à suspense de M.E. Braddon, le lecteur pressent ce qui est à l'origine du drame mystérieux sans que cela soit explicite, et il est entraîné malgré lui, et sans pouvoir s'arrêter, dans un maelström excitant qui le pousse à connaître le déroulement et la fin de l'énigme.
/>

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070789238

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    555 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    12.4 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    340 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Mary Elizabeth Braddon

Mary Elizabeth Braddon (1835-1915) est née à Londres. Fille d'un avocat, elle choisit d'abord d'être actrice tout en contribuant à divers périodiques. Puis elle publie sous la forme de feuilletons les deux romans qui l'ont rendue célèbre : Le Secret de Lady Audley (1862) et Aurora Floyd (1863). Auteur de quelque 80 romans, elle a dominé – avec Wilkie Collins – le roman « sensationnel » de la période victorienne. Elle est aussi la créatrice du populaire Belgravia Magazine (1866), où elle publie des récits de voyages, de la poésie et des romans. Sa popularité est due à d'ingénieuses constructions narratives qui lui ont valu l'admiration de Robert Stevenson et Henry James, et ont fait dire à William Thackeray : « Si j'étais capable d'inventer des intrigues comme Miss Braddon, je serais le plus grand écrivain anglais. » Sur les traces du serpent (1860), son premier roman, fut un succès de librairie.

empty