• Un « menteur pathologique » : c'est en ces termes que la nièce de Donald Trump parle de son oncle dans ce portrait au vitriol du président américain.
    Témoignage de première main sur le clan Trump, cette plongée au coeur de la névrose d'une famille toute-puissante est un incroyable roman. Il révèle le vrai visage de Donald Trump, un enfant terrorisé par son père, devenu cet homme instable et manipulateur à la tête des Etats-Unis.
    Vendu à plus d'un million d'exemplaires en seulement 48 heures lors de sa parution aux États-Unis, ce best-seller hors norme est le livre qui secoue la campagne présidentielle américaine. Et qui pourrait empêcher la réélection de Donald Trump.

  • « Vous êtes prêts pour la révolution ? » Alexandria Ocasio-Cortez commence ses meetings par cette phrase : la promesse d'un avenir radicalement différent pour des millions d'Américains laminés par les inégalités insupportables et le néolibéralisme. Plus jeune femme jamais élue au Congrès, l'ancienne serveuse de Manhattan incarne le visage d'une nouvelle gauche décidée, enfin, à remporter des batailles. « Seuls des radicaux, dit-elle, ont changé ce pays. Je représente un mouvement. » Dans l'Amérique du ploutocrate raciste Donald Trump, « AOC » est l'envoyée spéciale en politique d'une nouvelle génération. L'étoile la plus visible d'une constellation de jeunes activistes qui dessinent un avenir dont il est permis de rêver. Grandis dans la guerre et la crise financière, anciens d'Occupy Wall Street ou de Black Lives Matter, réveillés par Bernie Sanders, ils défient le capitalisme, le suprémacisme et la catastrophe climatique.
    Au coeur de l'empire américain, ils ont lancé la bataille des grandes idées. Ils s'organisent au sein de mouvements inclusifs, contestent les discours dominants qui contrôlent nos vies et limitent notre imagination. Optimistes sans être naïfs, ils importent avec créativité les savoirs mili-tants du passé dans les luttes du présent. De la réussite de leurs combats dépendra aussi notre futur. Et si nous écoutions ce qu'ils ont à nous dire ?

  • La politique étrangère des États-Unis subit une mutation désastreuse, modifiant pour toujours le rôle de l'Amérique dans le monde. Les institutions diplomatiques souffrent de drastiques coupes budgétaires et les émissaires qui ont permis les plus fines négociations et protégé partout leurs expatriés sont démis de leurs fonctions du jour au lendemain. Alors que, à Washington, les bureaux du ministère des Affaires étrangères se vident, dans le reste du monde, ce sont l'industrie et l'armée qui reprennent les rênes.
    Fondé sur des documents jamais dévoilés, enrichi d'interviews exclusives (de Henry Kissinger à Hillary Clinton), Paix en guerre nous alerte sur une profession en voie d'extinction, celle des défenseurs de la paix.

  • Un récit incroyable sur les coulisses de l'administration Trump à la Maison Blanche. Conseiller à la Sécurité Nationale de Donald Trump, John Bolton a passé 453 jours au coeur du pouvoir américain avant d'être remercié. Vivez heure par heure son histoire. John Bolton nous offre un compte rendu précis de la gestion des crises internationales et nous révèle de nombreuses anecdotes sur Trump : la position américaine sur le climat, la Corée du Nord et son dictateur " Rocket Man " , l'Iran, la Syrie, l'Ukraine, les batailles au G7, le plan fou pour amener les Talibans à Camp David...
    , et nous livre la méthode Trump pour gérer les relations internationales des Etats-Unis. Ce qu'il en a vu l'a estomaqué : un président focalisé sur sa réélection, quitte à demander l'aide de la Chine pour soutenir la politique agricole américaine, ou demander au président ukrainien d'enquêter sur son rival politique. Il nous dépeint un président addict au chaos, qui embrasse les ennemis des Etats-Unis et méprise ses alliés historiques.
    Bolton n'en revient pas de voir Trump gérer la politique étrangère comme une négociation immobilière. Avec pour résultat d'affaiblir la position des Etats-Unis face à la Chine, la Russie, l'Iran, et la Corée du Nord. Dès son arrivée, Bolton est confronté à la crise des attaques chimiques en Syrie, les échanges avec la France, le détail des appels téléphoniques entre Trump et Macron. Un ouvrage de géopolitique passionnant.

