• Le Tao signifie le Chemin, le sens que prend notre voyage, de son commencement à sa fin. C'est notre quête de vérité, notre capacité à vivre en harmonie avec les êtres vivants qui nous entourent.
    Or, qui mieux que le chat pour incarner le Tao ? Les chats savent ce qui est essentiel et ignorent toute règle qui entraverait leur liberté. Ils ne possèdent rien, se contentent de ce que la nature leur offre et ne vivent que pour l'instant présent.
    Kwong Kuen Shan aime à s'entourer d'eux, et à les dessiner dans des aquarelles aux lignes douces et épurées, agrémentées de sceaux chinois et associées à des maximes issues de la philosophie du Tao. Une invitation à la méditation en compagnie de nos amis les chats.

    Tous les grands textes de KWONG KUEN SHAN sont chez Pocket.

  • Alors que le confucianisme devint une morale officielle, le taoïsme, né au cours de la même période (Ve siècle v. J.-C.), eut une influence prépondérante sur la vie spirituelle des individus. Phénomène déconcertant, il allie un haut mysticisme à une magie superstitieuse, des vues profondes et puériles sur la nature humaine, et s'est développé de façon anarchique sous des influences et des personnages très divers. Dans cet ouvrage aussi éclairant que riche, Kaltenmark présente le contexte de la naissance du taoïsme, les éléments principaux de sa doctrine (dont la déterminante notion de Tao), s'attarde sur la religion taoïste, la pensée de la nature, et rassemble tous les éléments connus sur ses grandes et mystérieuses figures, Lao tseu et Tchouang tseu.

  • Les principes du Tao expliqués aux adultes (avec simplicité et humour) par Winnie L'Ourson.

    Un petit bijou d'humour et d'intelligence pour comprendre les grands principes du Tao. Où l'on découvre que l'un des plus grands maîtres taoïstes n'est pas un Chinois..., ni un vénérable philosophe..., mais un petit ourson contemplatif et insouciant qui agit sans effort et ne se départit jamais de son bonheur tranquille...
    ... Winnie simplement EST ;
    Et c'est la clé de la sagesse du Tao.

  • Le taoïsme

    Bernard Baudouin

    Le souffle qui donne vie à toute chose Depuis vingt-cinq siècles, le taoïsme a nourri et enrichi les principaux courants spirituels orientaux. Né dans les profondeurs de la Chine ancienne, il repose sur la notion de "dao", le souffle donnant vie à toute chose, et conduit l'individu à la recherche de la paix intérieure qui selon lui donne tout son sens à la vie.
    Avec ce livre, Bernard Baudouin nous présente les éléments essentiels de cette "philosophie religieuse" et en dévoile les subtilités à travers :
    * ses sources : le Dao De Jing, "Livre de la Voie et de la Vertu" attribué à Laozi ;
    * sa doctrine : les notions de Dao, de Yi-Yang et de Wu-wei ;
    /> * ses cultes et rituels ;
    * son impact et son évolution dans l'histoire.
    Véritable enseignement, le taoïsme est d'abord un mode d'existence permettant à chacun de revenir à l'essence de la vie. Il propose de ramener l'homme en son propre centre pour qu'il y trouve l'harmonie et l'immortalité.

  • Lorsque Henri Maspero fut déporté à Buchenwald d'où il ne devait pas revenir, il laissait une oeuvre sinologique immense dont une partie seulement avait été publiée de son vivant.
    C'est dans le domaine de l'histoire religieuse que les travaux de Henri Maspero, à qui rien de ce qui était chinois n'était étranger, ont été les plus nombreux et les plus nouveaux. Ce choix n'est pas dû à une spécialisation fortuite, mais à l'importance des facteurs religieux qui, en Chine comme dans toutes les sociétés traditionnelles, déterminent les rapports et les comportements individuels.
    On trouvera donc ici, préparé par les soins du Centre de publication de lL'U.E.R. Extrême-Orient-Asie du Sud-Est de la Sorbonne, un ensemble d'articles posthumes et souvent introuvables du grand historien disparu. Ils composent un aperçu très complet des religions chinoises classiques comme de la religion populaire moderne. «Si des travaux récents permettent de compléter certains des résultats acquis, ils ne les infirment jamais fondamentalement», peut affirmer dans sa préface Max Kaltenmark.
    En ce moment où le taoïsme suscite un intérêt grandissant dans les milieux orientalistes comme dans le grand public, la présente édition, qui réunit d'une part des études techniques, comme celle qui expose de façon si originale «les procédés de nourrir le principe vital», et d'autre part des articles d'initiation générale, répond à un double besoin.

