• Son espionne royale et la reine des coeurs Nouv.

    Hollywood, Los Angeles, 1934.
    La mère de Lady Georgie, Claire, actrice glamour et très mariée, veut se débarrasser de son époux et convoler avec un riche homme d'affaires. Direction le Nevada, pour un divorce rapide et discret. Georgie l'accompagne lors de sa traversée de l'Atlantique.
    Mais la croisière ne va pas s'amuser bien longtemps... Témoin d'un accident mortel à bord du paquebot, Georgie est suspectée par la police.
    Pour couronner le tout, un voleur de bijoux sévit sur le navire, dévalisant aristocrates anglais et starlettes de cinéma. Georgie est déterminée à le démasquer au plus vite, au risque de passer par-dessus bord.

  • Comté du Kent, Angleterre, 1934.
    Passer un smoking pour le dîner, utiliser une fourchette pour la viande, une autre pour le poisson... Franchement, quel intérêt à toutes ces simagrées ? C'est pourtant bien ce à quoi va devoir se plier Jack Altringham, héritier du duc d'Eynsford fraîchement débarqué d'Australie.
    Pour l'aider, une seule candidate, la charmante Georgie. Mais, dès son arrivée à Kingsdowne Place, dans le Kent, elle découvre que certains membres de la famille d'Eynsford se donnent beaucoup de mal pour mener la vie dure à son élève. Et quelques jours plus tard, le duc meurt poignardé.
    Aux yeux de tous, Jack est le suspect parfait. Sauf pour Georgie qui va tout faire pour démêler le faux du vrai entre petits secrets, rancune de classe et vengeance à froid...

  • Londres, 1932.
    La reine a confié à Georgie une nouvelle mission délicate : elle doit héberger la princesse Hanneflore de Bavière et jouer les entremetteuses entre elle et le prince de Galles dans l'espoir que ce dernier se détourne enfin de son amante américaine.
    Mais entre la propension d'Hanni à séduire tout ce qui porte une moustache, son langage de charretier et sa fâcheuse tendance au vol à l'étalage, Georgie a déjà fort à faire. Et comme si tout cela ne suffisait pas, la princesse bavaroise se retrouve mêlée à un meurtre... Pour éviter un scandale diplomatique, Georgie va devoir remettre sa casquette de détective amateur et se résoudre à démasquer le véritable coupable.
    Entre Downton Abbey et The Crown, une série d'enquêtes royales so British !
    « Bien plus qu'un simple roman policier, Son Espionne royale mêle avec brio amour, histoire, humour et mystère. Captivant ! » Louise Penny, auteure de Nature morte.

  • Berlin, 1933. Amies depuis leur plus tendre enfance, Ilse et Renate, deux adolescentes, sont confrontées aux bouleversements provoqués par la montée du nazisme. Séduite par l'esprit de corps et l'idéal prônés par les Jeunesses hitlériennes, Ilse incite Renate à s'enrôler, mais celle-ci, juive, est cruellement rejetée. Lorsque les lois de Nuremberg sont promulguées, les jeunes filles se retrouvent alors ennemies malgré elles... New York, 1989. Ava, la fille d'Ilse, hérite des lettres écrites par cette dernière à Renate. En les lisant, elle plonge avec stupeur dans l'histoire de cette femme qui n'a jamais su l'aimer. Fresque haletante et poignante, Les Lueurs du lendemain se penche sur les retombées intimes et invisibles du nazisme, et sur les conséquences dévastatrices des choix faits durant les heures les plus sombres de l'Allemagne.

  • En ce printemps 1967, les répliques acerbes du curé Savard n'intimident plus les paroissiens de Saint-Jacques-de-la-Rive. Alors que les regards sont fixés sur Montréal et son exposition universelle, les Veilleux, Fournier, Hamel et Tremblay traversent des crises qui pèseront lourd sur leur avenir. La tutelle de certains parents est contestée dans un monde où les jeunes adultes cherchent à s'émanciper, à prendre le contrôle de la ferme familiale ou encore à échapper à une grossesse honteuse.

