Littérature traduite

  • Une brève histoire mondiale de la Gauche

    Shlomo Sand

    • La decouverte
    • 20 January 2022

    Qu'arrive-t-il à la gauche ? Est-elle effectivement en train d'agoniser ? Si on n'a cessé, tout au long de sa brève existence, de prononcer son requiem, elle a jusqu'à présent toujours déjoué les pronostics. Pourtant, aujourd'hui, partout dans le monde, les mouvements de la gauche organisée connaissent un déclin important. C'est peut-être qu'il faut y voir le symptôme d'un effacement plus profond et bien plus problématique, celui de l'« imaginaire de l'égalité », qui fut le principal moteur de la gauche mondiale depuis sa naissance au XVIIIe siècle... C'est en tout cas l'hypothèse pour le moins perturbante de ce livre.
    Et pour saisir sa pertinence, Shlomo Sand nous propose de remonter aux sources de cet « imaginaire » et d'étudier le façonnement, les transformations et les ajustements de l'idée d'égalité sur plus de deux siècles. Des Diggers de la première révolution anglaise à la formation de l'anarchisme et du marxisme, du tiers-mondisme aux révolutions anticoloniales, des féminismes post-MeToo au populisme de gauche aujourd'hui, ce livre revient en profondeur sur les penseurs et les mouvements qui ont bâti la gauche mondiale. Il montre à la fois les dynamiques globales et transnationales qui les ont animés, souvent en écho les unes avec les autres, la manière dont ils ont pensé l'égalité, mais aussi comment ils se sont heurtés au « mur » de l'égalité réelle et ont pu en tirer, ou non, les leçons nécessaires.
    Avec le brio et l'engagement qu'on lui connaît, Shlomo Sand relève le difficile pari d'une brève histoire mondiale de la gauche qui s'adresse, avec un grand sens de la pédagogie, au plus grand nombre, tout en proposant des hypothèses originales à l'heure où nous devons nous employer, de toutes nos forces, à réactiver l'imaginaire égalitaire.

  • La désobéissance civile

    Henry David Thoreau

    • Gallmeister
    • 10 April 2017

    En juillet 1846, Henry David Thoreau est emprisonné pour avoir refusé de payer un impôt à l'État américain, en signe d'opposition à l'esclavage et à la guerre contre le Mexique. Cette expérience sera à l'origine de cet essai paru en 1849 et qui fonde le concept de désobéissance civile. Ce texte influença Gandhi, Martin Luther King ou Nelson Mandela et il ne cesse d'inspirer philosophes et politiciens depuis plus de 150 ans.

  • La grande transformation

    Karl Polanyi

    • Gallimard
    • 24 April 2009

    La Grande Transformation est un bel exemple de ce qu'on appelle un « classique contemporain ». À sa parution en 1983, l'ouvrage est lu et reçu comme une étude d'an thropologie. Vingt ans après, c'est désormais LA référence de tous les courants qui souhaitent penser une alternative au libéralisme économique.

  • De la propagande

    Noam Chomsky

    • 10/18
    • 2 October 2003

    " la pratique de noam chomsky, c'est de vous dire ce qu'il pense, pas ce que vous devez penser.
    Il ne se contente pas de maudire l'obscurantisme, il allume une bougie pour que nous puissions y voir. " voir ou comprendre quoi ? l'impérialisme américain, d'abord, qu'il démonte avec une remarquable acuité - de l'éradication des résistances sud-américaines au contre-terrorisme. les ressorts psychologiques et lexicaux de la " fabrication de l'assentiment " dans le monde. mais aussi la signification de la mobilisation contre l'omc à seattle, le fonctionnement de l'onu et des cours internationales de justice, notamment à propos du cas pinochet, le fondement de l'économie capitaliste depuis les années 1970.
    Derrière le chomsky politique apparaît alors le chomsky linguiste, insistant sur la détérioration et la falsification du langage, moyen pour une certaine idéologie néolibérale de faire passer les vessies pour des lanternes.

  • Europe, mes mises à feu

    Erri De Luca

    • Gallimard
    • 14 March 2019

    «Quelle heure est-il? Tôt le matin, l'Europe se met en route pour l'école. Elle rapporte ses devoirs à la maison : lutter contre les poussées en arrière par un élan vers une union plus étroite.
    Le devoir sera effectué par les meilleurs élèves, ceux du noyau fondateur.
    Que feront les autres? Ils suivront, un peu à contrecoeur, par le chemin des écoliers.» Dans cet essai inédit, prolongé par quelques textes d'intervention précédemment parues dans la presse, Erri De Luca exprime son attachement à une Europe ouverte et humaniste. Revendiquant son devoir d'ingérence au nom de la mixité des cultures, il nous offre, par ses mises à feu, sa vision d'une communauté humaine au-delà des frontières - telle que la littérature sait l'incarner : «Le remède obligatoire et immunitaire reste la lecture des livres du monde. Je leur dois d'être porteur de citoyennetés variées et de fraternité européenne.»