  • Ce manuel pratique expose, grâce à des croquis détaillés, les exercices des moines taoïstes qui sont énergétiques, dynamisateurs et apaisants, pour obtenir la « longue vie », la longévité.

  • Tao et anarchie

    Daniel Giraud

    Dans ce petit manuel d'anarchie taoïste, fusionnent l'esprit libertaire des modernes et le Tao des anciens.
    Inspirées par les philosophe Max Stirner ou Nietzsche et les sages Tchouang Tseu et Lao Tseu, Daniel Giraud nous livre ici une réflexion sur l'anarchisme et la liberté.
    Anarchie veut dire sans pouvoir, sans autorité. Les sages taoïstes, indomptés, sont des individus sans rois, libres partout où ils vont et qui se méfient de l'Etat ; ce sont des contemplateurs et non dominateurs.
    Il ne s'agit pas dans ces pages d'un essai mais plutôt d'un appel à quitter la servitude pour se recentrer dans le vide du Ciel, immense et spontané. L'homme du Tao est sans affaire, sans idéologie, unique et détaché, libre comme le Souffle :
    « Uni au Tao, l'être ensoleillé, lumineux, ne projette plus d'ombre quand il a pénétré sa « nature propre » fondamentale à tous les êtres, en étant entré dans la Spontanéité pure. » Un livre qui renvoie le lecteur à lui-même et qui l'invite à briser ses chaines pour retrouver la souveraineté de son propre centre.

  • Le Weisheng shenglixue mingzhi, dont Catherine Despeux nous donne ici une présentation et la traduction intégrale, s'inscrit dans la tradition chinoise de l'alchimie taoïste. Ce texte fut écrit à la fin du XIXe siècle par le maitre taoïste Zhao Bichen.

    Le but de ces pratiques, où l'énergie sexuelle joue un rôle prépondérant, est bien sûr l'immortalité et la longévité, mais aussi les richesses, la chance, le bonheur et la félicité dans le monde des hommes, car pour les taoïstes il s'agit d'harmoniser la réalité quotidienne et le divin, d'être à l'écoute du ciel afin d'assurer un cours paisible à son destin.

  • À travers l'étude de cette carte taoïste du corps, le Xiuzhen tu (XIXe siècle), Catherine Despeux déchiffre la symbolique du corps telle qu'elle est donnée par certaines écoles du taoïsme associant pratiques d'alchimie intérieure et rituels extérieurs, afin que l'officiant ait une action simultanée sur son monde intérieur et le monde extérieur. Le corps anatomique s'efface devant les représentations du corps symboliques et magiques. Petit monde en soi, celui-ci est décrit comme un univers, un pays intérieur, résidence de divinités diverses, domaine des paradis et des enfers, et un lieu de transmutation par des pratiques diverses pour accéder au réel.

  • Le mode de vie taoïste repose sur quatre piliers : la vie publique, la vie domestique, la vie privée et la vie spirituelle. Non seulement les taoïstes s'efforcent de vivre pleinement et de manière équilibrée ces quatre aspects, mais ils estiment qu'une perspective et un art se rattachent à chacun d'eux. Eva Wong nous guide avec perspicacité et enthousiasme sur cette voie spirituelle fascinante ; elle nous invite à nous arrêter, à réfléchir et à nous demander :
    « Savons-nous équilibrer les aspects public, domestique, privé et spirituel dans notre vie, ou favorisons-nous certains d'entre eux au détriment des autres ? De quelle façon pouvons-nous envisager d'unifier la sagesse de ce monde et la sagesse spirituelle dans la vie quotidienne ? » Eva Wong s'appuie directement sur les enseignements des maîtres taoïstes pour expliquer les concepts essentiels du taoïsme et de son mode de vie.
    Une vulgarisation des textes taoïstes qui les rendent parfaitement accessibles et adaptés au lecteur d'aujourd'hui.
    Une philosophie et un mode de vie qui comptent de plus en plus d'adeptes.

    Sur commande
  • Le taoïsme n'est pas simplement une philosophie ou une " mystique " chinoise un peu particulière, mais il présente aussi une vision profondément libertaire de la société.
    Pour lao tseu ou tchouang tseu, toutes les valeurs qui fondent notre monde contemporain sont dénuées- de sens. la croyance selon laquelle l'homme peut modifier les événements conduit aux pires catastrophes, la morale avec ses notions de bien et de mal n'est qu'hypocrisie, l'ambition sociale est considérée comme un véritable poison, et la rivalité entre les êtres le pire des maux.
    Quant à l'accumulation des richesses, elle est la preuve d'un manque évident de sagesse.

