Arts / Culture

  • Howard Zinn retrace l'histoire des Etats-Unis du point de vue des esclaves, travailleurs, immigrés, femmes, Indiens, de tous ceux que l'histoire officielle oublie souvent. Une relecture originale des politiques et des résistances qui ont façonné les Etats-Unis. Dans ce second volume, Howard Zinn entraîne le lecteur dans le tumulte des guerres et des révolutions du XXe siècle. Il poursuit son examen des événements et des tensions qui ont abouti à la guerre contre le terrorisme et ont fait des Etats-Unis d'Amérique ce qu'ils sont aujourd'hui.

  • "Est-il possible d'être didactique sans être ennuyeux ? Pour avoir choisi des chansons de Georges Brassens, un grand-père apporte une réjouissante réponse affirmative à cette question, à l'aide d'explications de textes dont la concision n'exclut pas l'humour". André COMAY

  • Indécises, susceptibles, frivoles, superficielles, maladroites, consommatrices, légères...
    Les Filles vous énervent ? Nous aussi !!! Alors pour vous défouler sans retenue, vous trouverez dans ce livre des citations humoristiques, des histoires drôles, des faits insolites ou des listes loufoques, bref, tout ce qu'il faut pour, enfin, rire des Filles !!!

  • Howard Zinn retrace l'histoire des États-Unis du point de vue des esclaves, travailleurs, immigrés, femmes, Indiens, et bien d'autres encore, autant de minorités qui ont rarement droit au chapitre dans les ouvrages d'histoire. Une relecture originale des politiques et des résistances qui ont façonné les Etats-Unis. Howard Zinn a adapté ici, avec Rebecca Stetoff, sa fameuse Histoire populaire des États-Unis pour mettre à la portée des plus jeunes et de tous cette somme indispensable.

    Ce premier volume s'ouvre sur l'arrivée de Christophe Colomb dans le Nouveau Monde, vue par les yeux des Indiens Arawak, et plonge le lecteur dans les luttes anti-impérialistes durant la guerre hispano-américaine. Et le mythe de la conquête glorieuse laisse place à une réalité autrement amère.

    « Nous avons tous besoin de héros, de personnes que l'on admire et que l'on considère comme des exemples pour l'humanité. Mais je préfère considérer Bartolomé de Las Casas comme un héros, pour avoir révélé les violences perpétrées par Christophe Colomb sur les Indiens des Bahamas. Je préfère considérer les Indiens Cherokee comme des héros, pour la résistance qu'ils opposèrent lorsqu'on voulut les chasser des terres où ils vivaient. » Howard Zinn

empty