  • Pourquoi les pauvres votent à droite

    Thomas Frank

    • Agone
    • 9 January 2008

    Depuis des décennies, les Américains assistent à une révolte qui ne profite qu'à ceux qu'elle est censée renverser. Les travailleurs en furie, forts de leur nombre, se soulèvent irrésistiblement contre l'arrogance des puissants. Ils brandissent leur poing au nez des fils du privilège. Ils se gaussent des affectations délicates des dandys démocrates. Ils se massent aux portes des beaux quartiers et, tandis que les millionnaires tremblent dans leurs demeures, ils crient leur terrible revendication : " Laissez-nous réduire vos impôts! " L'État le plus pauvre des États-Unis a réélu George W. Bush avec plus de 56 % des suffrages aux dernières élections. Pourtant, le New Deal avait sauvé la Virginie-Occidentale de la famine pendant les années 1930. Et ce bastion démocrate fut ensuite un des très rares États à voter contre Reagan en 1980. Alors, républicaine, la Virginie-Occidentaleoe L'idée semblait aussi biscornue que d'imaginer des villes " rouges " comme Le Havre ou Sète " tombant " à droite. Justement, cette chute est déjà intervenue... Car cette histoire américaine n'est pas sans résonance en France.

  • Voici le livre qui a révélé au public la contre-culture, à tel point que Theodore Roszak a souvent été réputé l'inventeur du terme... C'est une défense de la contre-culture qui, malgré ses aspects bizarres et hétéroclites, son usage des drogues, son ingénuité, la superficialité de ses expériences spirituelles, sa probable récupération, ne peut être considérée comme un caprice de la jeunesse.

    Pour Roszak, il s'agit au contraire d'un rejet instinctif et salutaire des tendances morbides de la société de consommation d'après-guerre et de la société technologique d'abondance : un refus politique de la technocratie.

  • Décoloniser l'esprit

    Ngugi Wa Thiong'O

    • Fabrique
    • 10 March 2011

    Paru en 1986, Décoloniser l'esprit marque un tournant dans l'oeuvre de Ngugi wa Thiong'o. Après de nombreux essais et romans en anglais, il fait ce choix difficile, mal compris parfois : abandonner l'anglais pour ne plus écrire que dans la langue de son peuple, le kikuyu. Ngugi wa Thiong'o dénonce l'aliénation qui l'a conduit, comme beaucoup d'autres auteurs africains francophones et anglophones, à bâtir pendant des décennies sans même s'en rendre compte une oeuvre - aux thèmes pourtant anticoloniaux - dans une langue à laquelle la majorité de ses concitoyens ne pouvait avoir accès. À l'opposé du reniement de soi, Ngugi wa Thiong'o invite les auteurs africains à devenir les Homère et les Shakespeare de leur langue maternelle, à bâtir de grandes oeuvres fondatrices dont leur peuple puisse se revendiquer. Défi revigorant d'une littérature tout entière à construire encore, capable de réveiller la fierté et la conscience d'un peuple.

  • Nihilisme et politique

    Léo Strauss

    • Rivages
    • 17 March 2004

    Leo strauss se penche sur la signification du nihilisme allemand, qu'il considère comme la base culturelle du national-socialisme. C'est la seule fois oú il parle du nazisme, lui qui en a connu les premiers signes en tant qu'allemand et en tant que juif. son analyse est simple et lumineuse. il démontre que loin d'être un phénomène lié à la folie d'un chef capable de sidérer un peuple entier, le nazisme est enraciné dans l'histoire de l'allemagne moderne et dans l'histoire de la modernité. sa critique s'inscrit dans la tradition philosophique classique et dans la tradition biblique, l'une et l'autre radicalement opposées au nihilisme contemporain.
    La crise de notre temps est tout entière là, avec les moyens, donnés par la tradition, de la surmonter. ce livre est composé de trois essais : " sur le nihilisme allemand ", 1941, " la crise de notre temps ", 1962, et " la crise de la philosophie politique ", 1962.

