La crise qui vient ; la nouvelle fracture territoriale

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

 / 

La crise qui vient ; la nouvelle fracture territoriale

L'ouvrage analyse les effets territoriaux des crises qui frappent simultanément notre pays. Crise financière, crise de la dette, crise de l'énergie : chacune, à sa façon, joue et jouera fortement sur le destin des territoires. Ces chocs et leurs impacts territoriaux ne sont pas conjoncturels, mais structurels. Ils signent la fin d'un cycle de trente ans. Durant les grandes crises antérieures (1973, 1983, 1993), qui avaient accéléré les changements structurels dans le pays, les aides publiques avaient permis aux territoires de connaître un développement aussi inattendu qu'ignoré. Hier, les amortisseurs étaient plus puissants que les chocs. Ce n'est plus le cas depuis 2008. Avec la crise des finances publiques et sociales, ce qui, hier, avait porté et protégé les territoires les menace aujourd'hui. Une ère s'achève : celle de la croissance et du développement des territoires suburbains, fondée sur la consommation (elle-même financée par les déficits publics et l'endettement). De plus en plus, notre société sera assise sur une croissance faible, le sevrage de la dépense publique et la restriction du crédit. L'énergie chère et la crise de l'économie résidentielle laissent prévoir un retour à la production et aux métropoles. Les cartes se redistribuent. Les changements en cours remettent en cause le mode de développement qui prévalait depuis trente ans. En d'autres termes, le nouvel ouvrage de Davezies annonce et décrit la crise des années 2010-2020.

  • EAN 9782021086454
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 112 Pages
  • Longueur 21 cm
  • Largeur 14 cm
  • Épaisseur 1 cm
  • Poids 162 g
  • Distributeur Interforum

Rayon(s) : Entreprise, économie & droit > Sciences économiques

Laurent Davezies

Laurent Davezies est professeur à l'université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (UPEC), en poste à l'Institut d'urbanisme de Paris. Il a publié La République et ses territoires. La circulation invisible des richesses (La République des Idées / Seuil, 2008).

empty