• Liberté et démocratie pour les peuples d'Ukraine

    Collectif

    • Syllepse
    • 30 March 2022

    Donner la parole à ceux et à celles qui, en Ukraine, en Russie ou ailleurs, s'opposent à l'invasion de l'Ukraine par l'armée de Poutine?: les féministes, les syndicalistes, les cyber­partisan·es, les citoyen·nes, les volontaires...
    Mais aussi proposer des clés de ­compréhension du conflit.
    Ce livre se veut également un acte de solidarité avec les peuples d'Ukraine en résistance contre l'agression russe.

  • 60 ans après les accords d'Évian

    ,

    • Erick bonnier
    • 17 March 2022

    Il y a soixante ans étaient signés les accords d'Évian qui ont mis fin à la guerre entre la France et l'Algérie et enclenché le processus d'indépendance de l'Algérie après 132 ans de colonisation. Ce livre revient sur les coulisses des négociations et rend hommage à une laborieuse construction ayant mené à une percée diplomatique marquée par la primauté du droit, du compromis et de la liberté pour bâtir un avenir meilleur.

    Si le travail sur l'histoire, sur la compréhension des mécanismes coloniaux et sur la reconnaissance des faits est essentiel, il se révèle cependant insuffisant pour guérir les blessures et répondre aux quêtes identitaires que partagent l'ensemble des acteurs. Aujourd'hui, en tant qu'enfants et petits-enfants des accords d'Évian, il apparaît important d'aller au-delà en engageant des dialogues sereins entre les différents héritiers de cette Histoire. Ainsi, en rassemblant les récits d'une variété porteurs de mémoire - témoins ou leurs proches, universitaires, journalistes et membres de la société civile affranchis de toute tutelle - cet ouvrage se veut une contribution à la construction d'une nouvelle relation autour d'un récit pluriel et apaisé.

  • La politique étrangère de la France

    Maxime Lefebvre

    • Que sais-je ?
    • 16 March 2022

    L'histoire de la politique étrangère de la France se confond avec celle de la construction de la nation. De la monarchie et l'empire napoléonien, notre diplomatie hérite la souveraineté et une certaine idée de la grandeur. Pourtant, du congrès de Vienne à la Seconde Guerre mondiale, le voisin allemand, devenu prépondérant en Europe, a largement rebattu les cartes face à une France diminuée. Depuis 1945, la position de cette dernière, engagée dans la construction européenne, n'est-elle pas celle d'une puissance moyenne d'influence mondiale ?

    Maxime Lefebvre revient sur cette histoire, et plus largement sur les fondamentaux de notre politique étrangère : les forces et faiblesses de la puissance française, les acteurs et la chaîne de décision, les grandes orientations stratégiques.

  • Guerre d'Algérie : le trou noir de la mémoire

    Sébastien Boussois

    • Erick bonnier
    • 20 January 2022

    1962-2022 : soixante ans d'indépendance de l'Algérie et de tourments autour de l'histoire de ce terrible conflit que se livrèrent Français et Algériens. Aujourd'hui c'est une véritable bataille de la mémoire qui s'opère entre les deux nations. Il a fallu attendre 1999 pour que l'État français reconnaisse finalement qu'une « guerre » avait bien eu lieu entre la France et l'Algérie entre 1954 et 1962. Cette ambiguïté sur la définition et la terminologie a longtemps contrarié la fluidité d'une compréhension et d'une transmission de la mémoire de la Guerre d'Algérie aux nouvelles générations. Avec la déclassification et l'ouverture des archives, les langues se sont déliées à l'aube des années 2000 grâce au travail des historiens. On s'aperçut vite que de part et d'autre de la Méditerranée chacun possédait son récit, tiré de l'histoire qu'on lui avait transmise ou provenant de témoignages familiaux.

