Gregoriennes

  • L'idée de l'auteur a été d'écrire des dialogues comme entre les deux lobes du cerveau, dont l'un est celui de la raison et l'autre celui de la naïveté - l'âne pour la raison et le boeuf pour la naïveté - gardant l'intime espoir que dans leur échange la vérité trouve où se poser, sinon se reposer....

    Sur commande
empty