  • Sexual politics ; la politique du mâle

    Kate Millett

    • Des femmes
    • 13 February 2020

    Sexual Politics, issu de la thèse soutenue par Kate Millett en 1970 à l'université de Columbia (États-Unis) suscite un véritable engouement dès sa parution, en plein essor du Women's Lib dont l'autrice est partie prenante. L'essai, paru en France sous le titre La politique du mâle (Stock, 1970), a été réédité en 2007 par Antoinette Fouque sous son titre original, en concertation avec l'autrice avec laquelle elle a partagé amitié et bien des combats pour la libération des femmes.
    Dans cet essai magistral devenu un classique et désormais disponible en édition de poche, Kate Millett critique la société occidentale en se concentrant sur la dénonciation du pouvoir patriarcal et de la négation du corps féminin à tous les niveaux : idéologique, sociologique, anthropologique, politique, ainsi que littéraire. Ce livre qui fit l'effet d'un pavé dans la mare en révélant les injustices sans nombre subies par les femmes contribua par la suite à favoriser le développement des études et recherches féminines au niveau universitaire.

  • Cet ouvrage, écrit cent ans avant Machiavel, est à sa façon - non la moins divertissante - la meilleure réponse aux Occidentaux étonnés qui découvrent aujourd'hui, avec une stupéfaction que n'excuse guère leur scandaleuse ignorance, l'extraordinaire habileté politique des responsables du monde musulman : ministres mandatés par les puissances du pétrole, émirs du désert à la tête de fortunes de plusieurs milliers de millions de dollars, porte-parole de pays « pauvres » bien décidés à prendre leur revanche aux dépens des pays « riches » qui les ont d'abord exploités.
    Chacun feint la surprise : « Ils n'ont pas mis longtemps à apprendre. » Erreur : « Ils savaient déjà ! » Et depuis des lustres.
    Découvert et publié en 1976 par René R. Khawam, et considéré aujourd'hui comme un classique, Le Livre des Ruses est un fin tissu d'histoires colorées dont les subtils enseignements s'entrecroisent pour la plus grande édification du lecteur.

  • La pauvrete dans l'abondance

    John Maynard Keynes

    • Gallimard
    • 24 April 2002

    Après avoir été considéré comme le sauveur du capitalisme, auquel il ouvrit une voie médiane entre libéralisme et socialisme, keynes a été la première victime du retour en force du libéralisme économique dans les années 1980.
    Mais les perturbations économiques récentes et les contrecoups de la mondialisation nous invitent à le redécouvrir. qu'il s'agisse de son analyse du chômage et de la pauvreté, qui ne sont que l'autre face de l'abondance capitaliste, des moyens qu'il propose pour éviter une récession, ou de ses réflexions sur les dangers d'une interdépendance trop étroite des économies, on s'aperçoit, en lisant les quatorze essais réunis dans ce volume, que keynes est toujours notre contemporain.

  • La dictature

    Carl Schmitt

    • Points
    • 12 March 2015

    À l'origine, la dictature est une institution de la République romaine. Le dictateur reçoit la mission de rétablir l'ordre républicain dans un temps limité à six mois. La dictature « souveraine », spécifiquement moderne est quant à elle illimitée et vise à créer un nouvel ordre.
    Mais l'ouvrage de Schmitt n'est pas seulement une remarquable analyse historique des usages de cette institution destinée, quel qu'en soit le type, à faire face à l'état d'exception. Si l'expérience ultérieure du XXe siècle a disqualifié la notion de dictature, l'interrogation sur les situations où l'État de droit est confronté à ses limites n'a rien perdu de son actualité : les mesures « antiterroristes » aussi bien que les difficiles « transitions » consécutives au renversement d'autocraties militaires en attestent aujourd'hui.

    Traduit de l'allemand par Mira Köller et Dominique Séglard.
    Présentation inédite par Jean-Claude Monod.

  • Le sermon du bon larron

    Vieira/Antonio

    • Allia
    • 27 August 2002

    Les voleurs ne sont pas seulement ceux qui arrachent les bourses, ou épient les baigneurs pour leur prendre leurs vêtements.
    Les voleurs qui méritent plus proprement et plus dignement ce titre sont ceux à qui les rois confient leurs armées et leurs légions, le gouvernement des provinces ou l'administration des villes, ceux qui, par la ruse ou par la force, volent et dépouillent les peuples. certains voleurs volent un homme, ceux-ci volent des villes et des royaumes ; ceux-là dérobent à leurs risques et périls, ceux-ci sans crainte ni danger ; ceux-là, s'ils volent, sont pendus, ceux-ci volent et pendent.
    Antonio vieira.

