Rocher

  • Les portes de la perception

    Aldous Huxley

    • Rocher
    • 4 May 2000

    Par l'ingestion de mescaline, Aldous Huxley rejoint à son tour le paradis artificiel de Nerval et Baudelaire.
    Mais l'originalité de cette expérience tient à la volonté scientifique qui l'anime : en 1954, c'est sous contrôle médical que le romancier absorbe la drogue dans le but d'ouvrir, selon l'expression de William Blake, " les portes de la perception " et de " connaître, par l'intérieur, ce dont parlaient le visionnaire, le médium, et même le mystique, le miracle [...] de l'existence dans sa nudité, la Réalité manifestée ".
    Outre ce récit initiatique, éponyme de l'ouvrage, sont rassemblés ici des essais qui témoignent d'une recherche spirituelle constante depuis La Philosophie éternelle (1945).
    À travers une culture syncrétique qui traite avec une même ferveur la pensée bouddhiste zen et le dogme catholique, se dessine le souci de mettre chacun sur la vole de l'illumination par la contemplation et le recueillement. Cette orientation donne aux réflexions de Huxley sur le temps, l'art, le progrès et surtout la violence et la paix une dimension intemporelle.
    Cet essai a été suivi d'un autre qui le complète et l'enrichit, Le Ciel et l'Enfer, réédité en 1999 aux éditions du Rocher.

  • La mémoire de l'univers

    Rupert Sheldrake

    • Rocher
    • 3 February 1994
  • Accueillir la mort

    Kubler-Ross E.

    • Rocher
    • 15 September 1998

    Elisabeth Kübler-Ross a développé un dispositif d'écoute des malades incurables qui lui a permis de pénétrer un domaine auquel personne n'osait réellement s'affronter.
    Elle a notamment mis à jour les " cinq phases du mourir ", qui servent aujourd'hui de référence à la pratique des soins palliatifs. Forte de cet acquis clinique, elle a animé nombre de rencontres et de séminaires pour y sensibiliser les familles comme le personnel médical. Accueillir la mort présente les questions souvent posées par les différents participants, qui, à titres divers, sont touchés par le sujet : patients incurables, familles des malades, infirmières, médecins, prêtres ou assistantes sociales.
    Elisabeth Kübler-Ross y répond en fonction de son savoir de praticienne, et n'hésite pas à aborder la dimension Sociale, philosophique ou spirituelle sous-jacente. Accueillir la mort est un dialogue basé sur l'expérience individuelle. Il permettra aux professionnels de la santé de comprendre que la médecine ne peut faire l'économie d'une réflexion sur son sens et sa fonction. Il s'adresse surtout aux futurs mourants que nous sommes tous, afin de nous aider à assumer la finitude de notre existence et celle de nos proches - pour mieux goûter chaque instant de la vie.

  • La mort derniere etape de la croissance

    Kubler-Ross E.

    • Rocher
    • 25 January 1994

    Notre société voue un culte à la jeunesse et à la santé.
    La mort est passée sous silence, sujet tabou. Et pourtant, au même titre que la naissance, elle fait partie intégrante de notre existence, de notre croissance et de notre développement ; ce n'est ni l'ultime maladie, ni un ennemi à vaincre ou une prison à fuir. La Mort dernière étape de la croissance réunit plusieurs points de vue. Celui des Indiens d'Alaska, la vision juive, la perception hindouiste et bouddhiste de la mort.
    Ce livre de lumière et de partage nous apprend à reconsidérer la mort, à l'envisager comme une compagne invisible dans le voyage de la vie. Elle l'enrichit et lui donne un sens car: " nous, humains, mourons sans cesse et pas seulement la fin de la vie physique sur terre. Les étapes de l'acte de mourir s'appliquent à tout changement significatif (retraite, changement d'emploi, de ville, divorce ... ).
    Qui peut affronter et comprendre sa mort ultime peut peut-être apprendre à affronter et à traiter les changements qui se produisent, dans sa vie. " Quand la peur laisse place à la compréhension, il devient évident qu'accepter la mort et le mourir, c'est déjà vivre plus pleinement le temps qui nous est donné.

  • Le grand livre mystique de la tradition persane, écrit au XIIIe siècle. Livre de poésie, système philosophique, commentaire général de la théologie islamique, doctrine métaphysique, exposé de la pensée et de la vision mystique, étude approfondie de la psychologie, enseignement d'un maître spirituel.