  • Dans la corne de l'Afrique, au début du XXème siècle, trois destins se croisent. Celui d'une jeune fille des montagnes, enlevée et réduite en esclavage. Celui d'une jeune aristocrate anglaise insouciante, qui cherche un sens hors des mondanités. Celui d'un apprenti diplomate, généreux et en recherche d'ascension sociale. Pour chacun, la rencontre de l'autre va constituer une découverte de la fécondité du don de soi.

  • Anaïs

    Mélanie Calvé

    • Fides
    • 16 September 2021

    Un soir de juin 1929, à Saint-Étienne-de-Beauharnois, la jeune Anaïs Ladouceur est enlevée et retrouvée gravement blessée dans une cabane non loin de chez elle.
    D'un bonheur paisible à une tragédie innommable, l'univers de la famille Ladouceur bascule. Le long processus de guérison d'Anaïs sera ponctué par la rencontre de femmes inspirantes qui lui tendront la main. Anna Laberge, sa précieuse bienfaitrice, jouera un rôle déterminant dans l'évolution de la petite fille. L'amour inconditionnel d'un père et d'une famille soudée, malgré la douleur des deuils qu'ils partagent, accompagneront également Anaïs sur le chemin de la résilience. Une histoire d'amour, de pardon et de courage qui ne laissera personne indifférent.
    Une fois de plus, Mélanie Calvé nous offre une histoire familiale émouvante et des personnages attachants.

  • Le grand magasin t.3 ; la chute Nouv.

    1928. Sept mois ont passé depuis la mort tragique de Caitlyn. Après avoir tout quitté pour oublier cette tragédie, Olek revient à Montréal. Mais reprendre le cours normal des choses se révèle plus ardu qu'il l'escomptait, car son départ abrupt pour l'Ouest canadien a laissé des traces.

    De son côté, Victorine entreprend avec enthousiasme ses fonctions dans le rayon de la haute couture. Ce travail lui permet de mettre temporairement de côté ses échecs amoureux, mais Greg Chase occupe toujours ses pensées. Terminera-t-elle ses jours vieille fille ? C'est là une voie qu'elle souhaite bien éviter.

    Grâce à son nouveau poste d'étalagiste, Laurianne renoue avec sa passion pour le dessin et se découvre un talent pour la peinture. La conceptrice de vitrines est elle-même admirée par de nombreux prétendants : Finn, de retour en ville, Jos Pageau, qui lui promet une vie confortable, et enfin Olek, qui tente de regagner sa confiance...

    À l'approche de Noël, des mains s'activent pour déployer les plus beaux trésors du grand magasin. Chaque soir, elles doivent toutefois pousser les portes de cet antre lumineux pour affronter le froid extérieur. Alors que la crise économique s'installe, le microcosme lustré du Eaton saura-t-il protéger ses fidèles employés ?

  • Derrière les grilles du zoo humain, le sauvage sert à enseigner la civilisation.
    Derrière les murs de la Salpêtrière, les folles servent à enseigner la raison.
    Dans les chambres aux miroirs multiples, les filles servent à enseigner l'ordre.

    Paris, seconde moitié du XIXe siècle, la ville de tous les excès où se déploient les scandales de l'art, les prouesses de la science, les grands travaux d'urbanisme, les brutales politiques hygiénistes.

    Paris, 1856, naissance de Jeanne L'Étang. Enfermée de maison en maison, des combles de la maison mère aux pavillons de la Salpêtrière jusqu'aux salons des maisons closes, Jeanne L'Étang apprendra à vivre et à s'orienter entre ces mondes d'exils.