  • Comment une élite prédatrice a détruit le Liban

    Albert Dagher

    • Bord de l'eau
    • 14 January 2022

    Depuis 1990, les hommes politiques libanais se sont placés « au-dessus de la loi », en investissant l'administration de leurs partisans, soumettant le corps judiciaire et provoquant un « vide administratif » total. « Les politiciens libanais sont des civils qui utilisent la violence pour faire de la politique et prendre part à la chose publique », démontre Albert Dagher.
    À nos portes, l'État libanais aura permis l'extension du domaine du crime organisé.
    L'auteur nous invite à dépasser la prise de conscience, et à construire un nouveau Liban qui respecterait enfin sa population.

  • Du verbe au fusil : la terreur sainte Nouv.

    Du verbe au fusil : la terreur sainte

    Amer Ouali

    • Erick bonnier
    • 19 May 2022

    À juste mi-chemin entre l'indépendance de l'Algérie en 1962 et la célébration de son 60e anniversaire en 2022, il y a eu l'année 1992. Trente après la reconquête de son territoire, le pays promis à la prospérité, a sombré dans une autre guerre qui a marqué l'échec de l'équipe ayant pris le pouvoir à la fin de la colonisation française. Un processus démocratique engagé en 1989 a tourné à la confrontation avec les islamistes. L'Algérie s'est alors enfoncée dans une décennie de terribles violences qui ont touché l'ensemble de la société mais que la censure a largement cachées aux yeux de l'opinion internationale. D'attentats ciblés contre les agents de l'État, les violences ont fini par prendre la forme de massacres de masse où l'horreur a été portée à des limites inouïes. C'est sur cette guerre sans nom et sans front que revient le présent ouvrage.

  • Remettre la France sur le devant de la scène internationale.

  • Établi par une commission d'enquête du Congrès américain, ce rapport est le document officiel occidental le plus important et le plus complet consacré à la menace mondiale des Frères musulmans. Il apporte un éclairage sans précédent sur les tentacules secrets de cette confrérie islamiste implantée dans 70 pays à travers le monde.

  • Fenêtre sur l'Iran ; le cri d'un peuple bâillonné

    Mahnaz Shirali

    • Les peregrines
    • 22 April 2021

    En novembre 2019, lors d'une révolte populaire, les dirigeants de la République islamique d'Iran coupent la connexion internet du pays. En moins de trois jours, ils massacrent 1 500 contestataires.
    L'Iran est aujourd'hui l'un les pays des plus fermés au monde. La plupart des journalistes sont en prison ou travaillent sous le contrôle permanent des forces de l'ordre.
    Chaque fois que les Iraniens sortent dans les rues pour contester leurs conditions de vie, ils sont réprimés. En l'absence de libertés politiques, les réseaux sociaux sont devenus le seul lieu d'expression de leurs opinions.
    À la lumière de l'histoire et de la culture iraniennes, et en analysant les commentaires, réactions et comportements des internautes, l'autrice dresse le portrait de la jeunesse iranienne contemporaine.

  • Afrique du Sud, contrastes et arc-en-ciel

    Jean-Louis Balans

    • Magellan & cie
    • 11 March 2022

    1) Une analyse fouillée sur un des pays les plus fascinant du continent africain par un de ses plus fins observateurs - et un passionné de géopolitique.
    2) Un retour sur l'histoire mouvementée d'une région du monde, théâtre d'affrontement des Européens colonisateurs.
    3) Une explication du retournement de l'apartheid vers une nation arc-en-ciel, avec le portrait détaillé de tous ses acteurs - et ses conséquences nationales et internationales aujourd'hui. ANALYSE EXEMPLAIRE D'OBJECTIVITÉ !

  • À l'heure où l'Algérie s'embrase, le présent recueil rassemble quelques-uns des textes situationnistes et post-situationnistes rédigés des années 1960 à nos jours par des auteurs comme Mohamed Dahou et Mezioud Ouldamer.
    Bien que très minoritaire, cette ultragauche algérienne qui rejetait aussi bien les généraux que le soleil soviétique a produit des écrits qui méritent d'être rappelés et convoqués.

