Islam généralités

  • Comment fut élaboré le Coran ? Quels en sont les thèmes majeurs ? Qu'est-ce qui unit et sépare chrétiens et musulmans ? Quel est le statut de la femme dans l'islam ? Que lui doit- on sur le plan scientifique ? Pourquoi fait-il peur en France ? Quand fut lancé le premier djihad ?

    Souvent l'islam inquiète. Comme tout sujet mal connu, il suscite l'anxiété. Voilà pourquoi il était si important de demander au grand spécialiste Malek Chebel de revisiter son domaine de prédilection et de répondre avec clarté aux grandes questions que l'on est amené à se poser.
    Tous les aspects sont abordés : l'histoire, le prophète, le Coran, les rituels, les relations avec la France, l'Occident, l'amour et la sexualité, les autres religions, les arts, la littérature et la science, les réformesà venir...

    D'une plume vive, Malek Chebel nous livre en cent questions des dizaines d'années de recherche et de réflexion.

  • À l'aube du VIIe siècle, l'Arabie a été réveillée de sa torpeur millénaire par un souffle puissant et jusque-là inconnu, l'islam. Son émergence fut particulièrement rapide car il a fallu à Mohammed, le nouveau prophète, seulement quelques années, de 610 à 632, pour imposer une nouvelle religion, à la fois monothéiste et abstraite dans son horizon de pensée.
    Malek Chebel, spécialiste du monde arabe, montre comment le Prophète, homme de doctrine et de pouvoir, a voulu que l'islam tienne compte de l'expérience humaine dans sa double part, sublime d'un côté, ordinaire de l'autre, divine par ses aspirations, terrestre par son exercice.
    Balayant ici préjugés et approximations, il confirme qu'il est plus que jamais nécessaire de connaître la destinée du Prophète pour bien comprendre la vérité et la richesse de son enseignement.

  • Sa vie est un roman. Quoi de plus libre que la vie brève et intense d'Isabelle Eberhardt ? Née en Suisse en 1877 d'une aristocrate russe et de père inconnu, l'éducation avant-gardiste qu'elle reçoit la conduit à la rébellion, à l'exotisme et à l'aventure. Morte tragiquement à vingt-sept ans, elle connaît toutes les fulgurances et ose tous les tabous.

    Excessive et idéaliste, scandaleuse et mystique, Isabelle Eberhardt ne se pose aucune limite. Sa vie sera celle de tous les possibles. La jeune fille parle huit langues, dévore les livres et rêve de devenir écrivain.
    La mode est à l'orientalisme, elle embarque pour l'Algérie et ses grands espaces. Éblouie, la jeune russe, habillée en cavalier arabe, chevauche le désert en se rebaptisant « Si Mahmoud ». Ses aspirations à la beauté, à la paix intérieure sont comblées lorsqu'elle se convertit à l'islam. Mais peu importe les règles de la foi, pourvu qu'elle ait l'ivresse, car Isabelle est une jouisseuse qui fume du kif et enchaîne les conquêtes masculines. Première occidentale initiée soufie, première femme reporter de guerre, l'écrivain dénonce les méfaits d'un certain colonialisme et nous propulse au coeur d'un monde arabe fascinant.
    Tiffany Tavernier ravive cette éternelle rebelle d'une incroyable modernité.

  • Le terrorisme au nom de l'islam trouve une explication dans notre propre histoire. Pierre-Jean Luizard remonte à la source de ce malentendu historique depuis les « missions civilisatrices » françaises en terre d'islam à nos jourspour mieux nous éclairer sur les conséquencesactuelles.

    La colonisation par la France du monde arabe a essentiellement été le fait de la république et non de la droite royaliste et cléricale ou de l'extrême droite, légitimée par un véritable engagement idéologique : la « mission civilisatrice » chère aux élites républicaines et laïques qui la confondait volontiers avec le patriotisme.
    Pierre-Jean Luizard convoque dix faits historiques fondateurs : expédition égyptienne de Bonaparte ; éloge de la colonisation par Jules Ferry ; application du décret Crémieux accordant la citoyenneté française aux juifs et aux Européens d'Algérie mais pas aux Algériens musulmans ; ralliement de Clemenceau au parti colonial ou encore affaire Sarrail avec la répression sanglante de la Révolte du Jabal druze et le bombardement de Damas... Au fil des chapitres, le chercheur met en lumière le retournement des idéaux laïcs et républicains en terres d'islam.
    Comment s'étonner dès lors que les musulmans n'aient pas la même vision de ces idéaux au nom desquels ils sont invités à s'intégrer en France ? Loin de toute volonté d'une quelconque culpabilité, Pierre-Jean Luizard nous invite dans cet essai à aller au-delà de notre roman national pour éclairer les enjeux actuels et comprendre, selon un slogan islamiste, pourquoi la laïcité est présentée comme « l'arme des nouveaux croisés».

  • Depuis la fin de la Guerre froide et la résurgence des fanatismes religieux, se répand à l'échelle mondiale l'idée d'une nouvelle bipolarité du monde : d'un côté, l'Occident chrétien dont la sagesse grecque et romaine constituerait le fond culturel exclusif ; de l'autre, l'Orient musulman, obscur et barbare, matrice naturelle du terrorisme. L'actuel président des États-Unis, George W. Bush, n'a-til pas stigmatisé ces deux camps en opposant, ces dernières années, les forces du bien contre celles du mal, pour justifier l'intervention militaire en Afghanistan, puis celle en Irakoe Ce livre démontre en quoi une telle conception est clairement fausse, caricaturale. Le transfert des valeurs de l'Antiquité dans l'Occident moderne n'aurait pas été possible sans l'intervention des grands penseurs musulmans de langue arabe. Averroes, n'a-t-il pas réalisé l'un des commentaires les plus fidèles de l'oeuvres d'Aristote ? Sans compter que ses traductions en latin et en hébreu ont permis la transmission de la philosophie grecque dans l'Europe médiévale et chrétienne. À rebours, les oeuvres fondatrices de Platon et d'Aristote ont elles aussi influencé Avicenne, l'un des plus grands représentants de la philosophie islamique. Dévoiler les textes fondamentaux de la pensée en Islam, c'est en révéler l'humanisme, effacer les
    clichés, mettre à jour l'extraordinaire richesse d'une culture qui entretient des liens profonds et très anciens avec la pensée occidentale.

empty