    L'auteure s'est immergée dans les archives de l'Assistance Publique, de la Bibliothèque universitaire Pierre et Marie Curie et de la Bibliothèque historique de la ville de Paris, pour y rencontrer Charcot, Freud, Degas, les clients des bordels et les folles de la Salpêtrière, les bourgeois et les mendiants, la ville et ses ombres, jusqu'à construire autour de son héroïne la langue la plus précise et la plus puissante possible.

  • « On dirait que tu t'entends ben avec la petite Hamel.Tu devrais savoir que je me suis toujours ben entendu avec toutes les belles filles, plaisanta Jean-Paul.C'est pour ça, je suppose, que t'es resté vieux garçon, se moqua Céline.C'est sûr. Comment veux-tu que je choisisse?Fais ben attention où tu mets les pieds, le beau-frère, le prévint Clément. Claudette Hamel a la réputation de se chercher sérieusement un mari.
    Si elle te met le grappin dessus, t'es pas sorti du bois. »

  • Dans le Québec rural de 1901, la vie est rythmée par les saisons. Alors que fidélité, piété et entraide sont des ­vertus encouragées par le clergé tout-­puissant, Corinne Joyal ­n'aurait jamais cru qu'en épousant Laurent Boisvert, elle allait faire son entrée dans une famille où l'argent et l'égoïsme sont rois. La jeune femme découvrira rapidement que le fils de ­Gonzague Boisvert est un grand charmeur fainéant et irresponsable.
    Dans son village d'adoption, Corinne fera la rencontre de personnages attachants comme Rosaire, un adolescent orphelin, Juliette, la soeur de Laurent, et ­Jocelyn Jutras, un voisin toujours prêt à aider. Au fil des mois, la nouvelle mariée, volontaire et déterminée, apprendra à se défendre autant des excès de son mari que de l'avarice de son ­beau-père.

  • Montréal, 1926. Olek, un débardeur d'origine ukrainienne de 23 ans, se donne corps et âme à son travail depuis son arrivée au Canada. Il se retrouve à la croisée des chemins lorsque quelques collègues, contrariés par l'ardeur qu'il met à la tâche, s'en prennent à lui, l'empêchant de reprendre son poste.

    Laurianne, 18 ans, se relève elle aussi d'une épreuve bien difficile : son père a laissé sa famille dans le deuil, mais également dans une situation financière précaire. C'est à Émilien, l'aîné, que revient désormais le rôle de pourvoyeur. Or, le jeune homme dilapide ses minces revenus à la taverne, au grand désarroi de sa soeur, déterminée à améliorer leur condition.

    Ayant tous deux déniché un emploi au prestigieux magasin Eaton, Laurianne et Olek, en quête de renouveau, se rencontreront et nourriront l'espoir d'une vie meilleure. En cette période d'après-guerre, le somptueux établissement offrira du rêve non seulement aux clients, mais aussi aux membres de son personnel...

  • Au printemps 1902, les sujets de dispute ne manquent pas à Saint-Paul-des-Prés. Alors que le curé Bilodeau se mêle un peu trop de la construction de la nouvelle église paroissiale, Gonzague Boisvert, toujours aussi avare et égoïste, met le feu aux poudres en érigeant un hôtel au centre du village.
    De son côté, Corinne découvre les joies de la maternité, mais ne peut compter sur son mari pour la seconder. Si Laurent montre parfois les signes d'un travailleur sérieux, plus souvent qu'autrement, ce grand charmeur irresponsable et paresseux profite des fins de semaines pour dépenser ses maigres économies autour d'un verre... de trop.
    Un événement tragique bousculera la vie paisible des villageois alors que Mitaines est retrouvé mort sur la terre de Laurent Boisvert.
    Cet épisode changera à jamais la vie de Corinne et Laurent.

