L'armée de Vichy ; le corps des officiers français (1940-1944) L'armée de Vichy ; le corps des officiers français (1940-1944)
L'armée de Vichy ; le corps des officiers français (1940-1944) L'armée de Vichy ; le corps des officiers français (1940-1944)
 / 

L'armée de Vichy ; le corps des officiers français (1940-1944)

À propos

22 juin 1940 : l'armistice de Rethondes sanctionne la défaite écrasante de la France face à l'Allemagne hitlérienne. Mais l'armée française subsiste sous une forme provisoire et limitée : l'Armée de l'armistice. Pièce maîtresse du régime de Vichy, elle se veut l'incarnation des valeurs autoritaires et patriotiques de la Révolution nationale et se voue à la création d'une «France nouvelle», à travers l'encadrement et la formation de la jeunesse. La majorité des officiers adhère aux objectifs de l'État français tandis qu'une minorité, tout en restant généralement fidèle à Pétain, prépare des moyens clandestins de mobilisation, puis rejoint la Résistance. Robert O. Paxton s'attache à restituer les motivations complexes des officiers français entre 1940 et 1944 et les conséquences, souvent dramatiques, de leurs actes. Complément essentiel de La France de Vichy, cet essai est d'une lecture cruciale pour qui veut comprendre les années d'occupation et l'histoire de l'armée française.

Categories : Sciences humaines & sociales > Histoire > Epoque contemporaine (depuis 1799) > Seconde Guerre mondiale

  • EAN

    9782020679886

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    600 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    3 cm

  • Poids

    340 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Robert Owen Paxton

Robert O. Paxton : Né à Lexington (Virginie, Etats-Unis) en 1932. Etudes à Washington et Lee University (Virginie), Oxford, Harvard. Il enseigne l'histoire de l'Europe contemporaine à la Columbia University de New York. Il a notamment publié La France de Vichy (Seuil, 1973) et L'Armée de Vichy (Tallandier, 200, " Points Histoire ", 2006).

empty