  • Djalâl-od-Dîn Rumî (1207-1273), fondateur de la célèbre confrérie soufie, connue en Occident sous le nom de derviches tourneurs, est à la fois un grand maître spirituel - désigné dans tout l'Orient comme "Mawlânâ", le maître par excellence - un poète, un philosophe, et aussi un voyant : ne parle-t-il pas - au Moyen Age ! - des dangers de la fission nucléaire et de la pluralité des mondes ? Il est l'auteur de plusieurs ouvrages : Odes mystiques, Quatrains, Le Livre du dedans : tous reflètent son amour de la beauté, sa nostalgie du divin. Son oeuvre principale, le Mathnawî, vaste théodicée, qui constitue le plus profond commentaire ésotérique du Qor'an, est encore lue et méditée dans tous les pays de l'Islam presque à l'instar du Livre saint lui-même. Elle présente en même temps cette remarquable caractéristique d'être rédigée de façon très accessible, avec une admirable simplicité, permettant ainsi une lecture à plusieurs niveaux. Elle se veut avant tout, en effet, un itinéraire de l'âme vers Dieu, l'âme exilée de sa patrie spirituelle et qui, unie à l'univers tout entier, au sein d'un cosmos sacralisé, poursuit sa quête de l'Absolu.

  • Si les premières loges naissent tranquillement à Paris, elles subissent ensuite une vive opposition du Roi et de l'Église. L'action de la justice contre la franc-maçonnerie et ses adeptes se fait sentir à partir de juillet 1737. Les frères subissent une réelle répression. Le lieutenant général de police et ses officiers surveillent et perquisitionnent les loges. Pendant une dizaine d'années, des francs-maçons sont arrêtés, puis condamnés à l'emprisonnement et à de lourdes amendes. Riche en sources historiques (l'auteur s'appuie sur les fonds d'archives maçonniques des grandes bibliothèques Bibliothèque nationale, Archives nationales, Bibliothèque de l'Arsenal, Bibliothèque historique de la ville de Paris...), ce livre démontre que la méfiance du pouvoir politique à l'encontre de cette société nouvelle, dont les réunions se déroulaient secrètement, coïncide avec sa création.Jean-Paul Lefebvre-Filleau, ancien officier supérieur de la gendarmerie nationale, est écrivain et conférencier. Surnommé le « détective de l'Histoire », il a écrit une vingtaine d'ouvrages et a notamment été récompensé par le Grand prix des écrivains de France pour son livre L'Affaire Bernadette Soubirous, l'enquête judiciaire de 1858 (éditions du Cerf), traduit en plusieurs langues. Son dernier livre, Les Français qui ont collaboré avec le IIIe Reich, est paru aux éditions du Rocher en 2017.

  • Gurdjieff s'adresse à l'homme d'aujourd'hui, à celui qui ne sait plus reconnaître la vérité à travers les formes diverses sous lesquelles elle lui a été révélée - à cet homme profondément insatisfait, qui se sent isolé, sans raison d'être.
    Mais comment éveiller en lui une intelligence capable de discerner le réel de l'illusoire ? Selon Gurdjieff, la vérité ne peut être approchée que si toutes les parties qui constituent l'être humain - la pensée, le senti-ment, le corps - sont touchées avec la même force et de la seule manière qui convient à chacune d'elles, faute de quoi le développement restera unilatéral et devra s'arrêter tôt ou tard.
    Après les Récits de Belzébuth à son petit-fils, Rencontres avec des hommes remarquables et Gurdjieff parle à ses élèves, publiés aux éditions du Rocher, La vie n'est réelle que lorsque " je suis " est la troisième série d'ouvrages de Gurdjieff, restée inachevée. Elle révèle l'action du maître, de celui qui, par sa seule présence, vous oblige à vous déterminer, à savoir ce que vous voulez.

  • Dictionnaire des symboles maçonniques

    Jean Ferré

    • Rocher
    • 16 December 2013

    Le Dictionnaire des symboles maçonniques, remarquable synthèse sur le monde maçonnique, est à la fois un outil de travail pour le franc-maçon soucieux d'approfondir le sens de sa démarche et un instrument de réflexion pour le profane désireux de pénétrer un monde imprégné de secret.

    Cette nouvelle édition est augmentée de nombreuses entrées, notamment la symbolique du corps humain, qui n'a jusqu'à présent pas été traitée par les auteurs maçonniques, Anderson et ses Constitutions, les Hauts-Grades, les diverses Invocations, les Règles en 12 points et 9 points, la stricte Observance, Villard de Honnecourt...