  • Quinze années se sont écoulées et Corinne, maintenant mère de cinq enfants, n'a guère vu sa situation s'améliorer. Entre un fils fugueur, un mari infidèle, ivrogne et parfois violent, et le rêve qu'elle caresse de voir sa fille aînée devenir institutrice, les épreuves se succèdent pour la femme de trente-cinq ans. En cette année 1918, la grippe espagnole sème la panique dans le village de Saint-Paul-les-Prés. De son côté, Gonzague Boisvert, maintenant un vieillard, vend son hôtel pour la plus grande joie du curé Bilodeau, toujours aussi bourru, et achète deux camions. Quand Laurent entreprend de travailler pour lui, à la voierie, Corinne hérite alors, bien malgré elle, de toutes les tâches qu'exige l'exploitation de la ferme familiale.

  • Sorbonne plage

    Edouard Launet

    La presqu'île de l'Arcouest, entre Paimpol et l'île de Bréhat, est un joli coin de Bretagne qui a hérité dans les années 1930 des surnoms de « Sorbonne-Plage », « Fort-la-Science » ou encore « Presqu'île atomique ». C'était en effet le repaire de professeurs de la Sorbonne et de savants qui, chaque été pendant la première moitié du xxe siècle, venaient y séjourner avec leur famille. Le reste de l'année, les membres de ce phalanstère menaient ensemble à Paris de grands combats politiques et scientifiques : dreyfusisme, pacifisme, rationalisme, anti-fascisme. et recherche atomique.
    Dans les rangs de ce « groupe de l'Arcouest », rien moins que quatre prix Nobel : Marie Curie, Jean Perrin, Frédéric et Irène Joliot Curie, lesquels furent à deux doigts de prouver, juste avant le début de la Seconde Guerre mondiale, qu'une énergie formidable pouvait être extraite de l'infiniment petit pour être mise au service de l'humanité. Les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki en 1945 feront s'effondrer le rêve de ces idéalistes et sonneront la fin de la belle aventure humaniste de l'Arcouest, ainsi que celle de notre foi sans bornes en la science.
    Le narrateur de cet ouvrage, qui se confond presque avec son auteur, part à l'Arcouest pour tenter de comprendre les raisons de cet échec. Quelle fut la nature exacte de l'utopie qui a couvé dans cette matrice bretonne à partir de 1900 ? Sur quels ferments idéologiques a-t-elle poussé ? Et puis à quoi donc ces universitaires et chercheurs éminents employaient-ils leurs longues vacances au bord de la mer ? Quelles traces ont-ils laissées sur ce bout de Goëlo ?
    Au terme de son enquête, flâneuse et contemplative, le narrateur découvrira que la bombe d'Hiroshima était en fait une bombe à retardement, et les étés de l'Arcouest des étapes insouciantes vers une issue forcément fatale.

  • 1922. Dans le petit village de Saint-Jacques-de-la-Rive, tout se sait. L'église et le magasin général sont les lieux de rencontres préférés des paroissiens, sur lesquels le curé garde la mainmise. Malgré la haine qui divise les pères de famille Ernest Veilleux et Eugène Tremblay, leurs enfants semblent inévitablement attirés les uns vers les autres... Quant à Germain Fournier, peu choyé par la nature, connaîtra-t-il enfin le bonheur auprès de Gabrielle Paré?

  • A l'automne 1940, Flavie et Evelina s'apprêtent à vivre l'épreuve la plus intense de leur vie. Diplômées de l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame au moment où se trame la Seconde Guerre mondiale, les braves jeunes femmes ont décidé de s'engager pour porter secours aux soldats blessés en Angleterre.
    Alors que Flavie espère retrouver Clément, devenu médecin militaire en Europe, Evelina souhaite simplement fuir une vie qui ne lui était pas destinée. Quant à Simone, la troisième complice, elle choisit de ne pas prendre part à l'aventure, menant son propre combat au service de l'hôpital de Rouyn en dépit de son statut de femme mariée.
    En débarquant dans le Vieux Pays, les deux amies découvriront les atrocités de la guerre, affectées d'abord aux hôpitaux de campagne, puis plus près du front.
    Heureusement, ces Nursing Sisters, comme on appelle les infirmières canadiennes dépêchées sur les champs de bataille, trouveront un certain réconfort ainsi qu'un parfum de leur terre natale en entretenant une correspondance avec leur collègue demeurée de l'autre côté de l'Atlantique. Elles entendent bien la revoir un jour, si jamais le terrible conflit prend fin...

