Bien-être

  • Ce livre nous montre que l'on peut échapper à la peur viscérale de la mort, à l'angoisse de la fin, à l'anxiété du néant. Que l'on peut partir apaisé. À condition de ne plus escamoter « la fin de vie » comme on l'appelle aujourd'hui, mais au contraire, de la préparer et même de la vivre intensément, aux côtés de ses proches et avec l'aide du personnel soignant.
    Le docteur Sylvie Cafardy accompagne au quotidien les patients, leurs familles et ses collègues soignants avec, chevillée au corps, l'idée que la mort n'est pas la fin brutale que l'on imagine. Cette conviction, elle l'a puisée dans les EMI, ces Expériences de Mort Imminente vécues par des patients. Des témoignages bouleversants, finement analysés, dont elle tire des enseignements pragmatiques à la fois pour les personnes en fin de vie ou porteurs d'une maladie chronique à pronostic défavorable, pour leurs familles et pour le personnel médical ou paramédical (infirmiers, aides-soignants...).
    Nourri d'expériences vécues, de connaissances scientifiques et de références philosophiques, ce livre s'inscrit dans la lignée des Ars Moriendi, ces Traités de la Bonne mort que l'on lisait il y a encore quelques siècles.
    Surtout, en questionnant notre façon de mourir, l'auteur nous interroge sur le sens de notre vie et les leçon

  • Ces microbes qui nous veulent du bien Nouv.

    Nous sommes plus microbes qu'humains et c'est une bonne nouvelle !
    Si 43 % de notre organisme est composé de cellules, tout le reste est constitué de micro-organismes.
    Ils sont partout : sur notre peau, nos muqueuses, dans notre estomac, notre foie, bref dans tout notre corps.
    "Ils", ce sont les microbes.
    Ecrit par un médecin bactériologue, cet ouvrage dévoile le pouvoir méconnu de notre microbiome, l'écosystème formé par les virus, bactéries et autres champignons qui cohabitent avec nous.
    Comment influence-t-il notre santé ?
    Que révèle-t-il de notre façon de vivre ?
    Que dit-il de nos futures maladies ?

    awaiting publication
empty