  • Le maître maçon écossais

    Mondet J C

    • Rocher
    • 26 October 2007

    Le grade de maître vient couronner les degrés symboliques, ou " bleus ", de tous les rites maçonniques.
    Sauf circonstance particulière, les maçons sont tous appelés à y accéder, de sorte que la plupart d'entre eux sont maîtres maçons. peut-on dire pour autant que tous possèdent réellement ce très beau grade ? rien n'est moins sûr ! en effet, si certaines loges mettent en place les commissions permettant aux maîtres de travailler, toutes sont loin de le faire. pourtant, la demande est importante car le troisième degré est l'un des plus riches qui soit, tout particulièrement dans la version étudiée ici, celle du rite ecossais ancien et accepté.
    D'un réel pouvoir d'émotion, d'une grande profondeur initiatique, il marque une rupture avec les degrés précédents en quittant la maçonnerie de l'equerre pour celle du compas. il fait pénétrer celui qui le pratique dans son intimité la plus profonde, riche en rencontres inattendues. portant sur l'initiation et les grands thèmes du grade de maître, cet ouvrage propose aussi une étude des mythes en général et de quelques-uns en particulier en tant que supports à la réflexion maçonnique.
    Ce livre s'adresse à tous les maîtres maçons, en particulier ceux de la mouvance ecossaise, jeunes ou moins jeunes, pour leur faire partager quelques réflexions pouvant répondre à leur attente et leur donner le goût de grimper les degrés suivants, sur les trente-trois que comporte l'échelle ecossaise, la plus pratiquée au monde. après l'apprenti au rite ecossais ancien et accepté et le compagnon ecossais, le maître maçon ecossais clôt la trilogie de la première lettre, consacrée aux trois grades fondamentaux de la franc-maçonnerie.

  • L'homme et l'invisible

    Jean Servier

    • Rocher
    • 24 March 1994

    " Le plus beau sentiment qu'on puisse éprouver, c'est le sens du mystère.
    C'est la source de tout art véritable, de toute vraie science. Celui qui n'a jamais connu cette émotion. qui ne possède pas le don d'émerveillement ni de ravissement, autant vaudrait qu'il fût mort : ses yeux sont fermés. " Albert Einstein Jean Servier remet en question les dogmes évolutionniste et matérialiste qui fondent - bien mal - la civilisation occidentale et ne visent qu'à calmer l'angoisse de l'homme blanc et à justifier son racisme.
    Si l'on repousse les idées toutes faites et jamais vérifiées de certains savants, les hommes apparaissent égaux en pensée d'un bout à l'autre de l'espace et du temps. et de fait, plus soucieux des choses invisibles que des biens de ce monde. Ils croient tous à la survie d'un principe invisible, l'âme, après la mort charnelle. Partout réside la même volonté de considérer l'invisible comme la seule vraie patrie humaine, la seule dimension à l'échelle de l'homme.
    Face à ces certitudes, notre Occident, en cette fin de siècle, est en proie à une grande peur, qui reflète notre peur de la mort, car l'aventure humaine nous est désormais étrangère. Apprenons à écouter la voix des sages en haillons qui peuvent encore nous dévoiler leur immense richesse spirituelle. Apprenons à lire dans les humbles traces laissées par les pieds nus de nos frères le mot de passe de toutes les initiations : ce mot est Univers, sa réponse Homme.
    C'est la Parole que nous avons perdue...

  • Alors qu'ils s'intéressaient à Léonard de Vinci et au suaire de Turin, Lynn Picknett et Clive Prince ont remarqué l'importance que de nombreuses sociétés secrètes accordaient à deux personnages bibliques : Jean Baptiste et Marie Madeleine.
    Poussant leur enquête plus avant, ils ont ainsi été amenés à étudier attentivement l'aventure cathare, l'épopée templière et l'émergence de la franc-maçonnerie. Les croyances de ces organisations font apparaître un tableau d'une cohérence remarquable. Les hérétiques semblent avoir détenu le " chaînon manquant " du christianisme, et les réponses à de nombreuses questions : quels liens unissaient Jean Baptiste, Marie Madeleine et Jésus ? Qui est responsable de la décapitation de Jean Baptiste ? Où se trouvent alors la tête du saint et la dépouille de la Magdaléenne ? C'est le mystère de la véritable identité du Christ qui est en jeu.
    Mais l'enquête éclaire aussi d'autres questions : Que cherchait l'abbé Saunière à Rennes-le-Château ? Existait-il un lien entre Jésus et les écoles de mystères égyptiennes ? Et quel rôle souterrain joue, aujourd'hui encore, le prieuré de Sion ? Il se pourrait que nous soyons à l'aube d'une révélation qui fera vaciller les fondements mêmes de l'Eglise catholique.

