/

Déjà lu ?

Donnez votre avis

Recommandez ce produit

Laëtitia ou la fin des hommes (prix Médicis 2016)

Liste

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Donnez votre avis

Dans la nuit du 18 au 19 janvier 2011, Laëtitia Perrais a été enlevée à 50 mètres de chez elle, avant d'être poignardée et étranglée. Il a fallu des semaines pour retrouver son corps. Elle avait 18 ans.Ce fait divers s'est transformé en affaire d'État : Nicolas Sarkozy, alors président de la République, a reproché aux juges de ne pas avoir assuré le suivi du « présumé coupable », précipitant 8 000 magistrats dans la rue, en février 2011. Mais Laëtitia Perrais n'est pas un fait divers. Comment peut-on réduire la vie de quelqu'un à sa mort, au crime qui l'a emporté ? Pendant deux ans, Ivan Jablonka a rencontré les proches de la jeune fille, sa soeur jumelle, ses parents, ses amis, les responsables des services sociaux, ainsi que l'ensemble des acteurs de l'enquête, gendarmes, juges d'instruction, procureurs, avocats et journalistes, avant d'assister au procès du meurtrier, en octobre 2015. De cette manière, Ivan Jablonka a pu reconstituer l'histoire de Laëtitia. Il a étudié le fait divers comme un objet d'histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social. Car, dès sa plus jeune enfance, Laëtitia a été maltraitée, accoutumée à vivre dans la peur, et ce parcours de violences éclaire à la fois sa fin tragique et notre société tout entière : un monde où les femmes se font harceler, frapper, violer, tuer.

Grand format - 21.00 €

En stock dans 46 librairies Choisir ma librairie

Librairie Le Failler (RENNES) - Librairie Le Failler vous conseille

D'ores et déjà un des livres les plus marquants de l'année 2016.



Jablonka commence cette enquête en tant qu'historien et écrivain et la termine en ami, en confident, en père. A chacun de lire selon sa sensibilité cet ouvrage inclassable, aux ramifications nombreuses qui vont de la politique à la sociologie en passant par l'histoire sociale. Parfois éprouvant, toujours touchant, jamais il ne laisse indifférent. L'implication de l'auteur dans cette quête de réponses face à l'indicible force le respect.





 

Librairie des Sciences-Politiques (PARIS) - Une enquête exceptionnelle et une remarquable leçon de sociologie et... d'humanité

Sociologie politique du fait divers : Partant du « fait divers » – le meurtre en 2011 de Laetitia Perrais et l’emballement médiatique qui le suivit – l’historien Ivan Jablonka construit le "fait social et politique" et montre comment « le criminopulisme des "années Laëtitia" trahit la recherche de la division, l’instillation de la méfiance et de la haine dans le corps social ».

À travers cette enquête très minutieuse, Jablonka donne place et fait entendre la voix de tous les acteurs familiaux, sociaux, institutionnels de cette affaire, y compris celle de l’assassin. Il dit la brutalité qui est faite aux femmes ; il s’attache à restituer à Laëtitia sa vie d’avant, son histoire, ses blessures et ses rêves, sa beauté, son indépendance. Il le fait avec admiration et tendresse, sans oublier le parcours terrible et courageux de sa sœur jumelle.

Faire du réel une littérature ? Vous sortirez ému, admiratif...sonné par cette lecture. Roman ? Essai de sciences sociales ? Télérama qualifie cette nouvelle littérature du « fait réel incrusté de sociologie » de non-fiction littéraire ou de narrative non fiction et cite parmi ses représentants Angot, Carrère, Houellebecq, Despentes, Reinhart… Alors que nous sommes submergés par l'abondance de fictions et de séries, mais aussi par la production d’informations en boucle, cette littérature pourrait-elle avoir pour fonction de remettre de l’ordre dans ce chaos et d’éclairer notre temps ?

Prix Roman littéraire du Monde et prix Médicis du roman 2016



 

Librairie Privat (TOULOUSE) - Prix Medicis 2016

En 2011 l’affaire de la disparition et du meurtre de Laëtitia Perrais bouleverse la France. Les réactions publiées dans les médias sont rapidement politisées et stigmatisent le système judiciaire.
Que nous apprend le fait divers sur notre société, sur nous- mêmes ? Que le jeu de l’opinion comme mode de penser notre monde montre toutes ses limites, sa vacuité.
A l’inverse, Ivan Jablonka a choisi de traiter “le fait divers comme un objet d’histoire, et la vie de Laëtitia comme un fait social”. Les éléments du dossier sont remis en perspective et oscillent entre leurs valeurs objectives et subjectives: relations entre les protagonistes, enchainement des faits, récits de vies, procédures judiciaires. Une démarche anthropologique nécessaire et efficace dont cet essai réussi illustre la difficulté, et la nécessité de combler les failles d’une société en proie au doute et comme désarmée face à ce qui lui parait innommable.

Autres informations

  • EAN 9782021291209
  • Disponibilité disponible
  • Nombre de pages 384 pages
  • Longueur 23 cm
  • Largeur 14 cm

empty