/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Les passeurs de livres de Daraya ; une bibliothèque secrète en Syrie

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

De 2012 à 2016, la banlieue rebelle de Daraya a subi un siège implacable imposé par Damas. Quatre années de descente aux enfers, rythmées par les bombardements au baril d'explosifs, les attaques au gaz chimique, la soumission par la faim. Face à la violence du régime de Bachar al-Assad, une quarantaine de jeunes révolutionnaires syriens a fait le pari insolite d'exhumer des milliers d'ouvrages ensevelis sous les ruines pour les rassembler dans une bibliothèque clandestine, calfeutrée dans un sous-sol de la ville. Leur résistance par les livres est une allégorie : celle du refus absolu de toute forme de domination politique ou religieuse. Elle incarne cette troisième voix, entre Damas et Daech, née des manifestations pacifiques du début du soulèvement anti-Assad de 2011, que la guerre menace aujourd'hui d'étouffer. Ce récit, fruit d'une correspondance menée par Skype entre une journaliste française et ces activistes insoumis, est un hymne à la liberté individuelle, à la tolérance et au pouvoir de la littérature.

Grand format - 16.00 €

En stock dans 334 librairies Choisir ma librairie

Librairie des danaïdes (AIX LES BAINS) - Une magnifique illustration des vertus puissantes de la bibliothérapie.

Daraya est une ville syrienne à quelques kilomètres de Damas, mais c’est aussi un symbole de la révolution pacifique syrienne. Rappelez vous ces rassemblements de 2011, où les manifestants offraient des roses et des bouteilles d’eau aux soldats du régime de Bachar El Assad. Mais en août 2012, tout bascule. Le régime syrien souhaite éradiquer toute contestation, et prendre possession de la ville, lieu stratégique. Il justifie son action en accusant les forces rebelles d’être proche des terroristes de Daesch. En quelques jours, 200 000 habitants fuient la ville. Ne resteront que 20 0000 civils et des poignées de combattants décidés à résister coûte que coûte. En 2015, La journaliste Delphine Minoui tombe sur internet sur une photo qui l’intrigue, des

combattants dans une pièce remplie d’étagère de livres : une bibliothèque sous les bombes. Elle arrive à établir le contact avec eux, qui lui racontent cette histoire incroyable de résistance, grâce aux livres, portes d’accès à La réflexion, et donc à la liberté. Pendant un an, elle va être en contact régulier avec eux via Skype, what’s ap, facebook. Impossible de se rendre sur place. Au quotidien elle recueille leur témoignage, le quotidien hallucinant d’une ville assiégée où des enfants souffrent de malnutrition à cause du blocus. Mais ils tiennent, notamment grâce à cette bibliothèque, ce lieu de sociabilité et d’accès à la connaissance, donc à l’altérité. Ils s’appellent Ahmad, Sharif, Hussam, Omar, et tous ont une histoire, un moi individuel et pensant qu’ils cultivent et renforcent par leur lecture.

Autres informations

  • EAN 9782021363029
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 160 pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm

empty