• Maria Montessori (1870-1952), une des premières femmes médecins d'Italie, est internationalement célèbre pour sa pédagogie et les écoles qui portent son nom. Sa vie au parcours atypique, presque romanesque, est aussi très intéressante. Cette biographie en révèle de nombreux aspects, permettant, au-delà d'une image d'Épinal, de découvrir la « vraie Maria », proche, humaine, durant tout son cheminement : son féminisme, sa modernité, ses multiples voyages, le lien indéfectible avec son fils Mario, ses succès, ses échecs, ses convictions, sans éluder ses tâtonnements. Avec ce fil d'Ariane qui sous-tend toute son oeuvre : l'éducation à la paix et à la liberté.
    Martine Gilsoul explore ici toutes les facettes de l'itinéraire et de la riche personnalité de Maria Montessori, entièrement dévouée à la cause des enfants et dont la pensée originale, révolutionnaire et pertinente, reste plus que jamais d'actualité.

  • La connaissance de l'oeuvre littéraire de Rudolf Steiner se heurte à de nombreux obstacles. Elle est marquée en premier lieu par une hétérogénéité apparente, qui empêche de la saisir dans son intégralité. Les idées réformatrices qu'elle développe touchent des champs très variés, sans liens apparents : éducation, médecine, agriculture, spiritualité, arts, système bancaire etc.
    Entre deux... entre vie et histoire, passé et futur, action et réflexion, singulier et universel, nous souhaitons emprunter dans cet ouvrage un autre chemin, pour tenter de tisser le sens perdu d'une pensée singulière en l'agrégeant à l'immense réseau signifiant de l'histoire universelle. La démarche de Rudolf Steiner est affaire d'héritage, en amont comme en aval. Elle inscrit ses principes entre les écrits scientifiques de Goethe d'une part, et la création de l'anthroposophie d'autre part

  • Les bons profs

    Aymeric Patricot

    J'ai été un élève studieux jusqu'à l'absurde, malade de ses fiches et de ses résultats, jouant le jeu de la discipline jusqu'à s'oublier lui-même - un véritable cancre à l'envers. Maintenant je suis professeur et je ne conseillerai à personne d'adopter la même névrose.
    En revanche, j'essaie de réfléchir à ce que peut être un bon professeur aujourd'hui, c'est-à-dire à l'heure où la massification scolaire produit une pression inédite sur l'institution. Comment rester humain dans un système qui vous scrute et qui vous juge ? Comment donner du sens à un enseignement qui se réduit trop souvent à un catalogue de compétences ? Comment transmettre la sorte de flamme en quoi consiste, envers et contre tout, l'objet secret du métier ?
    A. P.

  • Célestin Freinet (1896-1966) a développé des techniques d'enseignement qui ont inspiré plusieurs générations de pédagogues en France, en Suisse et dans le monde entier. Les plus connues sont l'apprentissage de la lecture et de l'écriture par la rédaction de textes personnels, l'expression libre et la documentation, ainsi que la correspondance scolaire. Qui n'a pas eu l'occasion d'écrire quelques lignes dans un journal scolaire, ou de faire une course d'école avec ses correspondants?

    Toutefois, au-delà de ces techniques, l'oeuvre de Freinet a de plus vastes ambitions. Comment transformer l'école en un environnement «aidant», proche des parents? Comment l'ouvrir sur la vie réelle et la compréhension des autres et de soi? Comment favoriser la coopération des élèves et des enseignants, dans une communauté d'apprenants, au service d'une société?

    Considéré comme un enseignant marginal, voire oublié, Freinet a néanmoins laissé une trace importante dans l'histoire de la pédagogie. Les débats autour des méthodes dites «actives», qu'il a contribué à propager, semblent encore étrangement familières, près d'un demi-siècle après sa mort.

    Sur commande
  • Johann Heinrich Pestalozzi (1746-1827) compte sans conteste parmi les plus grands penseurs de l'éducation. Encore aujourd'hui, il représente l'archétype parfait de l'enseignant «maternant» dans ses bras des enfants en haillons, un grand coeur débordant de charité qui a passé sa vie à s'occuper d'orphelins et à aider les plus démunis en leur donnant une éducation.

    Que nous a donné Pestalozzi et que peut-il encore apporter à l'école de notre époque? Subjugué par les idées de Jean-Jacques Rousseau, il a été parmi les premiers à élaborer une pédagogie centrée sur le développement des capacités critiques naturelles de l'enfant, en l'encourageant à rester toujours actif et curieux, à entraîner les activités créatrices manuelles, à exercer l'esprit d'analyse et le questionnement.

    /> Déjà révolutionnaire pour son temps, le socratisme ouvert de Pestalozzi, avec l'accent mis sur la sympathie et l'affection dans tout acte éducatif, fait écho aux débats actuels sur le monde scolaire où le bien de l'enfant, le respect de son rythme propre, l'éducation à l'interculturalisme et à la citoyenneté sont en conflit permanent avec les contraintes de la sélection et un enseignement rivé sur l'économie et ses besoins.

    Sur commande
  • Le Père Grégoire Girard (1765-1850) entre dans l'histoire de l'éducation avec un Projet d'éducation publique pour l'Helvétie (1799). Son «institut à trois écoles» préfigure l'école en trois degrés successifs pour tous adoptée par les systèmes éducatifs européens contemporains.

    Il adapte la méthode mutuelle anglaise pour l'école de sa ville, Fribourg, au sein du «palais scolaire» qu'il conçoit en 1819, en harmonie avec une forme pionnière de pédagogie différenciée. Toute l'Europe accourt au spectacle de classes à cent élèves où se côtoient rejetons patriciens et petits va-nu-pieds, chacun progressant à son rythme, sans châtiment, sous le contrôle de jurys d'enfants. Quatre ans plus tard, la méthode est interdite. Ses adversaires profanent la tombe de sa mère, coupable de l'hérésie de son fils. Le cordelier se réfugie à Lucerne.

    Il développe alors sa célèbre Grammaire des campagnes dans un Cours de langue publié à Paris, couronné par l'Académie française, repris sous la monarchie de Juillet et le Second Empire pour l'école élémentaire française. Modèle des instituteurs protestants tant romands qu'alémaniques, qui le préfèrent à Pestalozzi, Girard figure aujourd'hui dans l'anthologie des pédagogues du monde entier, aux côtés de pédagogues de la modernité tels Tolstoï ou Korczak.

    Sur commande
empty