  • Second rôle, les First Ladies ? Allons donc ! Depuis les origines, les Premières Dames américaines ont exercé dans l'ombre une influence bien plus grande qu'on le croit. À leur manière, elles incarnent la longue marche des femmes vers l'égalité et le pouvoir. En puisant dans les archives présidentielles inédites, les auteurs dressent le portrait des plus emblématiques, de Martha Washington à Melania Trump, et nous offrent la galerie complète de celles qui, flamboyantes ou méconnues, se sont succédé à la Maison Blanche. Un livre sans précédent qui nous révèle la face cachée du pouvoir, où se mêlent intimement la politique, l'histoire et l'amour.

  • « Tout mouvement a besoin d'une étincelle, d'un événement que les gens percevront comme le symbole de leurs propres expériences et qui les rassemblera. Rares sont ceux qui auraient pu prévoir que le meurtre de Mike Brown par un policier blanc déclencherait une rébellion dans la petite ville de Ferguson. Peut-être était-ce l'inhumanité de la police qui laissa pourrir son corps sous le soleil d'août pendant quatre heures et demie. Peut-être était-ce l'équipement militaire - tanks, fusils mitrailleurs, réserves infinies de gaz lacrymogène - qu'elle opposa aux premières manifestations. Toujours est-il que dès le lendemain soir, la révolte éclata ; et les jours suivants, les manifestations se poursuivirent. Chaque soir, la police aspergeait la foule de gaz lacrymogène et tirait des balles en caoutchouc ; le lendemain, la foule se reformait. » Comment un mouvement contre les violences policières, qui visent avant tout les Afro- Américains, a-t-il pu émerger sous le mandat du « premier président noir », dont l'élection était censée inaugurer une période « post-raciale » ? Keeanga Yamahtta-Taylor brosse ici un portrait terrifiant de la persistance du racisme américain. Pour comprendre l'histoire du mouvement et les débats et tensions qui le traversent, elle insiste sur l'aggravation des conditions de vie des Noirs en particulier et des classes populaires en général depuis les années 1970 ; mais aussi sur la défaite des mouvements sociaux des années 1960 et l'émergence d'une élite politique noire prompte à réactiver les préjugés racistes d'une « culture de la pauvreté » attribuée aux Noirs. L'auteure défend le potentiel universaliste du mouvement #BlackLivesMatter : s'il vise d'abord les violences policières, il peut parfaitement rallier d'autres groupes sociaux à une lutte contre les élites - noires ou blanches - et pour la redistribution des richesses. Pour elle, la lutte antiraciste est tout sauf « spécifique ».
    Keeanga-Yamahtta Taylor est professeure assistante dans le département d'études afroaméricaines à l'université de Princeton. Militante antiraciste, féministe et anticapitaliste, elle est spécialiste de l'histoire politique des mouvements noirs, des mouvements sociaux et des questions d'inégalités raciales aux Etats-Unis. Elle contribue régulièrement à des publications telles que Jacobin, The Guardian ou New Republic. Récompensé par de nombreux prix et plusieurs fois réimprimé depuis sa sortie, Black Lives Matter est son premier ouvrage.

  • Plus personne ne croyait en sa candidature. Et pourtant, c'est sur lui que parie l'Amérique anti-Trump. Une Amérique lassée, étourdie par quatre années au pouvoir d'un président incontrôlable et provocateur, prêt à tout pour satisfaire sa base électorale et se maintenir au pouvoir.
    Joe Biden pourrait être le président le plus âgé de l'histoire des États-Unis. Il se pose en candidat de la transition, prêt à laisser le flambeau à la jeune génération une fois la «menace » Trump éliminée.
    Biden a commencé sa carrière politique il y a près de 50 ans. Il manque cruellement de charisme et d'énergie. La campagne Trump tente de le faire passer pour un homme sénile, qui sera la marionnette de la gauche « radicale ». Mais derrière ses gaffes légendaires et ses faux-pas, se cache un homme attachant, empathique, qui a su faire preuve d'une immense résilience dans sa vie, ponctuée de tragédies.
    Joe Biden fait de ses qualités humaines un message politique, alors que les États-Unis font face à des défis historiques, sur les plans sanitaire et économique.
    Qui est vraiment Joe Biden ? Comment ce candidat d'une autre époque, ancien vice-président de Barack Obama, a-t-il réussi à se poser en « sauveur » des démocrates ? Pourra-t-il unir une Amérique plus divisée que jamais ?

