• La bataille de l'intime est en marche.

    Maternité et non-désir d'enfant, menstruations et ménopause, apparence et normes esthétiques, sexualité et plaisir... Pour la philosophe Camille Froidevaux-Metterie, cela ne fait aucun doute : la déferlante #MeToo a intensifié le « tournant génital » du féminisme. Relancées par une nouvelle génération de militantes, les thématiques corporelles deviennent les vecteurs d'une nouvelle émancipation au travers de la lutte contre les mécanismes d'objectivation et d'aliénation. Un essai nécessaire qui invite à réinvestir le corps des femmes de manière assumée et engagée. Déjà un classique.

  • Le coming out n'est pas un moment anodin dans la vie d'une personne LGBTQ+ et ses proches ne savent pas toujours comment recevoir cette nouvelle. Ce livre va aider l'entourage à accompagner au mieux la personne afin de permettre à celle-ci d'être qui elle veut être.
    Divisé en chapitres thématiques (ne pas vouloir rentrer dans une case ; le genre n'a pas d'âge ; coming out et réseaux sociaux...) qui mettent en avant un ou deux grands témoignages de personne LGBTQ+ et d'un parent de personne LGBTQ+, l'ouvrage sera jalonné d'interventions de Baptiste Beaulieu.
    Autour de ces textes, s'articulent des encadrés rédigés par des psychologues (Sophie Pires et Morgan Lucas, spécialisés dans l'accompagnement des personnes LGBTQ+ et de leur famille) pour éclairer des situations parfois compliquées, donner des conseils et aider l'entourage à comprendre les personnes faisant leur coming out. Des encadrés documentaires, historiques, statistiques ou bibliographiques complètent ces chapitres.

  • Libérée, la sexualité des femmes d'aujourd'hui ? On serait tenté de croire que oui. Pourtant, plus de 50 % d'entre elles se disent insatisfaites. Si tant de femmes ordinaires sont concernées, peut-être qu'elles n'ont rien d'anormal et que ce n'est pas à la pharmacie qu'il faut aller chercher la solution. Le remède dont elles ont besoin est plus certainement culturel, et passe par une réorientation de notre approche androcentrée du sexe et du plaisir.
    Tour à tour reportage, essai et recueil de réflexions à la première personne, cet ouvrage enquête sur les dernières découvertes scientifiques ayant trait à l'orgasme féminin. Une aventure aux confins de la jouissance, à lire d'urgence.

  • Et s'il fallait aujourd'hui s'appuyer sur de tout autres principes pour penser la sexualité et la lutte contre les violences sexuelles ?
    C'est ce que propose Geoffroy de Lagasnerie dans ce texte qui se donne pour projet de trans­former l'espace de la discussion sur les princi­paux enjeux de la politique de la sexualité : la domination sexuelle, le consentement, la zone grise, l'emprise, l'impunité, la parole des victimes...
    Un livre qui pose les bases d'une conception renouvelée, pluraliste, libératrice et non répressive du corps, du désir et de la loi.

  • La sexualité contemporaine est désenchantée.
    Le premier essai examine les raisons historiques, culturelles et les ressorts psychologiques de cette lassitude généralisée. Le second propose de retrouver une sexualité optimiste, ludique et éthique.

  • Le génie lesbien

    Alice Coffin

    « Enfant, je m'imaginais en garçon. J'ai depuis réalisé un rêve bien plus grand : je suis lesbienne. Faute de modèles auxquels m'identifier, il m'a fallu beaucoup de temps pour le comprendre. Puis j'ai découvert une histoire, une culture que j'ai embrassées et dans lesquelles j'ai trouvé la force de bouleverser mon quotidien, et le monde. ».

    Journaliste dans un quotidien pendant plusieurs années, la parole d'Alice Coffin, féministe, lesbienne, militante n'a jamais pu se faire entendre, comme le veut la sacrosainte neutralité de la profession. Pourtant, nous dit-elle, celle-ci n'existe pas.

    Dans cet essai très personnel, Alice Coffin raconte et tente de comprendre pourquoi, soixante-dix ans après la publication du Deuxième sexe, et malgré toutes les révolutions qui l'ont précédé et suivi, le constat énoncé par Simone de Beauvoir, « le neutre, c'est l'homme », est toujours d'actualité. Elle y évoque son activisme au sein du groupe féministe La Barbe, qui vise à « dénoncer le monopole du pouvoir, du prestige et de l'argent par quelques milliers d'hommes blancs. » Elle revient sur l'extension de la PMA pour toutes, sur la libération de la parole des femmes après #Metoo ; interroge aussi la difficulté de « sortir du placard ». Et sans jamais dissocier l'intime du politique, nous permet de mieux comprendre ce qu'être lesbienne aujourd'hui veut dire, en France et dans le monde.

