• Épuisement, solitude, impossibilité de concilier vie de famille et vie professionnelle... la crise sanitaire a mis en lumière de façon particulièrement saillante les difficultés que rencontrent aujourd'hui les proches aidants, mais aussi les personnes dépendantes et les professionnels de l'aide qui les entourent.
    Pourtant, partout en France, des aidants, des associations et des institutions cherchent et inventent des solutions pour surmonter ces difficultés : repenser le répit, utiliser les nouvelles technologies, mieux prendre en compte les jeunes aidants, articuler aide à domicile et accueil en Ehpad, aider les aidants à prendre soin d'eux...
    Cet ouvrage propose de raconter ces expérimentations pour les faire connaître, donnant la parole à celles et ceux qui inventent l'aide de demain. Pour qu'advienne le temps des solutions.

  • Pendant près de trois années, l'auteur de cet ouvrage a accompagné son épouse atteinte d'un cancer. Au pôle d'oncologie de la clinique de Saint- Nazaire, ils ont, ensemble, arpenté les couloirs, attendu dans les salles d'attente, connu les salles de soin : radiothérapie, hôpital de jour, hospitalisation complète... Ils ont fréquenté les bureaux des médecins, les comptoirs des secrétaires.
    C'est pour témoigner de cela que cet ouvrage donne la parole aux membres de l'équipe d'oncologie de Saint-Nazaire pour qu'ils racontent, de l'intérieur même des lieux et des services de soin, ce combat pour la vie dans des circonstances où, pourtant, la perspective d'une issue fatale est souvent plus qu'une menace.
    Oncologue, dosimétriste, secrétaire médicale, kinésithérapeute, aide-soignante, infirmière, agente de service hospitalier, assistante sociale... chacune et chacun raconte la réalité de son travail au quotidien, auprès des malades : les gestes techniques, les relations avec les autres intervenants, l'accompagnement des familles... La succession de ces récits, reliés par le regard porté par l'auteur sur sa propre expérience d'accompagnant, donne à voir de l'intérieur un service où les malades ne se battent pas seuls : ils ont à leur côté des hommes et des femmes qui ont choisi leur métier pour ce qu'il a de profondément humain. Un métier qu'ils ont choisi d'exercer en se tournant résolument vers la vie, ici et maintenant.

  • Aimer au pays du handicap Nouv.

    Quand on souffre d'un handicap mental, comment aborde-t-on la rencontre amoureuse ? Quelles formes prend la relation ? Quand et comment le corps entre-t-il en jeu ? Qu'est-ce qu'être en couple ? Et qu'est-ce que devenir parent ?
    Blandine Bricka a rencontré des personnes en situation de handicap mental au sein de trois structures qui les accueillent ou les suivent, pour les interroger sur leur façon de vivre la relation amoureuse. Elle a recueilli leurs paroles, celles de leurs parents, mais aussi de professionnels qui les accompagnent, et nous les fait partager dans des récits singuliers où chacun et chacune témoigne du chemin qu'il.elle trace à sa manière.
    Les récits se succèdent et se répondent, par échos ou dissemblances. On y découvre la façon dont les professionnels réfléchissent ces questions et inventent des réponses, toujours sur le fil. Car, alors que cette thématique était encore taboue il y a peu, voire impensable pour les générations précédentes, il s'agit aujourd'hui de trouver comment respecter au mieux la liberté et l'intimité de chacun.e, mais aussi de le.la protéger ; aider chaque personne à formuler ses doutes et questionnements, sans pour autant se montrer intrusif.
    Il s'agit, d'abord, d'écouter. C'est ce que fait cet ouvrage, qui donne la parole aux premiers et premières concerné.es pour raconter tout ce que cela peut être, aimer, au pays du handicap.