  • Hinterland, c'est l'arrière-pays américain, peuplé de batteuses à grains imposantes et de fermiers courbés, où des ouvriers venus de tous les coins du monde se pressent dans des usines et des «centres de distribution». Poussée par une crise socio-économique sans cesse croissante, la structure de classe américaine se recompose dans de nouvelles géographies de race, de pauvreté et de production. Le centre est tombé. Des émeutes ricochent de villes en villes. Les anarchistes détruisent les centres financiers alors qu'une extrême droite renaissante renforce le pouvoir dans les campagnes. S'appuyant sur son expérience directe des troubles populaires récents, du mouvement Occupy à la vague d'émeutes et de blocus qui a commencé à Ferguson, Phil A. Neel offre une vue rapprochée de ce paysage dans tous ses détails sinistres mais captivants.
    À la veille de l'élection américaine, Phil A. Neel nous livre ici les clés pour lire le conflit de classes et sa nouvelle géographie aux États-Unis.

  • 20 janvier 2009 : Barack Obama devient officiellement président des États-Unis. Des millions de personnes assistent à cette cérémonie légendaire.

    10 janvier 2017 : Obama quitte la Maison-Blanche après deux mandats historiques. Il prononce alors son dernier discours officiel, des mots empreints de son immense charisme et de grands moments d'émotion. Récession économique, guerre, terrorisme, mais aussi relance industrielle, Obamacare, accords de Paris...

    Quelques jours plus tôt, Michelle Obama fermait elle aussi sa parenthèse de première dame et rappelait avec vigueur et humour ses combats pour l'éducation et la jeunesse.

  • Après le best-seller international Le Feu et la Fureur, voici la saison 2 de la présidence la plus extravagante de l'histoire des États-Unis.

    Deux ans au sommet du monde n'ont pas assagi Donald Trump, plus impulsif et versatile que jamais. Mais la roue de la fortune a tourné : les procureurs fédéraux scrutent ses affaires ; ses anciens alliés politiques cherchent à le faire chuter ; ses opposants démocrates n'ont pas renoncé à le destituer.
    Et pourtant, Donald Trump se sent invincible. Il s'expose, s'exprime, s'enflamme, ce qui le rend vulnérable. Cette présidence anormale va-t-elle atteindre son point de rupture et imploser ?
    Enquête de première main et récit romanesque d'un règne hors norme, État de siège dresse le portrait d'un président à nul autre pareil. Entouré d'ennemis et aveugle à son sort, Trump est décidément le leader le plus stupéfiant de l'histoire américaine.

  • Tout dans ce livre est incroyable.
    Et le pire, c'est que tout est vrai.

    Donald Trump est président des Etats-Unis. Officiellement, il n'a aucun rapport avec la Mafia.
    Il reconnait juste avoir été obligé de négocier avec certaines familles qu'il qualifie de « very nice people ».
    En réalité, la vie cachée de l'ancien promoteur repose sur des décennies de concubinage avec la criminalité organisée, italo-américaine puis russe. Mais pas une seule inculpation !
    Au fil des années les motifs n'ont pourtant pas manqué, mais à chaque fois, Donald s'en est tiré.
    Le secret, bien gardé, de cette stupéfiante survie ? Le FBI, que le futur Président a manipulé, alternant dénégations et... dénonciations. Un temps menaçant, celui-ci finit étrangement par le protéger.
    Cette stratégie périlleuse lui ouvrira les portes de la Maison Blanche. Et de sa réélection ?
    C'est ce que montre cette enquête extraordinaire qui s'appuie sur des témoignages inédits, des archives judiciaires et des rapports officiels.

  • Après Trump ?