    En revanche, le taoïsme pose les bases d'une société simple, paisible, en harmonie avec la nature, parfaitement égalitaire, dénuée de l'emprise d'un gouvernement central, illuminé par la présence discrète des saints " immortels ". bref, une société fondée sur la sainte paresse. ce petit livre montre que cet idéal de vie taoïste est simplement l'état " normal " qui devrait être celui de toute communauté humaine.

  • Le Tao est le principe fondamental régissant le fonctionnement global de l'univers. Il est caractérisé par un équilibre constant entre les énergies yin et yang, sans quoi rien ne peut exister. La différence de chacun fonde la richesse de tous. « L'univers a le sens que chacun lui donne » mais sa compréhension ultime vient lorsque l'on se rend compte que rien ne peut être autrement que ce qui est « ici et maintenant ». Ce livre met donc en exergue la philosophie orientale taoïste adaptée à une compréhension par notre monde occidental.

  • Martine Larbat nous montre dans ce livre magistral comment cheminer vers l'unité du corps et de l'esprit, grâce à la philosophie taoïste et bouddhiste. Etre un homme accompli, c'est en effet habiter et relier en harmonie le corps et l'esprit, le dense et le subtil, notre microcosme et le macrocosme auquel il est intimement interconnecté. La perspective taoïste nous rappelle que ce chemin ne peut se faire que dans la conscience de notre insertion cosmique, c'est à dire entre Ciel et Terre.
    Grâce à ses connaissances et à sa pratique de la sagesse taoïste, de la médecine chinoise, du tai qi, du qi gong, de l'énergie, de la calligraphie et de la peinture, et en s'appuyant aussi sur l'enseignement de Tarab Tulku Rinpoché, célèbre lama tibétain Martine Larbat nous montre comment incarner cette unité dans l'existence. Ce livre ambitieux nous parle d'art chinois, des énergies, du yin et du yang, des souffles, de la méditation, du vide, du Ciel et de la Terre, d'unité et de non-dualité, du Dao.
    Le but de cet ouvrage est de donner au lecteur le goût du travail intérieur ainsi que des outils pour le réaliser, afin, pour commencer, de devenir un être humain au fonctionnement plus harmonieux, puis de nous aventurer plus loin, en des espaces que la parole ne peut enfermer, vers la Source du corps-esprit.

    Sur commande
  • Le secret des immortels

    Serge Augier

    • Marabout
    • 1 February 2017

    La méthode que propose Serge Augier est l'application d'une tradition ancienne (la voie taoïste) dans le monde d'aujourd'hui. Elle s'adresse à tous ceux qui veulent vivre en accord avec eux-mêmes pour accéder au bonheur. Cette pratique personnelle quotidienne repose sur des règles et des exercices simples (respiration, postures physiques, alimentation) et à la portée de tous, mais aussi sur un travail en profondeur sur les émotions, la maîtrise des peurs, la libération des blocages et de tout ce qui nous qui empêche d'être.  - Une véritable méthode pratique, un programme pas-à-pas.
    - Un auteur qui sait parfaitement transposer la sagesse orientale pour un public occidental.

  • La vie de Lao Tsi, à l'instar du Tao, demeure aussi obscure que mystérieuse.

    Pourquoi donc un nouvel ouvrage sur le Daode Jing, texte déjà le plus traduit au monde ? Le Daode Jing n'est certes pas la seule montagne de sagesse dont il est possible d'entreprendre l'ascension mais rares sont les textes qui atteignent, en si peu de mots (5000 idéogrammes chinois environ) un tel sommet de profondeur.

    Lao Tsi avait prévenu au chapitre 70 : « Mes paroles sont faciles à comprendre [...] pourtant personne au monde ne les comprend. » Certes, mais le Daode Jing présente néanmoins des perspectives concrètes pour une qualité de vie tendant vers la spiritualité.

    Cheminer sur la voie du Tao, c'est en effet reprendre contact avec sa nature et envisager un autre paradigme du rapport aux autres et au monde. C'est en accordant un peu de place au vide, en se plaçant en retrait par rapport à un certain nombre de mythes et de préjugés que l'on accèdera à un espace de liberté et de sérénité. On étudie ainsi moins le Tao qu'on ne se découvre soi-même. On le conceptualise moins qu'on ne le vit. Parti en quête de son essence, on ne finit pas de trouver des sens au Tao !

    Sur commande
  • L'auteur nous invite à découvrir à notre tour cette oeuvre majeure de la littérature chinoise, tout en nous laissant le soin d'établir notre propre opinion. Elle nous présente les origines du Tao Te King, le contexte dans lequel il a été écrit, l'influence qu'il a eu, de même qu'un certain nombre de notions fondamentales, qui ont mené à la création du taoïsme.
    La philosophie du Tao Te King stimule la réflexion et la méditation. Comme c'est un texte poétique, sa lecture et sa compréhension ne sont pas toujours faciles. Il faut en effet parfois mettre de côté ses connaissances et la lecture au premier niveau au profit de l'intuition et d'une interprétation plus approfondie.