  • Guide des aidants

    Lisanne Réhaume

    Que faire le jour où des difficultés physiques ou mentales empêchent un de nos proches de vaquer à sa routine habituelle, de pratiquer des loisirs ou de gérer ses affaires ?
    Comment réagir le jour où notre père n'arrive plus à choisir ses vêtements le matin, à monter les escaliers pour aller aux toilettes, ni à se lever du divan pour répondre à la porte ? Le jour où notre mère nous téléphone pour nous dire qu'elle est tombée en sortant du lit ? Quand nous nous rendons compte qu'un être cher ne peut plus vivre comme avant ?
    Cet ouvrage est une source d'inspiration indispensable à tous les proches aidants (conjoint, enfants, frères et soeurs, voisins, amis) soucieux de la qualité de vie de leurs proches et de la leur. L'auteure partage des conseils pratiques, des ide´es, des me´thodes et des ressources afin que vous ayez les outils ne´cessaires pour que la personne que vous accompagnez puisse vivre a` domicile le plus longtemps possible, et ce, de fac¸on se´curitaire et agre´able.

  • Tout métier relationnel implique de se connaître et de comprendre son propre fonctionnement pour ensuite mieux comprendre l'autre. La psychologie et la communication sont à la base de la relation.
    Ce guide donne les clés essentielles afin de comprendre, d'appréhender une posture adaptée et donc d'agir au mieux dans l'accompagnement de la personne âgée.

  • Cet ouvrage réunit des articles écrits par une soixantaine de spécialistes renommés, la plupart professeurs de médecine ou docteurs en biologie, français, suisses ou américains : Jean-François Delfraissy, Patrick Berche, Didier Pittet, Antoine Flahault, Elisabeth Bouvet, Richard Withley... mais aussi des philosophes comme André Comte-Sponville, des économistes, bioéthicien, psychiatre.
    Il permet de comprendre ce qu'est une maladie infectieuse, l'origine des microbes (bactéries, virus, parasites) responsables de pandémies dans l'histoire, comment ils attaquent le corps humain et enfin de quel arsenal de lutte nous disposons aujourd'hui. Avec un point précis de l'état de la science et des innovations pour chaque maladie : tuberculose, sida, paludisme, etc.
    Réédition d'un livre de 2014, il a été mis soigneusement à jour et intègre dans deux articles très complets la synthèse des données actuelles sur la covid-19, permettant au lecteur d'avoir des réponses précises à ses interrogations. Il est aussi enrichi du regard sur la pandémie de philosophes, économistes, bioéthiciens, psychiatres...

    Ce livre a été conçu et réalisé sous la direction de Philippe Cramer, médecin, praticien et ancien chargé de recherches à l'Inserm, et Anne Meignien, ingénieur des ponts, des eaux et des forêts, biologiste de formation. Ils ont déjà coordonné ensemble un livre sur la vieillesse :
    Vieillir, je, tu, il ...nous.

    Il est préfacé par François Sansonetti, professeur à l'institut Pasteur et au collège de France, titulaire de la chaire de microbiologie et des maladies infectieuses, directeur d'une unité de recherche de l'Inserm.

  • La notion de condition permet de comprendre ce qui détermine la vie des personnes dites handicapées, leur manière personnelle d'être au monde, mais aussi celle qu'elles partagent avec d'autres. Historiquement située, socialement construite, la condition handicapée peut être dépassée ou modifiée, elle ne correspond pas à une identité figée.

    La notion de « condition » a souvent été utilisée par des auteurs célèbres : Malraux, Hanna Arendt, Simone de Beauvoir, Simone Weil, Pap Ndiaye, pour désigner notamment la condition ouvrière, la condition féminine, la condition noire... Appliquée aux personnes dénommées handicapées, elle permet de se dégager de toute perspective identitaire et essentialiste. En effet, la condition étant par définition historique, son analyse amène à envisager comment on peut la dépasser. Deux voies sont ici proposées : une philosophie de l'absolue singularité de tout humain ; une action pour mettre les personnes concernées en position d'acteur social et politique et non plus de simple bénéficiaire.