  • Depuis le début du XXIe siècle, les opérations extérieures de la France (opex), c'est-à-dire les interventions de ses forces armées à l'étranger, se sont multipliées. Des milliers de soldats sont aujourd'hui déployés sur plusieurs théâtres extérieurs, notamment au Sahel et au Levant. Alors que ces opérations doivent faire face à des défis croissants dans une période d'intensification et de diversification des menaces, cet ouvrage fait le point sur le cadre d'intervention des opex et tire quelques leçons de retours d'expérience. Croisant des regards militaires et civils, théoriques et pratiques, dans une approche globale et pluridisciplinaire (histoire, droit, science politique, sociologie), il permet de mieux saisir cette dimension importante et pourtant méconnue de la politique étrangère de la France.

  • Fondateur du Parti des travailleurs kurdes (PKK), Abdullah Öcalan est détenu par l'État turc sur l'île-prison d'Imrali depuis 1999. Entretenant des contacts avec de nombreux intellectuels dont Murray Bookchin (fondateur de l'écologie sociale), Öcalan n'a cessé de réfléchir à des modèles politiques alternatifs. Écrit comme un plaidoyer à l'intention de la Cour européenne des Droits de l'homme, le Manifeste pour une civilisation démocratique compte cinq volumes, dont la présente édition est la première en langue française. Ce second volume s'appuie sur les travaux de Fernand Braudel pour explorer l'histoire des civilisations et étudier l'avènement d'une modernité capitaliste, décrite comme une aberration basée sur un triptyque capitalisme, industrialisme, État-Nation.

  • L'Inde, une société de réseaux

    Sandrine Prévot

    • Editions de l'aube
    • 8 April 2021

    Pour faire "Terre commune" il va falloir, peu à peu, apprendre les cultures et les civilisations des uns et des autres. Sandrine Prévot analyse ici la société indienne, une société relationnelle dont elle décrypte les règles sociales qui guident les comportements et les échanges au quotidien. Elle dresse le portrait passionnant d'une société à la fois ouverte sur le monde et ancrée dans la tradition.
    Alors que les sociétés occidentales mettent en avant l'individu et sa liberté, l'Inde valorise la famille, la communauté et l'interdépendance. Les réseaux personnels sont une priorité dans cette démocratie pluraliste, et les logiques professionnelles dépendent des liens de complicité et de confiance. Un livre nourri de l'expérience de terrain de l'auteure. Sandrine Prévot est ethnologue, chercheure associée au Centre d'études de l'Inde et de l'Asie du Sud (CEIAS) à l'EHESS.
    Elle est membre active du réseau Euro-India Economic & Business Group (EIEBG), et consultante dans le secteur privé.

  • Les présidents américains

    ,

    • Studyrama
    • 12 October 2021

    A la tête de la 1re puissance mondiale, les présidents américains se sont souvent trouvés sur le devant de la scène internationale.
    De la bombe atomique lancée sur Hiroshima à la rencontre entre Reagan et Gorbatchev, en passant par la crise de Cuba et la guerre en Irak, cet ouvrage retrace les grandes étapes de la politique étrangère américaine à travers les différents mandats présidentiels.

  • Loin des fantasmes révolutionnaires européens et loin du soutien au régime turc affiché par la presse occidentale, ce livre revient sur la « sale guerre » coloniale de l'État turc au Kurdistan, en donnant directement la parole à celles et ceux qui là-bas combattent inlassablement pour la liberté et l'autonomie. A la volonté d'autogestion, au refus de l'État-nation, au mouvement des femmes, et au rejet du capitalisme qui s'expriment au sein du mouvement kurde, le régime de l'islamo-conservateur Erdogan oppose les arrestations, les tanks, les sièges sans fin des villes kurdes, les massacres... Le collectif Ne var ne yok propose donc une série d'entretiens, réalisés à l'hiver 2016, avec des camarades kurdes du sud-est de la Turquie qui ne baissent pas la tête. Serhildan !