    Combattif et joyeux, Le génie lesbien est un livre sans concession, qui ne manquera pas de susciter le débat.

  • Polyamour, non-monogamie éthique, compersion, etc. ces notions ne vous sont pas tout à fait étrangères (vous avez visionné un reportage Brut sur le sujet) mais une série de questions vous taraude : peut-on vraiment aimer plusieurs personnes ? comment gérer la jalousie ? que répondre aux interrogations des enfants ? y a-t-il une hiérarchie entre les partenaires ? Heureusement, Charly, Elsa et Tina sont là pour y répondre.
    En novembre 2019, le trouple a créé le compte Instagram Holy Poly Macaroni (plus de 15 000 abonnées) dans le but de donner plus de visibilité au polyamour et au concept de couple ouvert. Ils offrent des réponses aux questions les plus fréquentes de leurs abonnées à travers des strips réalisé par Charly (Cookie Kalkair). Amour, sexe, règles, parentalité, jalousie, hiérarchie, rupture, ils abordent tous les sujets avec humour et bienveillance.

  • Elles ont entre 19 et 75 ans, viennent des quatre coins du monde, et ont confié le secret de leur intimité à Lucy-Anne Holmes, autrice et journaliste. Désirs, craintes, fantasmes, elles se mettent à nu pour dénoncer le tabou qui entoure la sexualité féminine et en explorer la complexité.
    En Écosse, Jenny aime à s'imaginer comme une reine dominant ses valets. Wambui, au Kenya, doit se réapproprier son corps après l'excision qu'elle a subie à l'âge de 12 ans. En Inde, Anita découvre enfin le plaisir sexuel après avoir trouvé le courage de quitter son mari abusif.
    Drôles, sincères, parfois choquantes mais toujours nécessaires, ces cinquante et une confessions superbement illustrées libèrent la parole et le corps des femmes.

  • Ces cinquante dernières années, le mouvement LGBTQ+ a remporté de nombreuses victoires, tant aux États-Unis qu'en France. Son but : lutter contre la discrimination et l'injustice pour que chaque personne soit libre d'être et d'aimer qui elle le souhaite.Derrière ce combat de longue haleine, il y a des individus singuliers qui se cherchent, tombent amoureux et résistent. Pour Mason Funk, fondateur d'un projet d'archives orales LGBTQ+, il est aujourd'hui temps de leur rendre hommage. Avec son équipe, il a sillonné les États-Unis pour recueillir les témoignages de celles et ceux qui ont fait avancer le mouvement, à l'échelle locale ou nationale.De ce voyage résulte C'est ça, notre liberté, un ouvrage unique qui donne la paroleà soixante-quinze figures LGBTQ+. Il a été enrichi de dix témoignages inédits pour l'édition française. Hoàng Phan Bigotte, Sam Bourcier, Alice Coffin, Catherine Gonnard, Élisabeth Lebovici, Caroline Mécary, Marie-Pierre Pruvot, Giovanna Rincon, Kiddy Smile et Louis-Georges Tin mêlent leurs voix, leurs histoires et leurs photos d'archives à celles d'activistes d'outre-Atlantique qui ont oeuvré à rendre le monde plus juste.C'est ça, notre liberté capture des histoires humaines passionnantes et, en filigrane, l'histoire de tout un mouvement.Traduction de l'anglais (États-Unis) par Nino S. DufourÀ propos de l'auteurMASON FUNK est le fondateur et directeur exécutif d'OUTWORDS, une association récompensée pour son travail de documentation de l'histoire LGBTQ+ aux États-Unis, via des témoignages de pionnières et pionniers du mouvement.

  • Je fais de la pornographie alternative. Je fais exister un regard féminin - le mien - sur la sexualité et les corps. L'affaire en soi n'est pas simple. Sexisme, racisme, âgisme... Ouvrez YouPorn et vous aurez une idée des préjugés auxquels je me confronte.

    Pour vivre en accord avec moi-même et défendre mes idées, j'ai choisi de monter sur le ring - parfois contre mes propres peurs, parfois contre les tabous et les préjugés qui m'entourent.

    Je vous raconte dans ce livre comment j'ai trouvé ma voie, ma force, là où je m'y attendais le moins : à Berlin après mon divorce, torse nu, un gode ceinture sur les reins, et des envies de films porno plein la tête.