  • Le secteur médico-social est aujourd'hui confronté à des personnes présentant des troubles psychiques importants.
    En imposant le dispositif SERAFIN-PH, qui limite le soin à des prestations destinées à rétablir des fonctions mentales défaillantes et qui promeut des approches inclusives souvent inadaptées à la réalité de la souffrance psychique, le management de ces établissements se coupe des réalités cliniques vécues par les professionnels.
    Pour répondre à la souffrance psychique, le secteur médico-social doit se recentrer sur ce qui fait son identité : les accompagner et les soutenir dans leur vie quotidienne, avec ses fondements temporels, spatiaux, corporels et relationnels qu'il faut « tenir » pour que les personnes puissent se tenir elles-mêmes un peu mieux. La fonction contenante institutionnelle constitue l'autre pilier de cet accompagnement thérapeutique pour penser l'impensable de souffrances psychiques, mais elle suppose un encadrement formé aux réalités cliniques. L'absence de praticiens médecins en lien avec les équipes constitue certainement une carence grave et le recours à la psychiatrie n'apporte pas de réponses durables et soutenantes. Enfin, l'éducatif, constitutif de la culture du médico-social, doit s'affirmer comme complémentaire du soin.

  • Une enquête inédite sur l'école inclusive et la scolarisation des enfants les plus vulnérables, menée directement de l'intérieur par une professeure des écoles, docteure en sociologie, qui éclaire les dysfonctionnements du système scolaire, de la continuité pédagogique durant la pandémie de Covid-19, tout en proposant des solutions.

    Les réformes aux intentions les plus nobles et formellement bien conçues pour favoriser la scolarisation de tous les enfants et leur réussite peuvent défaillir du fait d'une mise en oeuvre approximative. Dans cette enquête inédite sur l'école primaire et la scolarisation des enfants les plus vulnérables, Sylviane Corbion dresse un état des lieux des dysfonctionnements du système scolaire, qui ont été criants durant la pandémie du Coronavirus. Elle s'appuie pour cela sur des histoires de vie professionnelle d'enseignants du primaire dans des contextes sociodémographiques différents, sur ses expériences propres de professeure des écoles et sur les résultats de sa recherche doctorale.
    Ce livre montre l'écart abyssal entre, d'un côté, les prescriptions et recommandations des politiques ministérielles, qui affichent le souci d'une école inclusive et bienveillante, et de l'autre, le travail des enseignants, peu formés, qui doivent faire preuve d'inventivité pour les élèves les plus vulnérables, dont les besoins éducatifs particuliers sont insuffisamment pris en compte.
    Alors que la crise sanitaire est venue corroborer son travail approfondi, l'auteure contribue utilement au débat sur l'école inclusive et propose des principes d'action qui donnent à penser, et ouvrent des possibles.

  • Accompagner un patient très dépendant : repères et bonnes pratiques Nouv.

    Quel dénuement pour un patient tétraplégique lorsque seuls le regard et l'audition le relient aux autres !

    Comment ne pas devenir un « objet de soins » ?
    Cet ouvrage s'adresse aux professionnels de santé comme aux proches, il donne les clés pour prévenir des erreurs, apporter le soutien nécessaire au maintien de l'estime de soi et de la dignité. L'auteure nous oblige à repenser le soin et le rapport soignant-soigné sous un éclairage inattendu, voire impensé. Le lecteur, quant à lui, va de surprise en étonnement, saisi par l'émotion.

    Comment communiquer quand la parole n'est plus là ?
    L'ingénieux dispositif à découvrir ici permettra d'y remédier en rétablissant une véritable relation.

    Ayant eu la chance de retrouver ses facultés, Marie-France Lalande s'est assigné la mission d'épargner aux futurs malades les frustrations qu'elle a endurées afin qu'ils puissent retrouver le chemin de l'humanité.

    Son travail a été récompensé : Festival de la Communication santé, Innovate Design, concours Lépine, Tech the futur de l'École des mines d'Alès, Prodige de la république.

