L'harmattan

  • La politique

    Aristote

    • L'harmattan
    • 29 April 2021

    Revenir aux textes classiques permet d'appréhender la politique avec les meilleures bases et d'interroger, où que nous soyons dans le monde, les mots et concepts que nous utilisons. Qu'est-ce que la science politique ? Quels sont les régimes politiques les plus justes ? Aristote ne souhaite pas bâtir un système politique idéal et théorique, mais tente plus une approche réaliste et descriptive. Un livre fondamental pour mieux réfléchir et comprendre le monde dans lequel nous vivons.

    Sur commande

  • Les philosophies orientales ne posent guère la question du rapport de l'homme et de la femme, puisqu'elles se réfèrent à un ordre immuable: l'homme dominant et positif, la femme dominée et négative.L'Occident seul a semblé pressentir qu'il y avait là un problème. Mais sa façon de le traiter en philosophie n'aboutit guère à un ordre différent. La hiérarchie est maintenue ; mieux encore, la misogynie, si elle ne va pas de soi, n'en est que plus argumentée, expliquée, justifiée. Pourquoioe Pourquoi le féminin n'est-il vu que sous l'aspect défavorable ? Pourquoi la femme n'est-elle qu'un homme diminué (paganisme), ou une diminutrice de l'homme (temps modernes)oe Françoise d'Eaubonne tente ici une explication et une réponse.

  • La compulsion de punir

    Tony Ferri

    • L'harmattan
    • 29 May 2015

    "Interrogeant le sens des pénalités, Tony Ferri explore la question difficile de savoir d où vient le besoin insatiable de punir. Bien loin qu une supposée ""nature humaine"" commande le comportement infractionnel, l auteur s interroge : comment comprendre l attitude du corps social, du législateur, des gens ""bien insérés"" lorsqu ils lancent des appels appuyés à réprimer toujours davantage ? Comment expliquer l intarissable inflation punitive? Au fond, quels sont les ressorts cachés des condamnations ?"

  • L'Épître sur l'intellect occupe une place singulière dans l'histoire de la philosophie entre la naissance de la falsafa et sa consommation dans l'oeuvre d'Avicenne. C'est par la philosophie arabe que le Platonisme s'est transmis aux théologiens latins, tels saint Thomas et Duns Scot : les thèses récurrentes du Platonisme, identité de l'être et de l'intelligible, structure hiérarchique du réel, salut opéré par la conversion vers l'intelligible y sont présentes, ainsi que ses illusions. Comme le dit Jean Jolivet, c'est tout un âge de la spéculation qui se reflète dans cette Épître.

  • La question du genre affronte deux camps hostiles autour de la très ancienne opposition entre la nature et la culture dans l'histoire de la philosophie . Du côté de la nature se trouvent ici le positivisme scientifique en même temps qu'un naturalisme "spiritualiste" sommaire et, du côté de la culture, l'idéalisme sociologique de Judith Butler. Dans ce débat, nature et culture s'affrontent sous forme de thèse et d'antithèse, sans synthèse possible, entre autres par manque de participation des philosophes, des psychologues et des psychanalystes.

  • Naître mère ; essai philosophique d'une sage-femme

    Hélène De Gunzbourg

    • L'harmattan
    • 27 November 2014

    Cet essai est la réflexion d'une sage-femme qui, depuis trente ans, a accompagné des femmes pendant leur grossesse et après la naissance de leur enfant, écoutant leur questionnement sur l'arrivée au monde d'un enfant désormais « désiré ». La révolution dans la procréation et la transformation de la famille concerne chacun d'entre nous. Faut-il redouter que les forces aveugles de la nature ou du destin soient remplacées par la rigueur glaciale et anonyme de la technoscience et de son « expertise » ?

  • Walter Benjamin, politiques de l'image

    Alain Naze

    • L'harmattan
    • 19 January 2015

    L'image ne constitue pas seulement un objet de pensée chez Benjamin, mais vaut comme élément dans lequel se déploie sa pensée, à l'instar de la fulguration visuelle dans laquelle se donne l'image dialectique. Les textes ici réunis articulent les dimensions esthétique et politique de l'image, dans les champs du cinéma, de la photographie, ou encore de l'architecture, comme une manière d'interroger les ressources spécifiques des images techniques.