    Sur commande

  • Comment connaitre dieu

    Deepak Chopra

    • Rocher
    • 24 January 2001
  • Aux origines de la franc-maçonnerie, il n'existait que deux grades, Apprenti et Compagnon. Puis, vers 1730, et sans que l'on sache trop comment cela s'est fait, le grade de Maître fut créé, essentiellement par dédoublement du grade de Compagnon. Celui-ci fut ainsi amputé d'une partie de son contenu, et il ne lui est resté que ce qui constituait le prolongement de celui d'Apprenti. Le degré de Compagnon a alors eu du mal à reconquérir sa place ; il est resté jusqu'à nos jours un degré mal aimé, mal compris et, par voie de conséquence, un degré délaissé. Pourtant, au fil des siècles, il a évolué, acquis son autonomie et une réelle profondeur initiatique, tout particulièrement dans le Rite Ecossais Ancien et Accepté (REAA). L'objectif de cet ouvrage est de mettre celle-ci en évidence en explorant les différents thèmes proposés par ce qui est devenu un degré " écossais " au riche contenu - ce qui, à notre connaissance, n'avait pas encore été fait. Dans la continuité de l'ouvrage sur l'Apprenti (La Première Lettre tome 1 : L'Apprenti au Rite Ecossais Ancien et Accepté, aux Editions du Rocher, 2005), celui sur le Compagnon comprend trois parties. Les deux premières présentent l'initiation et la symbolique du grade au Rite Ecossais Ancien et Accepté avec, comme direction générale: " A l'Apprenti, l'émotion; au Compagnon, la réflexion. " La troisième partie montre comment, depuis les premières huttes de branchages, l'aspect sacré de l'acte de construire est né, s'est propagé et s'est transmis à la franc-maçonnerie spéculative par le biais des loges anglaises et écossaises.

  • Un exorciste raconte

    Gabriele Amorth

    • Rocher
    • 9 December 2010

    Pour beaucoup aujourd'hui, y compris des théologiens, le démon n'existe pas ; il ne serait que la personnalisation symbolique de phénomènes psychiatriques et parapsychologiques.
    Pour d'autres, il exerce une fascination croissante et les sectes sataniques se multiplient : en Italie, en France, en Allemagne, jusqu'au coeur du Vatican paraît-il. Plusieurs personnes évoquent d'ailleurs leur pacte avec Satan qu'elles disent avantageux... Alors que certains tentent de se débarrasser de l'image de l'exorciste-qui-combat-le-démon, le plus célèbre du monde brise la conspiration du silence sur le rôle du diable.
    Il raconte avec force, intelligence et modération, car il n'est pas question d'identifier la foi catholique avec la superstition, que le phénomène de possession est tangible, le " mystère du mal" trop rencontré aux XXe et XXIe siècles, possède une forme, une existence personnelle et bien réelle : Satan, à l'origine ange sublime siégeant au côté de Dieu, ne devant sa méchanceté qu'à lui-même et à son choix du mal.
    Des témoignages forts et réalistes, ponctués d'enseignements montrant que la vie de chaque homme et celle du monde restent un combat spirituel, qui doit être gagné à chaque époque, en chaque lieu, le plus réel et le plus grave des combats, et aussi, le plus assuré de succès.

  • Lecture karmique du theme natal

    Irène Andrieu

    • Rocher
    • 14 May 1999

    Nous ne sommes pas nés par hasard.
    Chacun de nous a manifestement un projet de vie dont il est possible de dégager le sens pour comprendre la cohérence des événements et des choix personnels qui jalonnent notre parcours terrestre. La lecture karmique a pour objectif de décoder ces projets, inscrits dans les n?uds lunaires et leurs planètes régentes, qui animent les lignes conductrices du thème natal. Car ce que l'on nomme le " karma " n'est pas une fatalité que nous subirions passivement, comme le laisse croire un cliché trop répandu : le karma est un processus dynamique et évolutif qu'il est possible d'accompagner dans son action, donc de maîtriser.
    Nous sommes les auteurs de notre destinée : il ne dépend que de nous d'en devenir aussi les véritables acteurs. Lecture karmique du thème natal répond aux questions fondamentales que l'on doit alors se poser : d'où venons-nous ? Dans quelles circonstances notre karma a-t-il été engendré ? Quelles en sont les conséquences aujourd'hui ? Comment tirer parti des échéances du passé - acquis aux effets positifs aussi bien que transformation des difficultés personnelles ? Dans cet ouvrage, chacun retrouvera son cas spécifique pour découvrir les lignes conductrices de son projet de vie.
    Les astrologues professionnels y trouveront en outre de précieux conseils méthodologiques pour intégrer la lecture karmique à leur pratique.