  • En conformité avec le programme de DFASM (diplôme de formation approfondie en sciences médicales) et avec les Epreuves Classantes Nationales (ECNi) cet ouvrage rassemble l'ensemble des connaissances dans le domaine de la douleur des soins palliatifs du deuil et de l'éthique.

    Il comprend deux parties :

    - une partie Connaissances organisée en 5 sections regroupant les items par thématique : juridique et déontologie ; douleurs ; soins palliatifs ; deuils ; et démarche éthique en clinique. Chaque chapitre commence systématiquement par un rappel des objectifs pédagogiques puis développe la thématique étayée de points clés de notions à retenir de tableaux et de figures avec un accès à des vidéos des recos par flashcodes ou sur minisite.

    - une partie Entraînement qui propose des dossiers progressifs ainsi que des questions isolées corrigées (QCM) offrant un véritable outil d'autoévaluation.

    Cette 2e édition propose pour sa partie " Connaissances " une remise à jour complète des données scientifiques et médicales des thérapeutiques une meilleure hiérarchie de l'ensemble des chapitres la mise à jour des recommandations et références à des sites accessibles par flashcodes. En fin de chapitre les points clés sont mieux structurés pour une préparation optimale aux ECNi. La partie " Entraînement " est révisée et augmentée en parfaite conformité avec les ECNi :

    - transformation des cas cliniques existants et création de 5 nouveaux dossiers progressifs pour atteindre 20 dossiers progressifs QRM assortis des grilles de corrections et commentaires ; - suppression des QROC et création de nouvelle questions isolées QRM commentées pour atteindre le nombre de 180.

    L'ouvrage propose un format et une maquette en bichromie qui offrent une clarté de lecture et facilitent la compréhension et la mémorisation.

  • « Manger pour (encore) être » est un objectif de survie essentiel à atteindre, notamment au grand âge. Au domicile ou en institution, les questions autour du repas sont quotidiennes et leurs réponses déterminent, pour partie, le bien-être et l'équilibre psychosocial de chacun.

    Pour les personnes âgées comme pour les personnes en situation de handicap, le repas est un moment central autour d'un objet, la nourriture, à consommer avec d'autres, semblables par leur âge ou leurs déficiences mais différents par leur essence propre. Se nourrir pose à la fois des questions à résoudre - Que mange-t-on ? avec qui ? à quelle heure ? - mais aussi des problèmes à considérer - de poids et/ou de dénutrition, cardio-vasculaires, digestifs... Les auteurs, chercheurs, praticiens, enseignants, apportent leurs analyses et leurs témoignages à destination des professionnels et des aidants qui ont à coeur de pallier les déficiences, proposer des aides, entretenir le plaisir, renforcer l'estime de soi et l'autonomie, soutenir l'intérêt à l'égard d'autrui en conservant des liens sociaux.

  • 15 ans après : les mots égalité, citoyenneté, participation contenus dans le titre même de la loi du 11 février 2005 sont encore aujourd'hui pleinement d'actualité, tant les objectifs et surtout les moyens (humains, financiers) restant à déployer pour une "société inclusive" restent importants.

    L'inclusion vise la scolarisation, la formation et l'emploi, l'habitat... Et ce thème ne peut être dissocié des domaines où les (in)égalités sont susceptibles d'interagir : l'éducation, la santé, la vie sociale et citoyenne, la protection juridique des majeurs. Les objectifs et méthodes sont connus : développer la coopération entre les différents acteurs, fluidifier et individualiser les parcours. La démarche "Une réponse adaptée pour tous", combinée avec d'autres chantiers, comme la transformation de l'offre, cherche à répondre à ces exigences.

    Des lois se succèdent : Loi santé, Loi pour une république numérique, Loi Avenir professionnel, Loi portant Evolution du Logement, de l'Aménagement et du Numérique, Loi pour une Ecole de la confiance, Réforme de la justice, Loi "Mobilités"...