  • I love porn

    Didier Lestrade

    Ce livre partage une passion que l'auteur met au même niveau que celles qui ont nourri son métier et sa carrière : la musique, la nature, le militantisme. Didier Lestrade retrouve dans le porno (gay mais pas seulement) sa dimension contestataire, sa générosité humaine.
    « Le porno a sauvé ma vie. Pendant toutes ces années de solitude et de terreur à cause du sida, le porno m'a permis d'avoir accès à une sexualité par procuration. » Depuis les cinémas, chers et rares jusqu'au sites internet, imédiatement accessibles et pour la plupart gratuits, la pornographie n'a cessée de proliférer dans notre quotidien.
    Didier Lestrade en fait l'histoire.
    I Love Porn est aussi une autobiographie du désir et du plaisir, en résonance avec l'époque. Le livre est un témoignage, intime et collectif, de notre rapport à la représentation de notre sexualité.

  • C'est la grande vague actuelle. Les femmes prennent le pouvoir et se réapproprient leur corps.
    Tout change très vite : podcasts, compte Instagram, vidéos, série Sex education sur Netflix, une génération prend en main sa sexualité.
    Elle nécessite une nouvelle éducation sexuelle au sens large, qui nous concerne tous et toutes, à tout âge. La sexualité n'a rien d'inné, elle s'apprend et se désapprend, tout au long de la vie. L'important, c'est la réappropriation de son corps, la liberté de choix et l'égalité.
    L'ébullition actuelle concerne aussi les hommes qui ont tout à y gagner.

  • "Manifeste des temps modernes, My Dear Vagina est une réelle déclaration d'amour faite à toutes les vulves, et plus généralement à l'anatomie humaine, par des créatif·ve·s qui cherchent à montrer leur beauté capturée. Parfois même sans le savoir. Cet appel à la différence, cet hymne à la nature n'a nul autre but que de célébrer notre sexe dans toute sa splendeur.
    Je souhaite que ce livre vous apprenne autant de choses qu'il m'en a apprises, qu'il vous fasse rire, changer d'avis, qu'il vous fasse vous (re)découvrir, vous touche (et vous donne envie de vous toucher !), vous fasse vous aimer, vous voir belles et beaux, vous voir tel.le.s que vous êtes." "Être en paix avec nous-même et avec notre corps est le plus grand défi de notre vie, car c'est celui qui nous permet aussi d'être en paix avec les autres." Conçu à la manière d'un journal intime, My Dear Vagina réuni 365 vulves représentées sous formes de dessins, de photographies, de collages...
    Miscellanées de l'intime, il lie plaisir des yeux et connaissance du corps.

  • Dans cet éloge du lubrifiant, Lou Sarabadzic bouscule les idées reçues, joue avec le sexe, propose des alternatives aux plaisirs sexuels trop orthonormés, souvent peu satisfaisants ou mme blessants. Les personnages de ces récits, des hommes et des femmes de tous les jours, tous les âges et toutes les orientations, pensent leurs baises, en parlent, les poétisent. Entre parodies de La Bohème, horoscopes, manifestes, de la sexualité vue comme un terrain déminé, de consentement et d'émancipation.

  • Luxure, nom féminin : comportement de quelqu'un qui se livre sans retenue aux plaisirs sexuels.

    Les codirectrices de Libérer la colère poursuivent leur relecture libre et féministe des péchés capitaux en s'attaquant cette fois à une bête redoutable : le sexe. Qui a dit que la libération sexuelle des années 1970 avait vraiment «libéré» notre sexualité ? Est-ce que le devoir conjugal n'appartient qu'à la génération de nos grands-mères ? Comment se fait-il que le fossé orgasmique soit encore si profond?

    De l'asexualité au BDSM, du polyamour au consentement enthousiaste, ces textes culottés réclament haut et fort une nouvelle révolution sexuelle, une réinvention de nos rapports intimes. Si le privé est politique, la sexualité est la clé de voûte de véritables rapports égalitaires. Nous réclamons le droit à la jouissance complète de nos vies. Si dans Libérer la colère nous disions être des féministes frustré·e·s, nous constatons dans Libérer la culotte que nous sommes aussi mal baisé·e·s.

  • Bimbo orientale habituée des bars à chichas ; femme voilée sage et soumise qui rêve de vacances à Dubaï ; objet sexuel des pires dépravations sur les sites pornos ; « bourgeoise » ambitieuse haut perchée sur ses Louboutin ; ou jeune actrice tchatcheuse qui a gardé l'accent de la cité : les femmes françaises issues de l'immigration maghrébine ne semblent exister dans l'espace médiatique qu'au gré des stéréotypes sans cesse renouvelés de la « beurette ».