  • Ce n'est pas la faute de Dieu

    Cho Sehûi

    • L'harmattan
    • 2 June 2006


    l'anthologie la petite balle lancée par un nain (présentée en france sous le titre le nain en 1995), proposait un regard sur une constellation de personnages pris dans le tourbillon de l'urbanisation et de l'industrialisation forcenées des années de la dictature pak chônghûi.
    le noyau en était la famille du nain, petit par la taille et par l'importance sociale, survivant dans un bidonville. les treize " chapitres " étaient autant de récits singuliers et indépendants, mais la figure du nain soudait l'ensemble. tout en suivant de multiples histoires parallèles, on cheminait lentement, sans effets, vers la catastrophe : l'expulsion du taudis entraînant la mort du nain, tombé dans la cheminée de l'usine de briques, et la chute sociale continuelle de la famille.
    bouleversé de tristesse et de haine, le fils aîné voulait assassiner le patron du conglomérat. il se trompait et tuait le frère de celui-ci, ce qui ne lui en valait pas moins la peine de mort. quelques années plus tard, avec ce n'est pas la faute de dieu, première partie du volume le voyage dans le temps, publié en 1983, cho sehûi reprend une partie de ses personnages, dans ce qu'on pourrait appeler une suite.
    mais chaque texte reste autonome, comme déjà dans le nain, et peut être lu sans connaissance précise de l'ensemble, ni même de l'histoire coréenne. les textes se suffisent à eux-mêmes et un lecteur attentif sera sensible à cette tentative de développer une écriture solidaire.

  • La pensée de deux auteurs incontournables des études féministes anglo-américaines : Sandra Harding et Donna Haraway est ici explorée. L'ouvrage introduit les trajets de ces deux auteures autour du statut « épistémologique » donné à l'expérience des femmes, la critique de l'objectivité dans les sciences et technosciences contemporaines, leur approche des mondes « non humains », et leurs propositions pour des savoirs « positionnés » et « situés ». S

  • Quand, en 1938, au cri de « Penser nous devons », Virginia Woolf exhorta les femmes à résister à leur assimilation « dans la procession des fils des hommes cultivés », elle ne pouvait pas imaginer qu'à peine trente ans plus tard les interventions féministes sur les savoirs scientifiques allaient inaugurer une critique approfondie des contenus des savoirs. Cet ouvrage propose un parcours original des chemins par lesquels la pensée féministe contesta le caractère neutre du savoir.

  • Machiavel ou l'illusion réaliste

    Maurice Bertrand

    • L'harmattan
    • 23 June 2014

    L'oeuvre politique de Machiavel nous concerne aujourd'hui de façon directe parce qu'elle expose la théorie de l'asservissement des peuples et que nous sommes toujours asservis. Les formes de notre servitude ont changé, mais les méthodes qui permettent à une infime minorité de l'imposer sont toujours les mêmes. La vision du monde de Machiavel continue d'imposer une philosophie de résignation. Détruire le "faux réalisme" qui nous empêche d'y voir clair est une tâche très urgente.S

  • "Selon l auteur, nous sommes à un tournant de l histoire humaine. Engagés dans un processus d autodestruction, nous avons encore temps de penser à une autre manière d être humain. Nous devons apprendre à penser librement en nous appuyant sur le respect universel des droits de l'homme. Les notions de nation, de culture, de religion doivent être le bagage que chacun apporte dans la fondation d'un vivre ensemble humain. Renonçons à tout espoir et commençons par agir si nous en sommes capables..."

  • La laïcité, défi du XXIe siècle

    Gérard Delfau

    • L'harmattan
    • 30 October 2015

    "Cet ouvrage renouvelle la réflexion sur la laïcité en explorant son histoire depuis 1789. Elle ne se limite pas à la neutralité de l'État, ni à la nécessaire fermeté face à l'islamisme. C est un processus de longue durée, multiforme, et par nature inachevé, comme le montrent les débats sur l IVG, le ""mariage pour tous"", ou la Fin de vie. L enjeu principal, c'est l égalité des droits pour les femmes et les minorités sexuelles, que contestent tous les intégrismes. Et l'horizon, c'est la liberté absolue de conscience."

  • L'évidence de l'égalité des sexes : une philosophie oubliée du XVII siècle

    Elsa Dorlin

    • L'harmattan
    • 1 November 2003

    Au XVIIe siècle, quatre philosophes, à quelques décennies d'intervalle, formulent en des styles très différents la thèse selon laquelle l'égalité entre les hommes et les femmes est une évidence, une vérité indiscutable. Marie de Gournay, Anna Maria Van Schurman, François Poullain de la Barre et Gabrielle Suchon, estiment que si les interdictions et les discriminations frappant les femmes perdurent, c'est que la querelle entre les défenseurs et les pourfendeurs du " Beau Sexe " est biaisée : les présupposés de la différence sexuelle rendent la question de l'égalité ou de l'inégalité des sexes indécidable.

  • Traité de science des organisations

    Elysée Sarin

    • L'harmattan
    • 26 January 2015

    Cet ouvrage se propose de couvrir le champ d'une investigation systématique et critique de la connaissance accumulée au sein des divers corps de savoir relatifs à la science des organisations. Les ressources propres de l'epistémologie des sciences sociales viennent en outre animer une investigation spécifique, contextualisée à une science générale des organisations : concepts et théories, construction des faits, rapports entre la théorie et l'action, etc.