    Reste à savoir si le foisonnement de textes répondra aux souhaits formulés depuis de longues années pour plus d'équité et de lisibilité et contribuera à enrayer le non-recours aux droits sociaux.

    Le Guide Néret "Droit des personnes handicapées" est indispensable pour comprendre les implications pratiques de ces évolutions. Il décrypte les modifications récentes apportées dans tous les différents domaines du Droit et explicite en quoi elles impactent les personnes handicapées. Il éclaire également sur de nouveaux dispositifs mis en oeuvre pour développer l'accessibilité et favoriser l'inclusion à tous les niveaux.

    Synthétique et pratique, ce guide permet aux personnes en situation de handicap et à toute personne concernée par leur accompagnement (famille, professionnels, associations, pair - aidants...) d'avoir une vision globale et concrète sur le Droit applicable, tout en facilitant la compréhension des démarches à accomplir et des éventuels recours.

    Que veut dire : "droits attribués "à vie" ? Quel est le statut des accompagnants d'enfants en situation de handicap ? En quoi consiste le "pôle inclusif d'accompagnement localisé" ? Quel est le cadre d'intervention des entreprises adaptées ? Qui est concerné par un projet d'accompagnement à l'autonomie en santé ? Que recouvre la notion de "logement évolutif" ? Qu'est-ce que l'habitat inclusif ? De quel soutien peuvent bénéficier les aidants ? Quels seront les impacts de la future réforme des retraites ?

    Autant de points abordés dans ce Guide 2020 qui contient également des éclairages sur des pratiques visant à l'élaboration d'une charte handicap, à développer l'accès aux loisirs pour l'enfant en situation de handicap, à sensibiliser au handicap invisible et à mieux prendre en compte le handicap psychique.

  • Les « nouvelles technologies » sont à la mode, en gérontologie notamment. Des robots à la télémédecine en passant par les systèmes dits « intelligents » à domicile ou en institution, on en parle souvent plus, pour les louer ou les craindre, qu'on ne les questionne. Cet ouvrage souhaite d'abord enrichir notre regard sur ces nouvelles technologies par les regards que portent sur elles des personnes venues d'horizons professionnels et disciplinaires différents : écrivain, anthropologue, philosophe, psychanalyste, psychologue... Dans un deuxième temps, il donne la parole à des professionnels - ergothérapeute, médecin, coordonnateur, gériatre, psychiatre, psychologue... - qui confrontent cet ensemble de réflexions à leurs pratiques de ces nouvelles technologies.
    Parmi les questionnements abordés dans cet ouvrage, citons :
    Comment penser l'usage des nouvelles technologies dans le respect de l'éthique ? Qu'est-ce que les machines changent dans la relation de prendre-soin ? Que nous disent les robots utilisés en gérontologie de notre vision des robots et des personnes à qui on les propose?? Les nouvelles technologies dans les relations thérapeutiques apportent-elles autant qu'elles contraignent? Existe-t-il des cyberaddictions chez les sujets âgés ? Les technologies du virtuel sont-elles de solides supports thérapeutiques ou des leurres dangereux, pour les patients comme pour les équipes ?
    Parmi les expériences et les cliniques, citons :
    Comment un technopôle aide les professionnels dans l'usage des différentes technologies (de sécurité, d'assistance, not.), en particulier à domicile? Comment deux robots - Paro et Nao - sont utilisés et perçus par leurs usagers? Les apports d'une expérience de téléconsultations en gérontopsychiatrie. Le point de vue d'une ergothérapeute sur l'accompagnement à l'usage de différentes technologies proposées (ou imposées) à des patients...

  • Connu pour son approche psychanalytique du vieillissement et son expérience de formateur dans de nombreuses structures publiques ou privées, l'auteur propose un concept original de fonctionnement d'un ehpad, adapté au XXIe siècle.

