Littérature traduite

  • « L'Islam revenait très souvent à la une de l'actualité à l'époque où parut Crépuscule sur l'Islam - on aurait même pu croire que j'avais écrit cet essai pour capitaliser sur l'atmosphère et les remous de l'époque, et le livre fit beaucoup parler de lui, pas toujours en bien. Au cours des années qui suivirent, cet accueil critique m'incita à réévaluer ce que j'avais écrit.
    Jusqu'au bout de la foi est le fruit de cette révision. Il m'apparut que je n'avais pas pris assez de distance avec le matériau à l'origine de ce premier livre, que je l'avais par trop tenu pour acquis. Il m'apparut qu'il y avait là matière à s'interroger, comme ce dut sans doute être le cas dans le monde classique à l'époque où celui-ci fut supplanté par ce phénomène inconnu qu'était alors le christianisme. De nombreux ouvrages avaient été écrits sur cette transition, et ce dont j'étais témoin, me semblait-il, méritait plus ample réflexion. Au lieu de le tenir pour un fait acquis, il me fallait considérer l'effet que pouvait avoir sur les individus la mise à mal ou le renversement de leur culture. Ainsi ce livre a-t-il pour thème l'histoire d'individus pris dans la déferlante de changements historiques.
    Jusqu'au bout de la foi est donc, en toute logique, la suite de ce précédent essai. L'avenir est contenu dans le passé, et la douleur du second livre est contenue dans le premier. »

  • Nous sommes en Espagne, au Siècle d'Or, celui des grandes expéditions aux Amériques, celui de Charles Quint puis de Philippe II, celui du rayonnement intellectuel - mais celui aussi de l'Inquisition à son apogée. C'est dans ce siècle de gloire et de terreur que naît l'un des personnages féminins les plus marquants de l'histoire : Sainte Thérèse.
    Teresa de Cepeda y Ahumada voit le jour en 1515 à Avila, en Castille. Côté paternel, elle est très marquée par ses origines marranes, et la puissance de la foi juive sera toujours présente dans sa quête. Côté maternel, on ne jure que par les romans de chevalerie ; deux de ses frères sont des conquistadores ; Thérèse, elle aussi, se révélera héroïque et flamboyante, mais dans une toute autre voie : celle des cloîtres et de l'extase religieuse. Nulle " bondieuserie " cependant chez cette femme qui se dit " née pour la jouissance ".
    Sainte Thérèse est une femme profondément terrienne, une aventurière du spirituel que sa vocation poussera à toutes les audaces. Folle ? Possédée ? Certains le diront. Mais son mysticisme est avant tout placé sous le signe de la joie, des rencontres, des sens, et même d'un certain érotisme. Ce qui fait d'elle l'une des figures les plus exceptionnelles de l'histoire théologique, mais aussi, au siècle des bûchers, une iconoclaste, et pour certains, une femme à abattre

    Sur commande
  • Après les attentats du 11 septembre, Irshad Manji publie Musulmane mais libre (Grasset) ouvrage qui fait beaucoup de bruit dans la communauté musulmane. Si de nombreux musulmans la condamnent, nombreux également sont ceux qui demandent à ce que le livre soit traduit en arabe, et proposé en téléchargement gratuit sur son site, afin de toucher un large public.
    En avril 2007, son documentaire Faith Without Fear est présenté au public. Elle a interrogé des musulmans de tout bord, mais beaucoup n'ont pas répondu à cette question : « Dieu ne change pas la condition d'un peuple tant que ceux qui le composent ne changent pas ce qui est en eux. » Peur ? Aveuglement ? Déni ? Extrémisme ? Irshad Manji s'effraie de voir la pente sur laquelle glisse sa religion. Et lorsque le doyen de l'université de New York lui demande d'animer avec elle un « Projet de courage moral », afin de sensibiliser les musulmans, d'encourager des réformes et de réconcilier Allah, la liberté et l'amour, elle ne peut qu'accepter ce projet...
    C'est ce projet qui a donné lieu à ce livre : sept leçons pour apprendre à vivre en faisant preuve de courage moral, afin de faire de Dieu à la fois une conscience et un créateur, un symbole d'intégrité.

    Sur commande
empty