  • Conflit Arménie-Azerbaïdjan : par-delà le bien et le mal

    Kamala Murad

    • Erick bonnier
    • 16 November 2021

    L'accord de cessez-le-feu signé le 10 novembre 2020, signé sous égide russe, a enterré près de 30 ans de conflits entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie. Un conflit méconnu en Europe occidentale et qui a pourtant déchaîné les passions en France. La paix est conclue grâce aux Russes et en dehors du groupe de Minsk, regroupant Paris, Washington et Moscou et dans l'incapacité de trouver une solution diplomatique à la guerre qui a fait près de 50 000 morts depuis le début du conflit.

  • Europe - Israël : une alliance contre-nature

    David Cronin

    • La guillotine
    • 1 December 2012

    David Cronin a parcouru les couloirs de Bruxelles pour interroger hauts fonctionnaires et diplomates. Il a épluché les programmes européens et examiné les liens étroits que tissent les entreprises du continent avec ce petit État du Moyen-Orient. Loin des discours officiels, vous trouverez dans ce livre les résultats d'une enquête déroutante. Un livre important qui explore les relations complexes empêchant les pays européens de tenir Israël pour responsable. Ken Loach Version originale en anglais : Europe's Alliance with Israel - Aiding the Occupation, Pluto Press, Londres, 2011.

  • Le 29 août 2016, la présidente Dilma Rousseff prononce un discours historique devant le Sénat brésilien. Alors qu'elle est l'objet d'une procédure de destitution pour des opérations comptables liées à la gestion du déficit de l'État brésilien, son ultime plaidoirie ne parvient pas à convaincre la chambre haute de son innocence. Son éviction met fin à un règne de treize ans du Parti des Travailleurs à la tête de l'exécutif fédéral, et constitue une étape essentielle dans la profonde crise qui touche le Brésil depuis 2013.
    Dilma Rousseff, qui avait succédé à Lula dans un climat d'euphorie économique et sociale, a vu la situation du pays se dégrader et les scandales de corruption toucher jusqu'à son propre camp. Au lendemain de sa réélection surprise, l'opposition conservatrice se lance à corps perdu dans des procédures juridiques visant à la renverser, pendant que s'amorce l'essor irrésistible de l'extrême droite fondé sur le rejet de la classe politique.
    Ce discours est un témoignage solennel laissé à l'histoire. Il affirme, au delà de ses erreurs et des compromissions de son parti, que la présidente a été victime d'un coup d'État dont la forme juridique est adaptée au discrédit qui frappe la violence politique explicite. En rappelant son parcours personnel et les principes de la Constitution, Dilma Rousseff incarne la résistance au nom de l'État de Droit et de la souveraineté populaire. En s'élevant à la hauteur de son mandat et de la postérité, elle encourage à surmonter l'injustice et à préparer les prochaines luttes.

  • La France et l'arme nucléaire

    ,

    • Cnrs
    • 21 February 2019

    La France dispose d'un arsenal de 300 têtes nucléaires. Cela fait d'elle le troisième possesseur mondial, loin derrière les États-Unis et la Russie. L'arme nucléaire constitue un élément essentiel de sa grandeur et de sa défense. Pourtant, elle n'a pas vocation à être employée et n'est aujourd'hui dirigée contre personne. Arme paradoxale, elle repose sur un principe, celui de la dissuasion : on la possède pour ne pas avoir à l'utiliser.
    Comme elle renvoie à un imaginaire de destruction globale, l'arme nucléaire pose des problèmes éthiques évidents. Pour la rendre acceptable, la France l'érige en arme strictement défensive. Mais quel est son avenir dans un contexte international incertain et dangereux ?
    Développement du programme nucléaire français, défis présents, entre prolifération et contrôle, modernisation des arsenaux, interdiction éventuelle : voici quelques-uns des thèmes abordés dans cet ouvrage rassemblant les meilleurs spécialistes.