    Le coronavirus a révélé bien des défaillances dans les ehpad. Il est venu bouleverser des concepts dépassés et des méthodes d'accompagnement inadaptées. S'appuyant sur plusieurs années d'interventions dans les établissements gériatriques, l'auteur présente un nouveau concept de fonctionnement de ces établissements qui se fonde sur une relation d'aide inspirée de la psychothérapie institutionnelle ou thérapie par le milieu de vie, répondant à l'attente des soignants et des familles. Il décrit d'une manière détaillée l'organisation d'une journée et d'une nuit de travail en équipe ainsi que la relation d'aide auprès des patients atteints d'une maladie de type Alzheimer. Au coeur de ses préoccupations se retrouve l'idée que soigner l'institution agit comme un moteur de la vitalité et de la continuité des liens, dans ces lieux de vie que sont les EHPAD.

  • Cette nouvelle édition, entièrement revue, augmentée et mise à jour, propose comme les précédentes une grande variété de termes autour du handicap :

    Les définitions et classifications des handicaps et des maladies qui les causent ;
    Les principaux éléments de politique sociale ;
    Les caractéristiques des prestations, établissements et services spécialisés, ainsi que les droits des usagers ;
    Les professionnels oeuvrant auprès des personnes handicapées ;
    Les courants de pensée, méthodes éducatives, approches thérapeutiques et pratiques sociales.
    Cette nouvelle édition met particulièrement l'accent sur les dernières nouveautés en matière d'accompagnement des élèves en situation de handicap, d'emploi (réforme de l'obligation d'emploi des travailleurs handicapés, CDD tremplin, etc.), de financement des établissements et d'attribution des prestations (droit à l'AAH ouvert à vie, AEEH versée jusqu'à 20 ans).

    Au total, plus de A00 articles, précédés d'une brève chronologie de la politique du handicap, suivis d'un index de près de 500 entrées et d'un guide pratique destiné aux usagers et à leurs familles. Un ouvrage de référence indispensable pour les professionnels et les décideurs du travail social, de l'éducation nationale, des collectivités territoriales et des entreprises.

  • Les auteurs ouvrent une voie nouvelle pour le management des EHPAD qui, au-delà des aspects budgétaires habituellement mis en avant, s'intéresse au personnel et aux résidants. La survenue de la Covid semble valider leurs propos.

    La Covid a mis en exergue que les approches économico-financières des établissements ne suffisaient pas à apporter des réponses concrètes à la vie des personnes âgées. La valorisation du champ gérontologique en France devrait s'appuyer sur un triple mécanisme de reconnaissance : celui des personnes âgées, celui des personnels et celui des métiers. La personne âgée nécessite que l'on s'intéresse de façon personnalisée à son mode et son univers de vie. La valorisation des métiers demande une reconsidération de la complexité du travail, sollicitant une définition des axes de partages interprofessionnels et des renouvellements dans les pratiques. Cette dernière « nécessité » encadre la reconnaissance des personnels dans leur milieu de travail. Contrairement aux différents rapports remis au gouvernement, qui appuient souvent leurs arguments sur des nécessités financières (choses connues depuis toujours), cet ouvrage développe des outils qui intègrent ce facteur humain habituellement laissé à la marge. Les auteurs interrogent la maturité de notre société à accepter un nouveau modèle d'ehpad qui s'appuierait parallèlement sur les capacités politiques à introduire des changements. Dans ce contexte, l'ehpad se mue en authentique « lieu pour vivre » où le personnel est reconnu comme le pivot de l'action.

  • Cet ouvrage pratico-pratique s'appuie sur une approche éducative globale. Il donne à tout professionnel ou parent ayant à s'occuper d'une personne handicapée des outils pour mieux la comprendre, en apprenant à l'observer, et savoir quelle démarche éducative adopter.