  • Occupons ; comme si nous étions déjà libres

    David Graeber

    • Lux canada
    • 17 April 2014

    Occupons, comme si nous étions déjà libres est le témoignage vibrant de l'incroyable résilience de notre nature démocratique et un plaidoyer sans concession en faveur d'un renouveau nécessaire de notre fonctionnement politique. Plus que jamais, la démocratie radicale, représente notre meilleur espoir de changement.

  • En 1818, en pleine période de Restauration, quand la faillite de la Révolution française paraissait évidente, même ceux qui l'avaient d'abord saluée favorablement se préoccupaient de prendre leurs distances avec l'événement historique commencé en 1789 : la Révolution française aurait été une erreur colossale ou, pire, une honteuse trahison de nobles idéaux. Byron allait en ce sens lorsqu'il chantait : « Mais la France s'enivra de sang pour vomir des crimes/ Et ses Saturnales ont été fatales/ à la cause de la Liberté, en toute époque et pour toute la Terre ». Devons-nous aujour-d'hui faire nôtre ce désespoir, en nous limitant seulement à remplacer la date de 1789 par celle de 1917 et la « cause de la Liberté » par « la cause du socialisme » ? Les communistes doivent-ils avoir honte de leur histoire ?
    Réfutant avec une grande rigueur historique et un style brillant les lieux communs de l'idéologie dominante, Losurdo met en évidence l'énorme potentiel de libération issu de la révolution russe et de la révolution chinoise.

  • Une critique mordante du système judiciaire et politique en Occident.
    « La Justice qu'un misérable invoque étouffé dans le carcan où son malheur l'oppresse ne ressemble pas à la Justice qu'administre, bardé de ses codes, un magistrat rubicond. Personne ne sait laquelle est la Justice véritable : La justice est-elle un sentiment ou un concept ? Une idée régulatrice de la raison ou un programme réalisable ? La notion que les uns coupent en deux et les autres en trois ? »

  • En avant toutes ; les femmes, le travail et le pouvoir

    Sheryl Sandberg

    • Librairie generale francaise
    • 30 April 2014

    Sheryl Sandberg, née en 1969, haut-placée chez Facebook, figure parmi les 50 femmes d affaires les plus puissantes du monde d après le magazine Fortune et parmi les 100 personnalités les plus influentes selon le Time. Ambitieuse, positive, elle se penche sur la place et l avenir des femmes.
    Entre anecdotes personnelles et données factuelles, elle cherche à mettre fin aux idées reçues concernant le quotidien et les choix de vie des femmes qui travaillent. Elle fournit des conseils pratiques sur l art de mener à bien une carrière et explique concrètement le moyen d allier réussite professionnelle et épanouissement personnel, tout en indiquant aux hommes comment soutenir les femmes pour mieux gagner aussi.
    Avisé, plein d humour, En avant toutes propose une série d ambitieux défis aux femmes, délivrant un message incisif et encourageant.

  • Nicola Sacco et Bartolomeo Vanzetti eurent le malheur d'être ouvriers italiens immigrés aux États-Unis, et anarchistes. Pris dans une spirale infernale, ils seront arbitrairement accusés par la justice américaine d'un braquage meurtrier, au cours d'un procès retentissant qui débouchera sur leur exécution, dans la nuit du 22 au 23 août 1927.
    Devant la chaise électrique, écrit par John Dos Passos pendant le procès, est curieusement resté inédit en français. Il s'agit pourtant d'un pamphlet passionnant, dont l'intérêt est aussi bien historique que littéraire. Publié par le comité de défense bostonien de Sacco et Vanzetti au moment où un ultime recours en appel vient d'être rejeté, ce texte fait feu de tout bois : analyse des contradictions de l'instruction ; invocation des valeurs de l'Amérique ; réflexion sur le sort réservé aux immigrants.
    Le ton est tour à tour lyrique, didactique, polémique, et Dos Passos fait alterner narration et documents, suivant une technique de montage qui fera plus tard la singularité de la trilogie USA.
    Réflexion sur la diabolisation des immigrés et sur les crispations de l'Amérique en temps de crise, ce texte marqué par l'urgence est resté d'une brûlante actualité.