  • "A quoi ça va te servir d'en savoir autant, veux-tu bien me le dire ? Quand tu seras mariée et qu'une dizaine de marmots s'accrocheront à tes jupes, ce que tu auras appris dans les livres ne te servira à rien, ma fille !" Simone Lafond a tout quitté pour entreprendre des études à l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame, tournant le dos à son poste d'enseignante, à son fiancé et même à sa famille.
    Alors qu'elle entame sa deuxième année de formation, l'aspirante infirmière participe à l'organisation d'événements de charité et s'intègre de plus en plus à la vie étudiante, allant même jusqu'à contribuer au journal de l'école. Animée par son amour des enfants, Simone tisse des liens avec le nouveau pédiatre de l'hôpital, un Polonais en exil depuis le début de la guerre en Europe. C'est toutefois un autre collègue qui suscitera chez elle la remise en question de ses valeurs fondamentales.
    La jeune femme qui souhaitait devenir infirmière pour éviter de sacrifier sa liberté en se mariant se fait prendre au jeu de la séduction par le beau docteur Bastien Couture. D'ordinaire plus réservée, sage et studieuse que ses deux amies, la voilà qui écoute son coeur. Toujours épaulée par Flavie et Evelina dans la conciliation parfois éprouvante de ses études et de sa vie sentimentale, Simone comprendra que l'amitié est une cure efficace contre les pires maux de l'âme...

  • Munich, 1935. Eva Braun a maintenant une place dans la vie du Führer. Une petite place, car le terrible projet d'Hitler lui laisse peu de loisirs.
    Toutefois, cela ne change rien à l'admiration sans bornes d'Eva pour le maître de l'Allemagne. Le régime nazi en a fait une privilégiée ; maison dans un quartier huppé, voyages et luxe font maintenant partie de son quotidien. Il lui reste aussi ses amis, sa mère et ses soeurs. Et cette union fantasmée : sur pellicule, dans les albums photo, elle et Adolf prennent la pose avec les enfants des autres comme s'il s'agissait de leur propre famille. Mais si sa cage est dorée, les barreaux en sont épais et la serrure, incrochetable.

  • Maggie ; une vie pour en finir

    Patrick Weber

    • Plon
    • 27 September 2018

    Les guerres sont propices à la naissance des grandes histoires d'amour. En période de conflit, on aime avec passion et rapidité, comme si chaque jour était le dernier. Des vies basculent au milieu des morts qui se succèdent. La société change de visage et l'Europe se dirige, sans le savoir, vers un autre désastre.
    A l'occasion du centième anniversaire de la victoire de 1918, le roman de Maggie raconte le destin d'une femme dont la vie a été bouleversée par le conflit. On y retrouve l'esprit de Downton Abbey et celui de la jeunesse d'Agatha Christie qui se porta volontaire dans les hôpitaux et dont Maggie sera une fidèle lectrice. Mais on y croise aussi les affres de la Seconde Guerre mondiale, l'ombre de la Guerre Froide et la folie consumériste qui caractérise les lendemains de conflit. Un monde jeté à terre n'a qu'une seule volonté, celle de renaître plus grand, plus beau et plus fort. Mais quand les « golden sixties » surgissent, il est trop tard pour les témoins des heures sombres. Ils incarnent des épisodes tragiques que chacun cherche à oublier.
    A travers la vie, les choix et la mort de Maggie, c'est l'histoire de ces innombrables femmes du XXe siècle qui s'incarne. On les a un peu oubliées mais les femmes d'aujourd'hui leur doivent beaucoup.
    Parti sur les traces de sa grand-mère et de ses origines familiales, Patrick Weber nous conduit d'Altrincham à Manchester, de Londres à Bruxelles, d'Anvers aux camps de concentration allemands.