    Refusant de se plier à ces préjugés sexistes et racistes, deux d'entre elles sont allées en interviewer d'autres pour explorer les coulisses et les non-dits de cette appellation qu'elles rejettent. Brisant les idées reçues, les auteures révèlent que ces femmes demeurent prisonnières d'un héritage colonial qui continue d'agir. Leur corps est sans cesse au coeur de polémiques qui divisent dans leurs propres rangs musulmans, féministes, associations de femmes « racisées », autant que militants de gauche ou antiracistes.

    Une enquête pleine d'empathie qui offre une galerie de portraits, plurielle, pour mieux connaître les « rebeues », loin des caricatures.

  • Pendant des siècles, la sexualité féminine fut considérée comme un sujet tabou, abordée du seul point de vue de la reproduction. Cependant, au cours des dernières décennies, l'accès à la contraception, la mise en place des lois sur l'I.V.G., la montée en puissance des mouvements féministes ont favorisé la libération sexuelle chez la femme et la prise en compte de son plaisir.

    Néanmoins, les recherches sur ce fameux et tant désiré plaisir n'en sont encore qu'à leurs balbutiements. Aujourd'hui les femmes manquent toujours cruellement d'informations. Afin de répondre aux questions que lui posaient régulièrement ses patients en consultation, le docteur Causse a décidé de fournir aux femmes (mais aussi aux hommes) un manuel pratique et exhaustif sur la sexualité, facile d'accès et qui ne soit pas seulement destiné aux spécialistes. Partant des recherches scientifiques les plus récentes, l'ouvrage aborde dans un langage clair, simple et décomplexé les différentes composantes de la sexualité féminine, ses aspects anatomiques, physiologiques, psychologiques et pathologiques.

    La sexualité féminine s'adresse au public le plus large : de la jeune femme qui découvre sa sexualité, à la trentenaire qui souhaite enrichir son répertoire, jusqu'à la femme plus âgée qui désire conserver une sexualité épanouie.

  • Le sexe, nous sommes nombreux·ses à y penser, mais trop peu à en parler - pour de vrai. Parce qu'en parler, ce n'est pas seulement faire la liste exhaustive de nos partenaires, raconter nos anecdotes les plus gentiment désastreuses (parce que c'est plus drôle), édulcorer certaines histoires et en censurer d'autres (parce que c'est plus facile). En parler, c'est se livrer, partager, entrer dans la sphère intime, sans honte ni retenue, pour mieux comprendre et, surtout, se sentir compris·e.

    À travers des portraits intimes de femmes (surtout) et d'hommes (aussi), Entre nos lèvres raconte les vraies histoires, dénonce les normes, rappelle nos différences, nos libertés, et ouvre le dialogue sur des tabous qui ne devraient pas en être.

    Aujourd'hui, le podcast devient un livre et, pour la première fois, ces portraits s'entremêlent, se répondent, et prennent vie auprès des émouvantes illustrations de l'artiste Alexandria Coe. Vous y trouverez tous les récits qui ont déjà touché des milliers d'auditrices et d'auditeurs, mais aussi huit témoignages inédits. Et vous verrez, ils ont tous quelque chose à vous offrir.

  • Libérée, la sexualité des femmes d'aujourd'hui ? On serait tenté de croire que oui. Pourtant, plus de 50 % d'entre elles se disent insatisfaites, que ce soit à cause d'un manque de désir ou de difficultés à atteindre l'orgasme. Si tant de femmes ordinaires sont concernées, peut-être qu'elles n'ont rien d'anormal et que ce n'est pas à la pharmacie qu'il faut aller chercher la solution. Le remède dont elles ont besoin est plus certainement culturel, et passe par une réorientation de notre approche androcentrée du sexe et du plaisir.
    Tour à tour reportage, essai et recueil de réflexions à la première personne, cet ouvrage enquête sur les dernières découvertes scientifiques ayant trait à l'orgasme féminin. On y apprend ainsi qu'une chercheuse en psychologie clinique a recours à la méditation de pleine conscience pour traiter les troubles à caractère sexuel. On y découvre aussi diverses façons dont les femmes choisissent de redéfinir leur sexualité. Cette aventure aux confins de la jouissance nous emmène jusqu'au festival Burning Man, où l'orgasme féminin est donné à voir sur scène, ou encore dans le cabinet feutré d'une thérapeute qui propose de soigner les traumatismes liés au viol à l'aide de massages sensuels.

