Pour une histoire politique de la race

À propos

Pour éviter que la réflexion des sciences sociales sur la race ne se trouve prise dans une impasse, l'histoire est d'un grand secours.
Le triomphe de la plasticité des appartenances devrait favoriser une extinction des positions racistes dans les sociétés contemporaines. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le résultat attendu n'est pas au rendez-vous.
La stigmatisation des Afro-Américains a atteint son maximum raciste lorsqu'ils sont devenus citoyens, les homosexuels viennent d'être sifflés parce qu'ils demandaient de bénéficier du droit à rejoindre la norme familiale napoléonienne. On le voit, cette extension des droits peut accentuer des formes d'essentialisme. Il n'est pas question de contester le caractère émancipateur de cette évolution. En revanche, il n'est sans doute pas souhaitable d'accorder de fonction prescriptrice à cette tendance historique. Si l'on dénigre l'attachement aux attributs hérités comme aux places désignées, au nom de l'obligation faite à chacun de s'émanciper afin de consolider la liberté de tous, on prend deux risques. Celui de travestir l'extension des droits en conquête morale et celui de tendre une situation politique déjà grosse de menaces. La réponse ne peut être simple : d'un côté ne rien céder sur l'extension des droits, de l'autre ne pas clamer que l'indifférence aux héritages serait un modèle intrinsèquement supérieur.
C'est dans cet état d'esprit et confronté à un tel moment historique, que l'auteur a rédigé cet essai. Deux ans avant les élections prévues en France en mai 2017.



Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire

  • EAN

    9782021237016

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    334 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    248 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Frédéric Schaub

Jean-Frédéric Schaub, né en 1963, est historien, directeur d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales. Le Référendum est son premier roman.

empty