  • Un barbare chez les civilisés

    Mario Vargas Llosa

    • Gallimard
    • 5 March 1998

    Sous le titre Un barbare chez les civilisés, Mario Vargas Llosa reprend, une fois de plus, sa longue quête de la vérité par le dialogue.
    L'expérience de l'écrivain et de l'homme politique dans un pays du tiers-monde - Le Pérou - est ici lue et relue à la lumière des modèles de l'Occident libéral, mais sans tomber pour autant dans l'habituelle logique du centre et de la périphérie, du reflet et du miroir. L'auteur passe, en effet, au crible d'une critique aussi sévère qu'élégante les fausses idées qu'on se fait en Europe et aux Etats-Unis sur les problèmes de l'Amérique latine.
    Il dénonce avec force cette incapacité à comprendre une réalité autrement plus vaste et plus complexe, souvent dissimulée sous des préjugés. Homme de raison et homme d'action, Mario Vargas Llosa nous emmène sur les hauteurs des Andes et nous fait partager les difficultés d'une enquête émouvante sur le massacre de huit journalistes. Il nous parle aussi du terrorisme et du pouvoir de la drogue, en essayant de cerner, chaque fois, la réelle portée de ces phénomènes très exploités et bien mal compris par l'opinion internationale.
    Mis il ne manque pas non plus de signaler l'espoir : la révolution silencieuse de la société civile qui, au Pérou comme dans d'autres pays d'Amérique latine, est en train de redéfinir les formes de la vie communautaire.

  • Résistance au gouvernement civil et autres textes

    Henry David Thoreau

    • Le mot et le reste
    • 24 March 2011

    " Afin de protester ouvertement contre l'esclavage, Thoreau met en pratique une forme de " désobéissance civile " en refusant de payer des impôts. Il en fait l'exposé dans un essai, Résistance au gouvernement civil (1849). Bien plus que la " désobéissance " ponctuelle à une loi injuste, c'est une " résistance " farouche, aux objectifs variés, qui mobilise Thoreau en permanence et définit sa philosophie de vie : elle représente une posture de lutte pied à pied contre un gouvernement qui porte atteinte à la liberté de l'individu et contre les forces envahissantes de la société. " Michel Granger " En fait, je déclare tranquillement la guerre à l'État à ma manière, bien que je continue à avoir recours autant que possible à tous les avantages qu'il offre, comme il est d'usage en de pareils cas. " Résistance au gouvernement civil " Le seul gouvernement que je reconnaisse - peu importe le petit nombre de ses dirigeants, la taille réduite de son armée - est le pouvoir qui fait régner la justice dans le pays, jamais celui qui établit l'injustice. " Plaidoyer en faveur du capitaine John Brown

  • Fascisme ; l'alerte

    Madeleine Albright

    • Salvator
    • 28 March 2019

    Fascisme: ce mot pourrait sembler réservé au vocabulaire des livres d'histoire plutôt qu'à un essai d'actualité.
    Madeleine Albright s'appuie sur son enfance vécue dans une Europe déchirée par la Seconde Guerre mondiale et sur la brillante carrière de diplomate pour montrer comment le fascisme n'a pas seulement été le fait du XXe siècle, mais combien il pèse sur les relations internationales, aujourd'hui plus que jamais depuis 1945. L'élan de démocratie qui a traversé le monde à la suite de la chute du mur de Berlin semble en train de s'inverser.
    L'auteur a non seulement étudié l'histoire, mais elle a contribué à la façonner. Cet ouvrage est un appel à une prise de conscience générale et à l'action. Faisant mémoire des mécanismes qui ont fait les grands fascismes du XXe siècle et analysant les signaux faibles et inquiétants de nombreux pouvoirs politiques nouvellement en place, à commencer par les États-Unis, Madeleine Albright invite le lecteur à une véritable prise de conscience politique.
    La démocratie est un trésor précieux, mais fragile. Pour la défendre, il faut d'abord en décrypter les menaces. C'est toute l'ambition de ce livre.

  • Sorti en 2007 aux États-Unis, en plein «bushisme», cet ouvrage suscita la polémique. Les néoconservateurs n'ont pas apprécié cette révision à charge de l'histoire américaine. À lire David Armitage, il est vrai, on découvre que l'Amérique est devenue un empire. malgré elle. Que dit-il? Les États-Unis se sont construits contre les empires, en premier lieu contre l'empire britannique et son roi Georges III. Leur déclaration d'indépendance de 1776 n'est pas un discours sur les droits des individus, comme on l'entend souvent, mais une déclaration. d'indépendance. L'un des nombreux intérêts de cet essai est qu'il «désidéalise» l'histoire américaine.

    On mesure alors combien il sera difficile à Barack Obama de faire des États-Unis d'Amérique un État comme les autres. En effet, être président des États-Unis, c'est irréversiblement présider un empire. Parviendra-t-il à s'émanciper de cette réalité historique?

empty