    L'accompagnement des enfants, adolescents et adultes en situation de handicap est souvent très complexe. Surtout si ce handicap est sévère, il est difficile de trouver un point d'appui pour construire un projet éducatif. Partant du postulat que tout être est en capacité d'apprendre avec un environnement éducatif adéquat, l'auteure propose une approche pédagogique basée sur une évaluation positive de la personne, ses connaissances, ses acquis, même minimes, et non ses déficits et ses échecs.
    Elle aborde tous les aspects du développement de l'être humain (moteur, cognitif, sensoriel, affectif, émotionnel...) pour élaborer une démarche éducative basée sur les activités quotidiennes, l'inclusion scolaire et la recherche d'autonomie. Avec l'observation du développement comme base de travail, elle donne des repères précis, illustrés d'exemples concrets, qui sont autant d'outils à destination des professionnels et des parents.
    La recherche du mieux-être et de la qualité de vie pour les personnes en situation de handicap et ceux qui les entourent passe par le choix des priorités éducatives, spécifiques à chaque individu, qui n'est ni objet de soins ni objet de « protocoles », mais sujet instruit dans une approche globale pour atteindre la plus grande autonomie possible et se libérer ainsi de la dépendance, de l'infantilisation et de dangers potentiels de maltraitance.

  • Au lieu de redouter la place croissante des robots assistants dans l'espace public, l'auteur se propose de réfléchir à un cadrage éthique et juridique qui permettrait aux acteurs intervenant auprès des personnes âgées de penser une nouvelle relation entre ces dernières et des machines de plus en plus « intelligentes ».
    Des nouveaux concepts juridiques vont apparaître car le droit est confronté à l'intelligence des robots : quid des dommages qui seront causés par le robot.
    Peut-on concevoir une responsabilité robotique ? La notion d'empathie artificielle a-t-elle un sens ? Des avancées technologiques ont d'ores et déjà eu lieu, l'auteur est allé interviewer des roboticiens pour les recenser (chercheurs réalisant des travaux dans le domaine de la robotique sociale).
    L'ouvrage invite à repenser, voire à créer, le lien entre la garantie d'une meilleure qualité de vie aux personnes âgées et le recours à l'innovation technologique.
    Pour apporter, de façon complémentaire, un éclairage comparé pertinent, une comparaison entre la situation en France et au Japon sera menée à bien car ce pays est très avancé sur ces questions.
    Un ouvrage passionnant, émaillé d'exemples :
    - présence expérimentale de robots sociaux dans une centaine d'EPHAD ;
    - réflexion sur la place de la technologie dans la conduite automobile des personnes âgées avec l'objectif de réduire l'accidentologie liée au vieillissement des conducteurs.

  • L'objectif de l'ouvrage est de contribuer à casser les tabous et le cercle vicieux de la dépréciation de soi et du regard des autres sur le vieillissement et ses changements qui jalonnent l'avancée en âge. Pour cela, l'auteur entreprend de de décloisonner les disciplines - la psychosociologie, la philosophie, les neurosciences et la physique -, de réconcilier jeunes et vieux, passé, présent, futur, dans une volonté de « bienveillance » individuelle et collective, pour retrouver et sauvegarder l'enfance en soi, et ce jusqu'à la fin. Elle explore les ambivalences, les difficultés, mais aussi les plaisirs et les capacités de résilience de chacun face au processus du vieillissement.

  • Non, la haine et la violence ne sont pas inscrites dans les gènes des peuples des Grands Lacs ! Mais que penser de ces images en provenance de l'Est du Congo, de cette guerre qui a pris un nouveau visage, celui de la barbarie, de la cruauté gratuite ? Avec les femmes comme principales victimes : violées, mutilées, terrorisées... Depuis bientôt vingt ans, Denis Mukwege, médecin-chef à l'hôpital de Panzi (Sud-Kivu), fait face à une urgence qui dure : vagins détruits et âmes mortes.
    Le gynécologue coud et répare. A mains nues, il se bat contre le viol, cette arme de guerre qui mine toute une société. Son combat lui vaut une large reconnaissance internationale, dont le prix des droits de l'homme en France, le prix Roi Baudouin pour le développement 2011 et en 2014 le prestigieux prix Sakharov. Plongeant le lecteur dans ce Kivu paradisiaque devenu un enfer, ce livre doit sa force aux regards croisés de deux témoins de premier plan : Colette, Braeckman, une journaliste passionnée par le Congo, qui revient d'abord sur les séquences du désastre.
    Un rappel historique indispensable. Elle nous invite ensuite à démêler les mobiles des seigneurs de la guerre, fait écho à la souffrance des femmes, leur rend hommage... Sa plume «trahit» sa colère, son écoeurement, sa compassion. Parfois désenchantée et révoltée, mais jamais fataliste. Denis Mukwege vit ces horreurs de l'intérieur. Avec lui, c'est bien sûr le médecin qui parle, mais très vite l'homme, le citoyen s'exprime.
    Ses réflexions complètent à merveille le récit hallucinant de l'auteur. Le résultat : un ouvrage original et puissant.