    Guy Millere

    Comprendre la présidence Trump, loin de toute haine et de toute caricature, est d'une extrême importance pour quiconque veut saisir le monde contemporain. C'est la clé pour déchiffrer où en sont les États-Unis aujourd'hui et ce qu'ils seront demain.

    Pour écrire ce livre, Guy Millière a parcouru les États-Unis d'Amérique, rencontré des membres de l'administration Trump, des politiciens américains de haut rang, quelques-uns des intellectuels américains les plus importants aujourd'hui. Il offre ici une analyse d'ensemble, explique ce qu'est la «doctrine Trump» en politique intérieure et en politique étrangère, donne à voir les divisions qui parcourent le peuple américain et, dès lors, la vie politique américaine elle-même. Il procède à des révélations essentielles, mais jamais exposées jusqu'à présent dans le contexte français. Son livre est unique, différent en tous points de l'intégralité de ce que vous pourrez lire par ailleurs. C'est ce qui le rend indispensable, et c'est ce qui fait qu'il doit impérativement être au coeur de tous les débats présents et à venir sur le sujet.

  • A neuf mois de l'élection présidentielle américaine, j'étais lassé par toutes ces analyses savantes faites depuis un bureau à Paris, New York ou Los Angeles, expliquant que Trump était LA catastrophe de l'Amérique, voire du monde. Mais il avait pourtant été élu, voulu, cet homme-là ! Pour comprendre ce qui allait se jouer en novembre prochain, la vraie question était donc de connaître plutôt ses électeurs, ces américains que l'establishment des côtes Est et Ouest jugeait « déplorables », minables, racistes. Alors je suis parti. J'ai acheté une vieille Cadillac d'occasion et j'ai sillonné l'Amérique de l'intérieur, dormi chez l'habitant ou dans des motels sordides, à la rencontre de pêcheurs de crevettes en Louisiane, d'un sheriff de Virginie, d'une strip-teaseuse du Montana, de militants pro-armes du Texas, d'un médecin au Kansas, de salariés noirs au Mississipi et de dizaines d'autres. Je l'avoue, j'étais plutôt « trumpiste » ou en tout cas sensible à la revanche prise par ces provinciaux, ces « sans-dents » sur des élites mondialistes, moralisatrices et méprisantes. Mais en cours de route, la donne a changé, un virus a tout renversé. Je me suis retrouvé moi-même malade, aussi malade que ma Cadillac. Et j'ai découvert une Amérique qui perdait les pédales, dirigée par un président incompréhensible, parfois même ridicule. Que va-t-il se passer dans les mois qui viennent ? Je n'en sais rien. Mais, que ce soit pour 4 ans ou pour 8 ans, Trump aura laissé une trace indélébile sur l'Amérique.

  • Homme d'affaires, politicien, animateur de télé-réalité, « artiste » (comme il aime à se définir) : le personnage de Donald Trump est multiple. Cependant, toutes ses facettes se résument en quelques mots : un expert en marketing. Il sait, à l'instinct et sans scrupules, analyser le marché potentiel pour un produit donné, identifier ses cibles (consommateurs ou électeurs), et se positionner afin d'optimiser ses parts de marché (ou le nombre de votes en sa faveur).

    Ce que l'histoire retiendra de Donald Trump, c'est que, le temps d'un mandat, il aura transformé la Maison Blanche, la Bible, sa femme, les Mexicains, les Afro-américains, la communauté LGBT, le drapeau des États-Unis, le désarroi d'une classe moyenne en déclin, et la misère crasse d'une classe ouvrière droguée aux opiacés, en outils marketing de conquête du pouvoir.

    Paradoxalement, si de nombreux ouvrages ont été publiés sur ce personnage hors normes, aucun n'a pris Trump a son propre piège : en conduisant une analyse marketing du marketeur.

    L'exercice, pourtant, pourrait être salutaire : Trump n'est ni le premier ni le dernier des populistes ; et une considération rapide des « méthodes com' » utilisées par Boris Johnson, Jair Bolsonaro, Marine Le Pen, Recep Tayyip Erdogan, ou Viktor Orbán, mettrait à jour de nombreux points communs dans leurs stratégies.

