Oeuvres de Marina Tsvetaeva t.2 ; récits et essais Oeuvres de Marina Tsvetaeva t.2 ; récits et essais
Oeuvres de Marina Tsvetaeva t.2 ; récits et essais
Oeuvres de Marina Tsvetaeva t.2 ; récits et essais
 / 

Oeuvres de Marina Tsvetaeva t.2 ; récits et essais

À propos

ÿþLes récits qui composent la première partie de ce volume s'ancrent dans les difficultés matérielles et morales d'une vie prise dans les tourments de l'histoire, en Russie au lendemain de la Révolution, à Paris où les émigrés russes sont condamnés à l'exil (certains récits - Indices terrestres, Le Chinois, Ta mort et Assurance sur la vie - évoquent la période passée en France). Ils traitent de sujets aussi divers et universels que la nature du sentiment amoureux, la place de l'individu face à l'Histoire, le sentiment maternel, les difficultés du quotidien.Les essais - la seconde partie du volume - sont une somme d'analyses personnelles sur d'autres écrivains, poètes et artistes (Pasternak, Mandelstam, Rilke, Gontcharova) ainsi qu'une puissante réflexion sur l'acte d'écrire (L'Art à la lumière de la conscience).Ce volume révèle encore le style novateur, singulier - fait de laconisme et de densité - d'un des plus grands écrivains russes du XXe siècle.

Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782020869782

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    722 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14.3 cm

  • Épaisseur

    4.7 cm

  • Poids

    846 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marina Tsvetaeva

Marina Tsvétaïeva, née en 1892 à Moscou, émigre en 1922, après la Révolution d'Octobre. Après trois ans passés à Berlin et en Tchécoslovaquie, elle se rend à Paris, où elle vit de 1925 à 1938. Refusant « l'esprit de parti », elle n'est acceptée ni par les Rouges, qui l'accusent d'avoir trahi leur cause (notamment dans son recueil Le Camp des cygnes), ni par les Blancs, qui lui reprochent son admiration pour Maïakovski ou Pasternak. Elle retourne ensuite en URSS, et s'y suicide en 1941

empty