  • Inclusion et handicap mental et psychique Nouv.

    En France comme ailleurs, les échanges sont vifs et?tranchés sur le concept d'inclusion, sa mise en oeuvre et le rôle des établissements et services spécialisés.

    Peut-on parler, "en général", des besoins et des réponses à mettre en place pour des enfants, des jeunes et des adultes handicapés, sans tenir compte de la gravité des atteintes, de la diversité et de la complexité des handicaps ? Un seul type de dispositif est-il censé représenter le fameux "tournant inclusif" ? L'école "normale", le logement personnel, l'emploi "ordinaire" permettent-ils l'accès de tous, quel que soit leur handicap, aux droits fondamentaux (éducation, scolarisation, formation, emploi, citoyenneté...) ?

    De façon claire, incisive et documentée, cet ouvrage présente les termes du débat, un panorama de la politique du handicap en France et un portrait général des publics accompagnés et suivis, notamment autistes, déficients intellectuels, polyhandicapés et handicapés psychiques. Il détaille l'ensemble des dispositifs en établissement, à l'école, dans l'entreprise, ainsi que les mesures pour favoriser l'habitat inclusif.

    Professionnels et étudiants du social et médico-social, enseignants de l'Éducation nationale, acteurs associatifs et décideurs publics peuvent ainsi faire le point sur les notions clés (inclusion, désinstitutionnalisation, choix de vie, empowerment...), mieux connaître les responsabilités institutionnelles et les solutions pour une inclusion au plus proche des pratiques effectives et émergentes.

  • Nous ne voulons pas vieillir isolés, invisibles et désinvestis par la communauté des humains ! Il faut trouver des solutions collectives pour que le temps de vie gagné se déroule dans la cité. Et plus dans la solitude de son domicile.
    Comment relever le défi de vivre longtemps en restant en liens ?
    - en refusant de se laisser disqualifier au prétexte d'un trop grand âge ou de fragilités ;
    - en osant demander de l'aide à des professionnels qualifiés ;
    - en choisissant un habitat ouvert sur les autres ;
    - en réclamant des territoires accessibles aux fragilités ;
    - en réinventant les relations intergénérationnelles.
    Le ton de Véronique Châtel est vif. Elle brosse le portrait de nombreux acteurs - des vieux qui ont dit « non », des professionnels engagés - pour changer la place des vieux dans notre société : oser être, ne plus se retrancher, refuser d'être maintenu à domicile dans l'isolement.

  • Une réflexion sur un temps long pour mesurer l'évolution.
    L'ouvrage rassemble des textes écrits entre 1995 et 2019 sur l'insertion professionnelle des personnes handicapées. Tous présentent une réflexion sur le handicap, le travail et l'action publique, avec des différences de formes : textes plus ou moins longs, recours à des données de natures différentes (quantitatives ou qualitatives), etc.
    Au final, cet assemblage s'inscrit dans une double démarche : aborder la question du travail des personnes handicapées selon trois niveaux interagissant (le droit, les acteurs, les employeurs) et mobiliser les concepts qui en découlent sous l'angle des sciences sociales.

empty