Les immigrés t.1 ; l'enfant de l'exil

Traduction ANDREE LUCK-GAYE  - Langue d'origine : SLOVENE

À propos

Grande découverte littéraire ! Une trilogie autobiographique poignante faite de fragments de mémoires et saisissante de justesse. Publiée pour la 1ère fois en France, l'oeuvre de Kovacic est à la Slovénie ce que celle de Milosz est à la Pologne, celle de Peter Nadas à la Hongrie ou encore celle de Kadaré à l'Albanie. Ce premier volume (1938-1941) s'ouvre sur le départ de Bâle et s'achève avec l'occupation de la Slovénie par les troupes de Mussolini. Kovacic enfant imagine le pays de son père, il en rêve et se voit déjà chevauchant des chevaux sauvages et naviguant sur les grandes rivières. Après un voyage cauchemardesque, arrivé dans la ferme de son oncle paternel, Lozje connaît la faim et rencontre l'hostilité d'une partie de la famille qui l'exploite tel un étranger. Les rapports tendus entre ses parents et le reste du village se dégradent au point que les Kovacic partent à Ljubljana. Réduits à la misère, ils survivent difficilement. Le père, malade, perd son travail, la soeur aînée vend ses charmes pour que la famille conserve un toit. La vie de l'enfant est si rude qu'il refuse d'apprendre le slovène et se réfugie dans le mutisme. Il vole, mendie, frise la délinquance, sans pour autant s'enfermer dans la culpabilité ou le désespoir. Il vit tout simplement comme un enfant, dissimulant son profond désarroi dans une attitude permanente de défi. Le caractère exceptionnel de cette oeuvre réside dans son écriture. C'est une pensée qui se charge à chaque instant de plusieurs dimensions de la réalité, pour constituer un puzzle foisonnant. C'est un regard innocent confronté à un monde nouveau et cruel. Un enfant qui photographie la vie en des instantanés fulgurants et précis qui se bousculent comme par rafales. Cette écriture, porteuse d'une très grande émotion, nous livre des pages admirables sur l'état des choses de cette époque, sans nul besoin de discours explicatifs ou de références à la "Grande Histoire". Le lecteur, fasciné, rencontre en compagnie du jeune Bubi des paysans sortis tout droit du Moyen-Âge, des exilés italiens antifascistes, des Slovènes fascinés par Hitler, des petits bourgeois, des criminels, des professeurs ultranationalistes, des affairistes douteux qui attendent l'arrivée de l'ordre nouveau.



Categories : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782020869126

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    299 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14.5 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    342 g

  • Distributeur

    Mds

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Lojze Kovacic

Né en 1928 en Suisse, Lojze Kovacic est un fils d'émigrés - sa mère est allemande et son père, slovène. Il a dix ans quand, à la veille de la Seconde Guerre mondiale, les autorités suisses chassent sa famille du pays. Réfugiés en Yougoslavie, ils vivent dans des conditions extrêmement difficiles tout le temps de la guerre. Le père de Lojze meurt en 1944. En 1946, après la guerre, le nouveau pouvoir yougoslave évacue sa mère, sa s½ur et sa nièce vers un camp de réfugiés en Autriche, alors que Lojze, lui, reste en Slovénie. Sans cesse en butte aux tracasseries des autorités, il est emprisonné trois mois, de décembre 45 à mars 46. L'auteur est resté toute sa vie en conflit avec les idéologues du parti communiste et son ½uvre en a souffert. Aujourd'hui, celle-ci est considérée comme l'une des plus importantes de la littérature slovène d'après-guerre. Lojze Kovacic est mort en 2004.

empty