• La construction du bonheur

    Robert Misrahi

    • Bord de l'eau
    • 13 November 2012

    La Construction du bonheur est, à la fois, un livre et un film... Les deux objets sont, ici, matériellement présents. Mais les deux peuvent être pris séparément. Dans l'un comme dans l'autre y apparaît Robert Misrahi sous des éclairages et des angles changeants. À l'écrit, Robert Misrahi, s'il commence par revenir sur son oeoeuvre livresque, consacré au bonheur et au philosophe eudémonique Spinoza, c'est afin de planter le décor. Très vite il en arrive à l'image. Car c'est là le sujet. Doublement.
    Voilà qui est nouveau. Il y consacre quatre chapitres : La fascination de l'image ; La mise en chantier ; Les premiers tournages ; La création.
    Ce court texte est des plus réjouissants. Il témoigne du courage d'un homme, philosophe de son état, qui n'hésite pas à se prêter à une expérience phénoménologique d'un genre particulier où champ et hors-champ, d'écriture et d'images, se mêlent.

  • La conversation de l'art

    René Girard

    • Carnets nord
    • 2 October 2008

    Un livre inédit de René Girard, La Conversion de l'art, qui rassemble des études sur Saint-John Perse et Malraux, Stendhal et Valéry, Freud et Proust, Nietzsche et Wagner. Ces essais d'esthétique couvrent trente ans de recherche. On y voit apparaître puis s'affirmer l'intuition centrale de René Girard sur la " conversion romanesque ". Ces études peuvent aussi se lire indépendamment, comme autant d'exercices d'admiration. Le DVD d'un film d'entretien, Le Sens de l'histoire, réalisé en novembre 2007 au Centre Pompidou. Partie de Clausewitz, Hegel et Hilderlin, en passant par Baudelaire, Dostoïevski, Nietzsche et Wagner, cette discussion avec Benoît Chantre s'achève sur Nijinski, Proust et Stravinsky. René Girard y évoque avec une rare intensité son amour du romantisme, mais aussi, ce qui le rapproche et l'éloigne à la fois de l'art moderne et de l'art contemporain.

  • Pic de la Mirandole

    Collectif

    • Naive
empty