La barbarie ordinaire - music a dachau La barbarie ordinaire - music a dachau
La barbarie ordinaire - music a dachau
La barbarie ordinaire - music a dachau
 / 

La barbarie ordinaire - music a dachau

À propos

Plutarque raconte que, des sept mille athéniens faits prisonniers durant les guerres de sicile, échappèrent aux travaux forcés dans les latomies, et donc à la mort, ceux qui surent réciter à leurs vainqueurs, grecs comme eux, quelques vers d'euripide.
Les nazis n'appliquèrent pas ce trait de clémence antique aux déportés des camps. citer goethe ou schiller ne fut à ces derniers d'aucun secours. pourtant la mémoire - la culture - joua un rôle majeur dans le destin des déportés. savoir par coeur un poème met à l'abri du désastre. ce que l'on garde en esprit, aucune gestapo, aucune guépéou, aucune c. i. a. ne peut vous le retirer. en septembre 1944, le peintre zoran music est déporté à dachau.
Il y réalise, au risque de sa vie, une centaine de dessins décrivant ce qu'il voit : les scènes de pendaison, les fours crématoires, les cadavres empilés par dizaines, c'est-à-dire l'indescriptible. plus que la formule trop citée d'adorno sur auschwitz, la question que pose ce livre est la suivante : que pouvait alors la mémoire contre la mort, l'art contre l'indicible ? non pas " après ", mais dans le quotidien de la vie des camps ? que peut-elle aujourd'hui dans une modernité qui, par son déni de la culture au nom de l'égalitarisme, et par sa tentation, au nom du progrès biologique, de légaliser l'euthanasie et l'eugénisme.
Semble souscrire au nomos de la vie concentrationnaire même ?.



Categories : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782070760947

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Longueur

    23.6 cm

  • Largeur

    18.4 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    187 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean Clair

Jean Clair est écrivain, essayiste, historien de l'art et académicien. Ancien directeur
du musée national Picasso (1989-2005), il a été commissaire de très nombreuses
expositions parmi lesquelles Duchamp (1977), Les Réalismes (1980), Vienne
(1986), L'Âme au corps (1993), Balthus (2001), Mélancolie (2006), Crime et
châtiment (2010). Grand spécialiste de Balthus, il a en outre fait paraître Les Métamorphoses d'Eros :
essai sur Balthus (RMN, 1996) et a dirigé la publication du catalogue raisonné de
l'artiste (Gallimard, 1999).

empty