    Cet ouvrage, écrit par un enseignant-chercheur en marketing tente de combler cette lacune, avec l'espoir que les pièges marketing ici exposés serviront à éviter, dans un pays comme la France, l'accession au pouvoir d'un populisme du même acabit.

  • De quoi Donald Trump est-il le nom ? Longtemps associé aux pages people des magazines, le promoteur milliardaire et star de la téléréalité s'est subitement réincarné en président des États- Unis depuis 2017. À la Maison-Blanche, il a tout chamboulé - la communication présidentielle, les relations avec les institutions, les politiques fédérales, les alliances internationales... Dans un tourbillon permanent de conseillers, de polémiques et de pugilats, il a profondément imprimé sa marque sur le pays, ses moeurs politiques comme sa place dans le monde. Rompant avec la tradition, il n'a pas cherché à rassembler les Américains, s'attachant plutôt à plaire à son noyau dur de fans et à entretenir la vaste nébuleuse de ses ennemis. Devenu l'homme le plus puissant du monde, il n'a cessé de se poser en victime des complots de l'establishment ou de "l'État profond". La division a été sa martingale politique : l'aura-t-elle fait réélire le 3 novembre 2020 ?

  • En abordant les États-Unis sous différents angles historiques, politiques et culturels comme les inégalités, le système de santé, les dérives médiatiques, l'hégémonisme international, le fondamentalisme religieux ou le culte des armes à feu, Normand Lester montre comment, loin d'être une aberration, l'avènement de l'Amérique de Trump se préparait depuis des décennies.

  • Du Mayflower aux Twin Towers, de George Washington à Donald Trump, des Puritains aux télévangélistes en passant par la Bible, Israël, les Lumières, l'empire, le messianisme, le millénarisme, et l'islam... Voici un voyage aussi inédit que crucial au coeur des États-Unis, de leur genèse et de leur histoire. Ainsi que de leur présent, qui annonce des lendemains plus crépusculaires peut-être qu'il n'y paraît.
    Un ouvrage indispensable pour comprendre l'Amérique.

  • Le mouvement #MeToo a brisé l'omerta sur les agressions sexuelles et révélé les abus d'hommes en position d'autorité. Quand l'homme en question est le plus puissant du monde, rompre le silence est d'autant plus difficile. Ce livre est l'enquête la plus détaillée à ce jour sur Donald Trump et son rapport aux femmes. Les auteurs, journalistes d'investigation, analysent son parcours du point de vue des femmes qu'il a fréquentées : épouses, maîtresses, mannequins et escort girls, mais aussi toutes les autres, celles qui ont été embrassées contre leur gré, attouchées ou intimidées.
    S'appuyant sur des entretiens de première main, il expose une quarantaine d'allégations de femmes sur le comportement de prédateur du Président, portant le total connu à 67 accusations. Il ne s'agit pas d'incartades ni de dérapages occasionnels. Répété et généralisé à l'échelle de plusieurs décennies, le comportement de Donald Trump vis-à-vis des femmes révèle un système : celui de la prédation. De son enfance et son rapport à ses parents à son ascension en politique, en passant par ses études et sa carrière dans l'immobilier et la téléréalité, cette enquête révèle ce qui va bien au-delà de simples "propos de vestiaires" , et analyse la construction d'un prédateur.

  • Repères et clés pour décrypter l'actualité.
    Qu'y a-t-il derrière la formule "Make America Great Again" ? L'immigration, chance ou fardeau ? Quelles relations avec l'Union européenne ? Les Etats-Unis, toujours leader des industries numériques ? Ces questions traversent l'histoire contemporaine et resurgissent au fil de l'actualité. Des clichés à la réalité, cet ouvrage nous parle de lieux, de faits et de chiffres pour nous aider à y voir plus clair. Spécialiste incontestée, l'auteure propose 40 fiches documentées pour cerner les enjeux et les défis de la région. L'ensemble est illustré de cartes, graphiques et tableaux.

    "Marie-Cécile Naves nous permet de comprendre les Etats-Unis, au-delà des tensions actuelles et du caractère erratique delà politique de Trump." Pascal Boniface.

