Lettres d'une mere a son fils Lettres d'une mere a son fils
Lettres d'une mere a son fils Lettres d'une mere a son fils
 / 

Lettres d'une mere a son fils

( Aucun avis )

À propos

Marcel Jouhandeau a quitté Guéret en 1908 pour s'installer à Paris où sa mère lui écrit presque chaque jour : pendant vingt-huit ans, jusqu'à sa mort survenue en 1936. Que trouvera-t-on dans les pages de ce journal inimitable d'une commerçante dont le mari était boucher dans l'un des plus petits chefs-lieux de France ? La préface émouvante de Jouhandeau nous le dit : «La courbe journalière la plus fidèle des battements d'un coeur de mère enregistre minutieusement un à un une sorte de chronique familiale et provinciale, comme il n'en existe pas d'autre. On surprend à chaque heure du jour dans la maison les gestes familiers de gens que l'on connaît bien ; leurs rapports avec le linge ; celui des confitures et de la mort sont notés et sans aucun souci de paraphrase, parce que c'est ainsi, la vie. On y assiste aux émois de la petite cité : une femme vient de mourir en pleine rue, appuyée à l'épaule de mon père ; un incendie a dérangé le sommeil de ce peuple paisible ; un mariage va traverser la cour de la mairie et tout le monde se jette aux fenêtres pour voir le cortège ; vous êtes bien tranquille chez vous, une voix de la rue vous appelle, celle d'une des femmes chargées d'annoncer un enterrement. Les dimanches et leur mélancolie y sont vécus sous nos yeux, chacun pendant près de trente ans, sans changer rien à leurs rites, à leur cérémonial rigoureux et cependant aucun n'est semblable à un autre.»

Sección : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782070280087

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    3.5 cm

  • Peso

    587 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marcel Jouhandeau

Marcel Jouhandeau (1888-1979) est né à Guéret (Creuse) dans un milieu de petits commerçants Pendant ses études à Paris, il prend conscience de son homosexualité. Malgré ses penchants, il épouse en 1929 Élizabeth Toulemon, dite Élise. Les péripéties de ce mariage chaotique lui fourniront la matière de nombreux livres.

Avis des internautes

empty