  • Montréal, 1927. Si le magasin Eaton étale son élégance dans ses rayons gorgés d'articles luxueux et ses vitrines à couper le souffle, ceux qui veillent sur cet empire doivent maintenir tant bien que mal leur façade impeccable...

    À la suite de la réapparition de son époux dans la métropole, la douce Caitlyn accepte de lui laisser une seconde chance. Dévasté, Olek respecte malgré tout cette décision et prend ses distances. En plus d'être tourmenté par cette cruelle séparation, le jeune immigrant craint désormais pour la sécurité de sa bien-aimée.

    Laurianne fait quant à elle son deuil de Finn, parti s'établir dans l'Ouest canadien, en s'investissant dans son travail avec une ardeur redoublée. Échaudée par le mariage d'Edward, Victorine a elle aussi décidé d'éviter les histoires sentimentales. Son nouveau poste au comptoir des vêtements pour hommes ne lui facilitera pas la tâche, mais elle est déterminée à ne pas s'en laisser imposer par le premier venu.

    À travers les épreuves, les collègues du grand magasin s'épaulent et se rapprochent. Cette amitié parviendra-t-elle à consoler ces coeurs désertés et à leur rendre leur opulence d'antan??

  • Née en 1912, Eva Braun grandit dans une Allemagne devenue exsangue après la Grande Guerre. En 1929, elle trouve un emploi auprès d'Heinrich Hoffmann, photographe officiel du Parti national-socialiste. Timide et introvertie, elle est alors présentée au chef du parti, un petit homme d'une politesse irréprochable qui la courtise bientôt : Adolf Hitler. Ensemble, ils vont au cinéma, à l'opéra et mangent dans les meilleurs restaurants. La belle attend impatiemment chaque rendez-vous tandis que lui est totalement dévoué à la politique.
    Au moment où Hitler se lance en campagne électorale, Eva devient sa maîtresse. Débute alors un conte dans lequel l'héroïne tombe sous le charme d'un monstre.

  • 1936. Tandis que l'Europe assiste impuissante à la montée inéluctable du nazisme, Flavie Prévot, vingt-deux ans, intègre l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame de Montréal, un des plus importants établissements de santé du Canada. Mais ce rêve d'enfant sera bien vite tempéré par les religieuses, peu enthousiastes de voir leur influence diminuer au profit de l'émancipation des jeunes femmes, et par les médecins, plus désireux de multiplier les conquêtes que de tomber amoureux.
    Qu'importe. Flavie, idéaliste, n'a qu'un objectif : alléger la souffrance des patients. Elle se lie d'amitié avec Simone, une jeune orpheline réservée et sérieuse qui entend échapper au mariage et à la maternité. Tout le contraire d'Evelina, qui veut devenir infirmière pour épouser un médecin. Malgré leurs différences, les trois jeunes femmes vont nouer une indéfectible amitié.

  • Alors que la guerre en Europe paraît inévitable, Évelina, Flavie et Simone amorcent leur dernière année de formation à l'école d'infirmières de l'hôpital Notre-Dame. Evelina, qui souhaitait avant tout trouver un mari, commence à apprécier sincèrement les rouages de son futur métier : elle a trouvé sa vocation. Côté coeur en revanche, elle ne sait comment choisir entre son ancien amant, un nouveau venu nommé Clovis, le beau médecin polonais Wlodek et l'intrigant Antoine. Sans compter celui que sa mère lui a dégoté ! C'est en entreprenant un grand ménage dans sa vie sentimentale qu'Évelina se découvrira en tant que femme résolue. Soutenue par ses deux amies qui marchent à ses côtés en temps de crise, elle pourra ensuite faire les choix éclairés qui s'imposent et s'épanouir pleinement comme infirmière.

empty