Points

  • La période 1598-1661 a été cruciale dans le destin politique de la France. La volonté encore incertaine et empirique des monarques et de leurs ministres et les contraintes de la guerre de Trente Ans ont fait naître un État fiscal, une nouvelle figure de la monarchie en voie de centralisation, en attente de l'absolutisme. C'était à la Couronne et à ses symboles, à la personne du roi, que les Français de l'âge moderne pensaient lorsqu'ils voulaient évoquer leur essence commune.
    L'histoire politique ne se limite pourtant pas à la chronique des gouvernements ; elle doit aussi embrasser les diversités des opinions, les institutions et pouvoirs autres qu'étatiques, les influences d'autres instances collectives, églises, familles, cités, les attentes, utopies, espérances, les mille manières d'échapper à l'emprise de la politique, de vivre en dehors de l'histoire officielle, de ses déterminismes, de ses conventions.

empty