  • Venezuela : chronique d'une destabilisation

    Maurice Lemoine

    • Le temps des cerises
    • 4 April 2019

    A la mort de Chávez, et afin de neutraliser définitivement la « révolution bolivarienne », les secteurs radicaux de l'opposition ont entrepris d'empêcher à n'importe quel prix son successeur Maduro, bien qu'élu démocratiquement, de consolider son pouvoir.
    Pas à pas, jour par jour, presque minute par minute, cet essai, comme dans un roman à suspense, raconte cette « mère de toutes les déstabilisations », mais aussi comment dans sa défense de la « symbolique chaviste » et de sa projection continentale, et fort de son soutien populaire, Caracas ne lâche rien.

  • Des Frères musulmans à l'EIIL, des Ouïghours indépendantistes de Chine aux islamistes d'Indonésie, mais aussi de France, d'Angleterre et des États-Unis, l'onde de choc islamiste fait parler d'elle dans le monde entier.
    Et si le terrorisme djihâdiste est au centre de toutes les préoccupations, l'islamisme ne saurait s'y réduire :
    Depuis 2011, des groupes islamistes ont pris la direction d'États de manière démocratique (en Turquie, en Tunisie, au Maroc, brièvement en Égypte).
    En somme, qu'il soit politique, terroriste ou missionnaire, l'islamisme grandit, mais l'idée d'une internationale islamiste est bien une illusion. Prendre en compte cette pluralité est indispensable à la compréhension de ce phénomène.
    Cet ouvrage explicite les origines et les fondements des doctrines islamistes sunnites comme chiites et donne les bases nécessaires à toute réflexion sur le sujet. Il montre surtout combien appréhender les islamismes d'aujourd'hui exige une étude géographiquement et politiquement ancrée de chaque mouvance.

  • La fabrique de l'OTAN

    Julien Pomarède

    • Universite de bruxelles
    • 7 January 2021

    Pourquoi l'OTAN continue-t-elle à exister alors que l'ennemi qui a justifié sa création, l'Union soviétique, a disparu ? Ce livre répond de manière novatrice à cette question fort débattue, en traitant du développement du contre-terrorisme à l'OTAN dans les années 2000-2010.
    L'ouvrage prend le contre-pied des approches rationalistes et dominantes qui soumettent l'évolution de l'OTAN à une adaptation mécanique à un nouvel environnement international davantage instable. Ce livre propose une immersion sociologique dans le monde des pratiques professionnelles dites « contre-terroristes », qui sont à la source des mutations de l'Alliance euro-atlantique.
    À partir d'une enquête de terrain approfondie, combinant une centaine d'entretiens et des observations ethnographiques, l'auteur explique que la continuité post-Guerre froide de l'OTAN procède de l'institutionnalisation transnationale d'une logique de traitement préemptive de risques multiformes. La démonstration explore deux changements indissociables. Le premier réfère à la structure sociale portant la production du pouvoir au sein de l'OTAN, qui disperse la logique d'action multilatérale le long de possibilités sécuritaires très différentes (guerre en Afghanistan, surveillance en Méditerranée, développement d'armements). Le deuxième a trait au politique, à savoir l'exercice de la violence et la fabrication des figures de l'ennemi qui prolifèrent, s'imaginent et se banalisent à mesure que les initiatives de sécurité se multiplient. En proposant de renouveler les termes du débat sur les raisons de l'existence contemporaine de l'OTAN, l'ouvrage apporte aussi un éclairage original sur le travail quotidien des organisations internationales et les transformations en cours dans les politiques de sécurité contemporaines.

  • Le livre prend le contre-pied du discours habituel sur Trump, dominant dans les média américains et français, qui présentent le président US sous un jour aberrant, monstrueux, imprévisible, absurde, fou... L'auteur en fait le symptôme banal, trop banal, du monde actuel : signe d'une Trumpisation ordinaire de nos sociétés qui va bien au-delà du cas Trump.

empty