  • Lumières de la théologie mystique

    Jean Borella

    • L'harmattan
    • 18 November 2015

    "Entre la nécessaire abstraction de la scolastique, aujourd hui assez injustement récusée, et le goût de notre temps pour une spiritualité fondée sur l expérience concrète, ce livre tente d ouvrir une autre perspective, celle de la théologie comme voie spirituelle, comme theognôsis, par la sanctification de l intelligence. L auteur pense en trouver la clé dans l oeuvre énigmatique et fondatrice de ""Denys L Aréopagite"", dont le hiéronyme renvoie au converti de S. Paul. Il en poursuit les traces chez ses lointains continuateurs, Maître Eckhart et les mystiques rhénans."

  • Histoire et théorie du symbole

    Jean Borella

    • L'harmattan
    • 17 November 2015

    "Ce livre est considéré comme le texte fondateur d une nouvelle épistémologie. On y trouvera, en introduction à La crise du symbolisme religieux, une théorie du symbole qui entend renouer intelligiblement, par-delà les déconstructions contemporaines, avec les doctrines anciennes d Orient et d Occident. Point nodal du discours métaphysique, le signe symbolique est le lieu où nature et culture se convertissent l'une à l autre, c est-à-dire où, sans se confondre, être et sens sont réconciliés."

  • Aux sources bibliques de la métaphysique

    Jean Borella

    • L'harmattan
    • 14 April 2015

    Le but de Jean Borella n'est pas d'exposer le contenu d'une métaphysique accordé à - ou tirée de - l'Écriture mais de se demander si la Bible n'enseignerait pas quelque chose sur la forme et la nature de la démarche métaphysique, sur son évolution et ses métamorphoses depuis l'origine des temps. Il s'agit de montrer que la rencontre de la Révélation judéo-chrétienne avec la philosophie grecque est l'évènement majeur de l'histoire intellectuelle de l'Occident, ce qui permet de préciser ce qu'on peut entendre par métaphysique.

  • "Si les sciences ont incontestablement imposé un modèle de rationalité universelle, il ne s ensuit pas que la société occidentale et ses valeurs puissent servir de normes uniques. La mondialisation actuelle et l histoire ancienne des hommes manifestent la pluralité des modes socioculturels et des règnes éthiques. La Rationalité ne peut désormais advenir que par la participation de tous et par une convergence des rationalités plurielles. L Afrique est donc nécessairement incluse dans ce débat."

  • L'Afrique veut redevenir enfant, en optant pour les simplicités de la vie : manger, dormir et occuper son temps comme on peut. Elle veut choisir de posséder peu et aimer d'instinct ce qui est sobre et épuré. Dans les sociétés occidentales, les personnes ne savent plus vivre simplement, elles ont trop de biens matériels, trop de choix, trop de tentations, trop de désirs, trop de nourriture. Cette étude risque une proposition pour la renaissance ou la résurrection de l'Afrique.

  • Nietzsche face au cinquantenaire des indépendances africaines

    Patrice Jean Ake

    • L'harmattan
    • 17 January 2012

    L'idéologie des indépendances africaines a montré l'échec du libéralisme économique d'une part et du socialisme de l'autre. Cet ouvrage veut montrer que Nietzsche peut prendre part au débat, en tant que témoin de la colonisation et de la balkanisation de l'Afrique. Puis il montre l'influence de la politique sur la pensée de Nietzsche et comment, dégouté de tous les systèmes politiques, Nietzsche a choisi de créer le parti de la Vie.

  • Que reste-t-il du socialisme ?

    Jean-Claude Tarondeau

    • L'harmattan
    • 10 October 2012

    Cet ouvrage retrace l'histoire de l'utopie qui, au XIXe siècle, donne naissance au socialisme, et décrit les principales expériences qui ont été menées en son nom. Les expériences socialistes limitées comme celle des Acadiens ont disparu rapidement, les plus grandes ont engendré des dictatures qui se sont effondrées comme en URSS ou qui ont renoncé au socialisme comme en Chine. Il montre enfin comment le socialisme d'aujourd'hui s'adapte aux réalités et rejette les utopies qui l'ont fait naître.

  • Pensée arabe contemporaine ; tradition et modernité

    Paul Khoury

    • L'harmattan
    • 7 February 2012

    L'idée directrice de ces études est que les problèmes du monde arabe se réduisent au problème de fond qu'on peut désigner comme étant celui de la mutation culturelle. Ce qui signifie le passage de la tradition à la modernité, soit d'une mentalité de type théologique à une mentalité de type rationnel, et plus précisément scientifique et technique. Les chances de la modernisation du monde arabe se jouent donc sur la rationalité.

  • Ce livre s'intéresse au fondement de l'éthique, aux repères et aux critères du discernement du bien et du mal ; autrement dit, il pose la question : quelles sont les valeurs susceptibles de rendre le vivre ensemble possible ? Partant d'une réflexion sur le vivre ensemble dans le contexte de l'Afrique noire, l'auteur donne une réponse basée sur les biens fondamentaux tels que définis par Finnis.

empty