    Ce texte aborde en effet des notions de la pensée chinoise antique, comme le « Non-agir », la « Voie », le « Retour », la « Vertu », le « Non-existant » etc.

    Le taoïsme (« enseignement de la voie ») est un des trois piliers de la pensée chinoise avec le confucianisme et le bouddhisme et se fonde sur l'existence d'un principe originel à l'origine de toute chose, appelé « Tao ». Plongeant ses racines dans la culture ancienne, ce courant se fonde sur des textes, dont le Tao Tö King de Lao Tseu.

    Sur commande
  • A collection of Warren Buffett's words and wisdom, interpreted with an eye toward maximizing investments, by two Buffett insiders and the bestselling authors of BUFFETTOLOGY and THE NEW BUFFETTOLOGY.

    Sur commande
  • Le Tao est à l'origine de toute chose, il est tellement fondamental et essentiel qu'il constitue l'impulsion première qui a donné naissance au «Un », c'est-à-dire au commencement de la création. Le Taoïsme qui peut être traduit comme l'« enseignement de la voie », repose sur l'existence de ce principe originel, le Tao. Tous les textes taoïstes et les préceptes qui en découlent trouvent leur fondement dans le Tao. Le Taoïste quant à lui, est celui qui essaie de suivre la Voie dans le but de parvenir à trouver l'Union avec le Tao. Au-delà de la volonté de trouver l'Union, le Taoïste est en quête de l'immortalité. Le taoïsme, principalement dans sa conception originelle, utilise des images et des termes au sens caché.
    Le message véhiculé au travers des textes n'est pas nécessairement compréhensible à la première lecture. Il est parfois nécessaire de disposer d'éléments clés, en rapport à l'auteur ou à un lieu, pour déchiffrer une oeuvre. C'est en cette forme que le Taoïsme se trouve en lien avec le Symbolisme.
    Le Tao est dans beaucoup d'écrits, et notamment dans le Dao De Jing, assimilé à une vie de rigueur et de bonne conduite que seul un Homme vertueux pour mener légitimement. Aussi, le Taoïste est celui qui, au travers de la culture des vertus, cherche la Voie (le Tao) pour atteindre l'immortalité.
    Ce livre développe au travers d'illustrations de masques en céramique cet arcane et ce pilier du Taoïsme : «la Vertu».

    Sur commande
  • La politique du Dao répond au besoin de faire le bilan des cultures orientales et occidentales, pour y substituer l'attention spontanée, libre de références.
    Il existe une opposition radicale entre la pensée traditionnelle (Chine, Inde), qui reconnaît un ordre sous-jacent à rejoindre par l'approfondissement et la discipline intérieure, et la pensée moderne qui dirige en Occident. L'opposition surgit systématiquement dans l'Histoire entre l'âme et le corps ou encore entre le sensible et l'intelligible.
    Développer l'intelligible contre le sensible, ou l'inverse, c'est ce que l'espèce a toujours fait dans un sens ou dans l'autre Il s'agit de distinguer l'être à deux têtes que nous sommes pour ouvrir un débat sur les rapports entre le moi sensible, émotionnel et vivant dans l'immédiat et le moi tourné vers l'intelligible, celui qui accorde une confiance absolue à la pensée.
    Il nous faut mener de front la sensibilité et le jugement, la dimension horizontale, corporelle et contingente, et la dimension verticale, intellectuelle et spirituelle. Il nous faut trouver l'équilibre entre la raison ordonnatrice et l'intuition ramificatrice.
    Il nous faut tendre vers une réconciliation, un mariage intime de l'être qui ressent et de l'être qui conçoit, Ce livre invite à une réconciliation profonde de la chair et de l'esprit.
    Il n'y a pas d'évolution conséquente du moi s'il ne parvient pas à une meilleure coïncidence entre son propre ressenti et son intelligence.
    Notre époque appelle une remise en question exhaustive aussi bien de l'Histoire que de nos valeurs contemporaines, et c'est en acceptant d'en revenir au mystère de notre propre perception que la Voie s'ouvre, au-delà des automatismes et des conditionnements, des peurs suscitées par l'époque et des promesses fallacieuses des «avenirs».
    Plonger dans le fonctionnement psychologique révèle les dualités naturelles entre l'immanence et la transcendance, et conduit à leur transformation consciente vers l'unité de l'être et du corps.

    Sur commande
empty