  • Ni l'élection ni la possible réélection de Donald Trump ne sont compréhensibles pour les Français. Nul ne leur explique que l'Amérique a une culture politique différente de la nôtre, et particulièrement la droite américaine.
    La haine anti-Trump, médiatiquement unanime, a caché qu'une partie non négligeable des Américains soutiennent sans faille le Président sortant. Comment comprendre l'émergence de cet homme ? Est-il un accident de l'histoire américaine ou bien l'expression d'une tendance lourde, longtemps enfouie et aujourd'hui réveillée, voire structurante, de la vie politique américaine.
    Et si Donald Trump était le fruit de l'histoire américaine ?
    C'est à travers l'histoire de la droite américaine que nous voyons apparaître un Trump inconnu de la presse française, loin du libéralisme et des guerres démocrates, cherchant à sauver l'Amérique en tant que Nation pour ne pas la voir mourir comme Empire.

  • L'histoire des Etats-Unis est courte au regard des nations européennes. Le présent document analyse la politique étrangère de ce jeune Etat. A la fin du XVIIe siècle, la doctrine Monroe impose une politique isolationniste. Pendant l'entre-deux-guerres, le pays sort de son isolationnisme pour devenir après la Seconde Guerre mondiale le leader du "monde libre".

  • Mikkel Bolt Rasmussen analyse l'exercice du pouvoir par Trump afin de décrypter la formation d'un nouveau type de fascisme : le fascisme capitaliste tardif, empêchant toute sorte de changement social. Trump projette l'image d'une Amérique menacée, mais capable de se reconstruire en une communauté unie, blanche et patriarcale.

    Après quarante ans de développement inégal et sans limite aux États-Unis, le fascisme capitaliste tardif de Trump mêle culture populaire et ultra-nationalisme dans le but de renouveler la vieille alliance entre la classes ouvrière blanche et possédante, empêchant ainsi la constitution d'une alliance anti-capitaliste entre les mouvements Occupy et Black Lives Matter.

  • L'Affordable Care Act de 2010 a permis à vingt millions de citoyens américains de bénéficier d'une couverture maladie. Réforme la plus ambitieuse en matière de santé depuis les années 1960 aux États-Unis, l'Obamacare est aussi une réussite politique. Même Donald Trump n'est pas parvenu à la faire abroger.
    Ce succès tient au travail de fond, à l'abri des regards, d'un petit groupe de « gardiens des politiques de santé », habitués de longue date aux arcanes washingtoniennes et fins connaisseurs des rouages du système de santé américain. En périphérie du pouvoir sous la présidence de George Bush Jr. puis au sein de l'administration fédérale sous celle de Barack Obama, ces insiders échaudés par l'échec de la réforme Clinton au début des années 1990 ont usé de leurs ressources politiques pour faire évoluer un système devenu obsolète. S'ils n'ont pu mettre en place une couverture universelle, du moins ont-ils accru les capacités de régulation de l'État fédéral dans le domaine de la santé, créant par là-même la possibilité de futures améliorations.
    L'enquête de William Genieys met au jour le rôle de ces nouvelles élites politiques américaines qui oeuvrent pour que l'État fédéral soit au service non pas des lobbyistes, mais de l'intérêt général.

  • Lorsqu'en septembre 2015, Donald Trump, promoteur immobilier haut en couleur, présenta sa candidature à l'élection présidentielle de 2016 du côté Républicain, très peu prirent la chose au sérieux. Oui sans doute, Trump était une vedette de la télé-réalité, où ses interventions tonitruantes faisaient pouffer, mais Président des Etats-Unis ? Allons donc ! Le Parti républicain se gaussait. Mais il dut vite déchanter : le bouffon caracola en tête.
    Pour Trump, tous les coups étaient permis. Suggérer que le père d'un rival avait trempé dans l'assassinat de Kennedy ? Pourquoi pas ? Il s'agissait de l'emporter et le reste comptait pour peu : les pires habitudes des milieux d'affaires furent importées dans la politique. La période couverte dans ce premier tome, qui va de la candidature de Trump à la veille de l'inculpation de Michael Cohen, son avocat personnel, est celle de cette stupeur initiale.
    Les tomes 2 et 3 couvriront la suite : lune chute de jour en jour plus prévisible.

empty