  • Le Rite Ecossais Ancien et Accepté, en abrégé REAA, est le rite maçonnique le plus pratiqué au monde dans ses " hauts grades ".
    Ses trois premiers degrés, dits symboliques, sont également très pratiqués, en particulier à la Grande Loge de France, mais aussi et de plus en plus dans d'autres obédiences en France et à travers le monde. Ils constituent une Maçonnerie originale et authentique, voie médiane entre la tendance rationaliste et sociale et la tendance théiste et dogmatique. Son but est le perfectionnement spirituel et moral de l'humanité par le biais de l'amélioration de chacun de ses membres.
    S'il existe un certain nombre de livres destinés à l'Apprenti Franc-Maçon, la plupart sont extrêmement anciens et aucun n'est spécifiquement consacré au premier degré du REAA. C'est ce vide que vient combler le présent ouvrage, en donnant une " première lettre " aux Apprentis du rite. Une première partie est consacrée à la méthode, l'initiation, et une deuxième aux moyens, les symboles, en partant du vécu et du ressenti puis en les analysant pour les traduire sur le plan de la compréhension.
    Une troisième partie est consacrée aux structures maçonniques, loges, obédiences, rites, et se termine par un bref historique de la Maçonnerie moderne centré sur le REAA, depuis les débuts anglais de 1717 et la réaction des " Anciens " jusqu'à la création de la Grande Loge de France en 1894,

  • Vache folle, boeuf aux hormones, poulet à la dioxine, fromage à la listérine... Tous ces exemples dramatiques nous incitent aujourd'hui à la plus grande prudence vis-à-vis de notre alimentation. Mort en 1945, le grand guérisseur américain Edgar Cayce, précurseur des médecines alternatives, avait déjà mis en garde ses patients contre les dérives de la société de consommation. Le matérialisme de l'homme moderne le conduit à un mépris généralisé envers cette nature - animale, végétale et minérale - dont il se nourrit. Et pourtant le lien est avéré entre notre alimentation et ces " maladies de civilisation " que sont le cancer, les pathologies cardio-vasculaires et nerveuses. Pour Edgar Cayce, l'alimentation était donc le premier des médicaments. A ses malades, il prescrivait des régimes et donnait des consignes très précises pour se nourrir sainement. Ses conseils sur les laitages, les sucres, les oeufs, mais aussi la cuisson et la conservation des aliments sont en accord avec les découvertes récentes de la diététique. Rassemblant un grand nombre de lectures inédites de Cayce sur l'alimentation, mais aussi sur l'environnement et la qualité de la vie en général, ce quatrième volume vient clore L'Univers d'Edgar Cayce.

  • Astrologie, karma et transformation

    Stephen Arroyo

    • Rocher
    • 20 May 2015

    Cette approche originale de l'astrologie se fonde sur la loi du karma et sur l'aspiration la transformation de soi. En effet, l'tre profond est perptuellement en mtamorphose et ce sont les plantes lentes qui, dans le thme de chaque individu, sont porteuses du dynamisme des actes passs et donc de l'nergie cratrice de nouvelles structures psychologiques. la coloration et la situation de Saturne, Uranus, Neptune et Pluton dans le thme ainsi que la faon dont chacun vit les transits de ces plantes sont des donnes essentielles pour reconnatre le niveau de conscience de l'individu et sa capacit se transformer. Arroyo nous offre ici une tude positive de Saturne et les pages les plus compltes sur l'influence de Pluton de la littrature astrologique d'aujourd'hui. Stephen Arroyo est l'un des chefs de file de l'cole astrologique amricaine. Il dispense son enseignement dans ses nombreux centres de la cte Ouest et l'universit J.F. Kennedy. De l'auteur du best-seller L'Astrologie, la psychologie et les quatre lments, voici le troisime titre publi en France aux Editions du Rocher.

empty