Nations et nationalisme depuis 1780
 / 

Nations et nationalisme depuis 1780

À propos

A l'heure de la remontée brutale de toutes les formes de " nationalités ", où les nouveaux Etats partent à la recherche de leur " sentiment national " et où les vieux Etats nations connaissent des flambées de nationalisme, on ne peut être que reconnaissant à l'historien qui cherche à nous faire comprendre cette fin de siècle à la lumière de celle du siècle dernier. Nul n'était mieux préparé qu'Eric Hobsbawm à cette méditation savante. " Mitteleuropéen " de naissance, français, allemand et italien de langue et de culture, juif d'origine, marxiste de conviction et britannique de nationalité et de coeur, il s'est, comme historien, attaché à la fois aux phénomènes les plus anomiques et marginaux - les bandits et les grands révoltés - et aux courants les plus déterminants de l'ordre économique et social de l'Europe contemporaine. Qu'on ne s'attende pas ici à de nouvelles et définitives définitions d'un phénomène aussi complexe et multiforme. Eric Hobsbawm s'attache avant tout à cerner d'un regard neuf les tribulations du concept, étant entendu qu'elles ne relèvent pas du ciel des idées mais s'enracinent dans une multitude de " nationalismes " historiques, sociaux, locaux, où la part du mythe se noue inextricablement à celle des réalités, dans une histoire pleine de bruit, de fureur et de sang, mais dont l'apogée - c'est une des originalités du livre que de le soutenir - est peut-être déjà dépassée.

Customer reviews

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire du monde > Histoire de l'Europe

  • EAN

    9782070724956

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    347 g

  • Distributeur

    Sodis

Infos supplémentaires : Broché  

empty