  • 1 %. C'est la proportion de personnes s'identifiant comme asexuelles, c'est-à-dire ne ressentant aucune attirance charnelle pour quiconque. Ramené à l'échelle mondiale, le sujet concerne des dizaines de millions d'individus et mérite une attention toute particulière. L'asexualité n'est pas une pathologie, elle est une orientation sexuelle à part entière encore trop souvent décriée car incomprise, dans une société où le sexe est omniprésent. Sa reconnaissance en tant que telle est déjà une victoire, mais le chemin est encore long... Ce livre est un point de départ pour quiconque s'intéresse à l'asexualité. Il aborde ses principes fondamentaux (ce qu'elle est et ce quelle n'est pas), les différentes nuances au sein de cette orientation (aromantisme, demisexualité...) et les problèmes les plus fréquents auxquels les personnes asexuelles sont confrontées. Il inclut également des ressources pour approfondir vos connaissances, ainsi que des conseils bienveillants.

    Asexualité - Comprendre (orientation invisible s'adresse aux personnes touchées de près ou de loin par le sujet : celles qui pensent être asexuelles, leurs amies, leur famille, leur partenaire, ou tout simplement les curieux désirant s'informer sur le sujet.

  • Vers la plus queer des insurrections est la traduction en français d'une anthologie du mouvement queer insurrectionnaliste Bash Back. Les textes ont été écrits par une constellation d'individus et de groupes et adoptent une multitude d'approches pour creuser des thèmes obsédants, tels que la lutte contre l'intégration aux normes hétérosexuelles, l'usage des identités, l'attaque du christianisme puritain, l'action directe, le rapport à la violence, la vengeance, la pratique des émeutes et autres moments corporels collectifs, la stylisation du corps, l'esthétique de soi, la criminalisation, les stratégies de survie au sein du capitalisme.

  • Le sexe est un objet considérable pour les sciences humaines et sociales. À travers lui se pose la question du corps, de l'intimité, de la norme, des tabous, des relations humaines, de l'éducation, des médias, de la liberté, du désir, du consentement, du droit... D'un côté, nous sommes plus libéraux et plus curieux : nos pratiques se diversifient, nos imaginaires s'enrichissent ; homo, bi, trans ou asexuels gagnent en visibilité. D'un autre côté, de nouveaux interdits et injonctions surgissent, portés par une morale plus sanitaire et psychologique que religieuse. Les normes se déplacent. Le sexe est comme une boule à facette : central, multiple et réfléchissant. Il nous anime et nous agite. Savoirs et images à son sujet sont aussi éclatés qu'un puzzle. Mais il mérite que l'on s'y arrête pour le scruter, et le scrutant, que l'on se scrute soi-même.

    Avec les contributions de : Jean-François Bouvet, Justine Canonne, Jean-François Dortier, Amandine Edard, Diane Galbaud, Florine Galéron, Nicolas Journet, Thomas Lepeltier, Jean-François Marmion, Régis Meyran, Maud Navarre, Marc Olano, Chloé Rébillard, Christophe Rymarski, Alizée Vincent.

  • La classification sociale des femmes en fonction de leur sexualité réelle ou supposée opère une distinction entre les « convenables » et les « indécentes ». Du côté des mauvaises filles, on trouve notamment les travailleuses du sexe. Des personnes invisibilisées ou représentées de manière stigmatisante, a fortiori en temps de pandémie. Il y a aussi les clientes du travail du sexe, qui existent et qui remettent en question le marché traditionnel de la séduction hétérosexuelle. À leur contact, l'autrice-journaliste interroge sa propre socialisation en tant que femme et les représentations médiatiques de la prostitution. Avec ses interlocutrices, elle entend dénoncer l'injonction à la « respectabilité » qui pèse sur les femmes. Les récits de ces travailleuses et de ces clientes - celles qui ont accepté de se livrer - permettent aussi de documenter l'état des rapports de genre et des normes sexuelles en 2020.

  • Qu'on s'en lamente ou qu'on s'en réjouisse, n'importe : le sexe est aujourd'hui partout. Et le porn aussi, sur les écrans de nos télévisions, d'ipad, de macbook, de smartphones. Tous les médias en pillent les codes : la mode, la musique et la publicité, faisant de lui le phénomène majeur de notre hypermodernité. Le phénomène majeur, certes, mais aussi le plus contradictoire, car il est, en somme, à la fois totem et tabou : ce dont tout le monde se délecte mais dont il est socialement convenu de ne pas parler. C'est à ce porn-là que s'intéresse le présent essai, afin d'en mesurer l'importance, d'en interpréter les sens, d'en dire les plaisirs, d'en pointer les éventuels travers.

empty